Accueil Actualité Photo Voyage Photo Partir en Islande Qui ? Quoi ? Quand ? Où ? Pourquoi...

Partir en Islande Qui ? Quoi ? Quand ? Où ? Pourquoi ? Comment ?

Photo Jaymantri

A 3 heures de vol de Paris, l’Islande est une destination unique qui vous réserve ce que la nature a de plus grandiose et de plus spectaculaire. Avant de partir en Islande, vous vous posez surement plein de questions. Voici quelques réponses à vos interrogations.

Terre des extrêmes et des contrastes, à la limite du cercle polaire, l’Islande est un pays qui fait rêver où la nature est à l’état brut entre volcans et glaciers. Un voyage en Islande demande de la préparation, compte-tenu des spécificités de ce pays tant au niveau des conditions climatiques que des difficultés d’accès de certains sites. Il faut également avoir à l’esprit qu’il s’agit d’un des pays les plus chers d’Europe. Il convient donc de trouver quelques astuces pour profiter de son voyage sans se ruiner.

Partir en Islande

Qui peut se rendre en Islande?

L’Islande est un paradis pour les amis de la nature et les photographes. Cependant, en Islande le temps change très rapidement et cela a donc une forte influence sur le niveau de difficulté de chaque voyage. Vous devez avoir à l’esprit que le programme prévu peut changer en raison des conditions météo. Vous pouvez ainsi vous faire surprendre par une tempête de neige en plein mois de juillet. Plus vous grimpez en altitude, plus la température diminue, et plus les risques de précipitations sont élevés.

La roche islandaise est souvent très friable : les risques de chutes de pierres et d’avalanches sont omniprésents. Il convient également de prendre toutes les précautions pour les passages à gué qui sont parfois dangereux.

Les difficultés rencontrées peuvent être aussi bien physiques que mentales. Dans tous les cas, vous devez être en bonne condition physique et pratiquer une activité physique régulière afin de profiter pleinement de votre séjour.

– Budget voyage et coût de la vie

L’Islande est réputée pour être un pays cher et sa réputation est à la hauteur de la réalité, surtout en haute saison. Le budget moyen oscille selon les périodes et les options choisies entre 1500 et 2500 euros par personne pour 10 jours (Vol+hébergement+déplacement+nourriture).

Le coût de la vie en Islande est 29 % plus élevé qu’en France. Les produits frais sont plus chers (pains, fromage, charcuterie). Les magasins les moins chers pour faire vos courses sont Bonus et Kronan. Si vous avez la possibilité de cuisiner, cela vous reviendra beaucoup moins cher que d’aller au restaurant.

Quoi faire en Islande ?

partir en islandePhoto by Simon Migaj

Observer les Aurores Boréales

La période d’observation conseillée s’étend du 21 septembre au 21 mars, particulièrement aux équinoxes, et idéalement entre 18 heures et 1 heure du matin quand le ciel est clair et la nuit très sombre. Si les mois d’hiver offrent de magnifiques nuits polaires, les tempêtes de neige peuvent gâcher le spectacle. De fin février à mi-avril, vous pourrez peut-être voir une aurore boréale.

Observer les baleines et les macareux

Les baleines peuvent être aperçues toute l’année, cependant la période la plus propisce se situe d’avril à septembre. Les orques sont principalement observés en Avril et en Mai.

Le port de départ le plus populaire pour l’observation des baleines est la petite ville d’Húsavík qui se trouve sur la côte nord. Il est situé à un peu moins de 500 kilomètres de Reykjavik.

Les macareux viennent sur la côte pour nicher de Mai à mi-août. Le meilleur moment pour les observer est de mi-juin à mi-juillet, période pendant laquelle les parents font des allers retours pour ramener de la nourriture à leur progéniture.

Quand partir en Islande ?

C’est surement l’une des premières questions à se poser, quand partir ? Quelle saison choisir ? Selon que ce soit la saison (printemps, été, automne ou hiver), ce ne sera pas du tout le même voyage.

L’Islande bénéficie d’un climat tempéré, comptez environ -5°c en hiver et 12° en été. Le 21 juin, jour du solstice d’été, est le jour le plus long de l’année, si long qu’il ne fait jamais, ou presque jamais, nuit. En hiver, en dehors de décembre et janvier (entre 4h et 5h de lumière), la durée du jour est quasiment identique à celle de la France. Le décalage horaire est de plus ou moins 1h selon l’heure d’été ou d’hiver par rapport à la France.

La saison touristique dure de juin à août. Pendant cette période, tout est ouvert, les jours sont très longs et les températures plus élevées. En dehors de cette période, les nuits rallongent et les les hôtels, restaurants et activités sont plus susceptibles d’être fermés.

Printemps :

Le printemps est une saison idéale pour découvrir l’Islande. Les mois à privilégier sont avril et mai. Les oiseaux migrateurs font leur retour sur les côtes, ainsi que les baleines et les phoques.Les premières pistes de l’intérieur sont accessibles dès la mi-mai.

Été :

La meilleure période pour partir, les températures y ont agréables et les journées longues. Cependant, c’est aussi une période d’affluence touristique record.

Automne :

Entre fin septembre et fin octobre, les journées encore longues permettent de profiter pleinement des paysages tandis que les nuits permettent d’observer les premières aurores boréales. Cependant, beaucoup d’établissements ferment à partir du 15 septembre, et les routes de l’intérieur à partir de courant octobre.

partir en islandePhoto Rudolf Kirchner

Hiver :

En hiver, l’Islande accueille moins de touristes et les prix sont moins élevées qu’en été en dehors des périodes de fêtes. Certains lieux et certaines routes sont inaccessibles en hiver et c’est en moyenne 3 à 4 heures d’ensoleillement par jour (c’est peu). Gare à la déprime.

Où partir ?

– La capitale Reykjavik

Située au delà du 64° parallèle Nord, Reykjavik est la plus septentrionale du monde. Même si la ville n’est pas très grande, elle offre un éventail d’activités. De plus, la ville est située non loin du Cercle d’Or, l’une des routes touristiques les plus appréciées du pays. Aussi appelé « Triangle d’Or », il comprend trois sites incontournables, la Chute d’eau de Gullfoss, le Champs Géothermique de Geysir, et le Parc National de Thingvellir classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

– L’Ouest

Cette partie de l’Islande comporte les zones les plus peuplées mais aussi les moins peuplées comme les Fjords de l’Ouest. Elle est parsemée de fjords, de volcans, de lacs, de vallées et aussi de glaciers. Ses paysages illustrent parfaitement l’activité volcanique qui a débuté il y a 15 à 16 millions d’années.

– Le Nord

Cette région, plus proche du Cercle polaire Arctique, dispose d’un climat souvent plus frais et plus froid en hiver et il n’est rare de voir de la neige même été. Le Nord est une succession de péninsules et de longs fjords parallèles. On y trouve de magnifiques cascades comme Sellfoss, Dettifoss ou encore Godafoss, les villes d’Husavik et d’Akureyri ainsi que le lac Mývatn avec ses cratères, marmites de boue, solfatares et coulée de lave.

– L’Est

L’est est principalement composée de fjords, de glaciers et de plaines de graviers. On y trouve le plus grand glacier d’Europe, le Vatnajökull.

– Le Sud

C’est la région la plus accessible. On peut y admirer de nombreuses curiosités géologiques telles que des volcans, d’immenses glaciers, de gigantesques sandurs et des geysers.

– Le Centre

Les Hautes Terres d’Islande constituent une région de montagnes et de plateaux situés dans le centre de l’Islande. C’est une zone sauvage presque inhabitée. Les quelques pistes qui la traversent sont fermées la plus grande partie de l’année en raison des difficiles conditions climatiques. La région n’est accessible qu’en été, de juin à août, avec un véhicule 4×4. Pour la petite histoire, les astronautes d’Apollo se sont entraînés ici avant de marcher sur la Lune.

Pourquoi partir en Islande ?

partir en islandePhoto Tomáš Malčo Malík

Pour visiter une grotte de glace

Surnommée « Grotte de cristal », les grottes de glace sont des structures temporaires qui apparaissent au bord des glaciers. La visite des ces lieux est un moment surréaliste et d’une incroyable beauté. Elles sont accessibles uniquement en hiver de novembre à mars. Il est fortement recommandé de s’y rendre accompagné d’un guide expérimenté qui choisira le lieu en fonction des conditions météorologiques. Parmi les grottes les plus populaires, on trouve Svínafellsjökull et Langjökull.

Pour les cascades

Surnommé le « pays des cascades », l’Islande en possède des centaines situées dans tout le pays. Il est impossible d’en dresser une liste exhaustive mais certaines sont incontournables comme Glymur, Öxarárfoss, Gullfoss, Seljalandsfoss, Skógafoss, Svartifoss, Hengifoss, Dettifoss, Goðafoss, Dynjandi et Hraunfossar & Bjarnarfoss. L’hiver certaines peuvent geler, tout ou en partie.

Pour les lupins en fleurs

Introduit après la seconde guerre mondiale pour favoriser la régénération des sols notamment dans l’intérieur du pays, le lupin d’Alaska a littéralement envahi les paysages de l’île. Ils sont généralement en fleurs à la mi-juin.

Comment partir en Islande ?

– Comment y aller ?

En avion pardi ! C’est sans aucun doute le moyen le plus simple et le plus économique, la durée du vol est de 3h20 à 3h30 depuis Paris. Le prix moyen depuis l’aéroport de Paris est d’environ 300 euros (trajet aller-retour). Il existe cependant des variations selon la période. Ainsi, il est possible de payer son billet d’avion moins cher en janvier et le plus cher en juillet.

Situé sans l’espace Schengen, vous n’avez pas besoin de visa pour partir en Islande, une pièce d’identité suffit. Avant de partir en Islande, consultez le site du ministère des Affaires étrangères avant de partir.

– Comment se déplacer ?

Selon votre l’itinéraire choisi, il n’est pas nécessaire de louer une voiture pour se déplacer. Auto-stop, bus ou taxi sont très répandus.

Location de voiture

Si vous désirez explorer l’Islande en profondeur, la location de voiture est le seul moyen d’accéder à certaines parties du pays. Vous trouverez les principales agences internationales ainsi que des enseignes locales qui offrent des tarifs plus intéressants.

La route circulaire 1 qui fait le tour de l’île est goudronnée sur pratiquement toute sa longueur et passe à proximité de nombreux sites touristiques.

Pour s’aventurer plus loin, vous devez louer un 4×4. L’âge minimum pour la location d’un véhicule de tourisme est de 20 ans voire 23 ou 25 ans pour un 4×4. Votre permis doit avoir plus de 1 an de validité.

En cas de location d’une voiture, il convient de bien vérifier les clauses en petits caractères et notamment les risques couverts car les coûts additionnels peuvent vite chiffrer. Les dommages causés aux pneus, aux phares, au pare-brise ou au bas de caisse ne sont pas couverts par les contrats de base. Les agences essaieront de vous vendre des assurances complémentaires pour couvrir ces risques.

Bus

L’Islande est dotée d’un important réseau qui dessert toutes les régions y compris l’intérieur des terres. Si vous êtes moins de 3 personnes, le choix du bus est une bonne option, moins cher que le prix de la location d’une voiture.

La compagnie publique Strætó opère toute l’année et possède le réseau le plus étendu. Les compagnies Sterna et Reykjavík Excursions fonctionnent de mai à mi-octobre et seulement de fin juin à fin août pour les pistes intérieures.

Il existe plusieurs formules selon la façon dont vous souhaitez organiser votre séjour, mais il est possible de payer chaque voyage à l’unité, en montant dans le bus. Vous trouverez tous les horaires des bus en ligne et dans les offices de tourisme et sur le site www.visiticeland.com.

Avatar
Antony Barroux
Depuis juillet 2006, Pixfan.com traite de l’actualité de la photographie : expositions, astuces et découvertes de photographes connus ou en devenir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom

Les plus lus

Dialogue photographique avec Alexandra David Néel

Alexandra David Néel (1868-1969) est considérée comme l'une des plus grandes exploratrices du XXe siècle.La 6ème édition des rencontres "Automne Photographique en Champsaur" se...

Comment partager vos 9 meilleures photos Instagram ?

Si vous ne l'avez pas encore fait, il est encore temps de partager vos 9 meilleures photos Instagram de 2018. Je vous explique comment...

Comment Connaître le Nombre de Déclenchements d’un Reflex Canon ?

Comment Connaître le Nombre de Déclenchements d'un Reflex Canon ? Contrairement aux reflex Nikon et Pentax, Canon ne fournit par d'information sur le nombre de...

Google supprime le bouton « Voir l’image » des résultats de recherche

Google supprime le bouton "Voir l'image" des résultats de recherche afin de rendre les photos plus difficiles à voler. Une bonne nouvelle pour tous...