Voyageur-migrateur, comme il aime à se définir, Bernard Plossu parcourt le monde depuis plus de 50 ans. Arpenteur des déserts, montagnes, villes ou villages, c’est pourtant à Paris que le photographe revient toujours. La capitale agit comme une véritable madeleine de Proust, Bernard Plossu et Paris sont indissociables, c’est la ville de son enfance. Il l’a photographié pour la première fois à l’âge de 9 ans.

Bernard Plossu a souhaité revenir au travers d’un nouvel ouvrage à « la source », avec pour sujet la ville de sa jeunesse, Paris, qu’il aime passionnément. Il explique « Au début, c’était de la photo de voyage, puis aujourd’hui c’est de la photo de marcheur. C’est d’ailleurs plus la photo qui me prend que moi qui prend la photo. Ça a beaucoup à voir avec le hasard. Le photographe a le hasard qu’il mérite. »

Pour lui « la photographie est la rencontre entre la sagesse d’un maître zen et le désir d’être fulgurant », attaché au noir et blanc, au tirage Fresson et inconditionnel du 50mm, il ajoute : « la miniature concentre la lumière, impose au spectateur de s’approcher et d’entrer dans l’image ».

Bernard Plossu Paris : 500 images qui racontent sa capitale de cœur

Après un éprouvant travail de sélection effectué sur des milliers de clichés – saisies dès son plus jeune âge (la première datant de 1954) jusqu’à aujourd’hui – mené avec les éditions MARVAL-RUE VISCONTI, il livre ici près de 500 images qui racontent sa capitale de cœur, et aussi une part de lui-même.

A travers ce large corpus photographique, c’est un panorama complet d’un vaste travail photographique entrepris sur plus de 60 années qui est donné à voir. Au travers du regard de Bernard Plossu, de son style si particulier, de sa poésie et de son humour, « PLOSSU Paris » invite le regardeur a  découvrir la ville autrement, en partageant l’infini tendresse que l’artiste lui porte.

Bernard PlossuBernard Plossu, Rue Liard, Paris 14e, 1967.
© Bernard Plossu

« Paris est la ville que j’ai habitée enfant, et elle a beaucoup compté pour moi, surtout de 1960 à 1965, mes années d’adolescence, où j’allais tout le temps « apprendre » l’image à la Cinémathèque et voir les films Nouvelle Vague au quartier latin. »
– Bernard Plossu

Bernard PlossuBernard Plossu, Rue de Dunkerque, Paris 10e, 1992.
© Bernard Plossu

« Il n’y a aucun fantôme dans les photographies de Bernard Plossu, en tout cas, aucun ne s’est manifesté.»
– Brigitte Ollier

Bernard Plossu et ParisBernard Plossu, Depuis la Tour Montparnasse, Paris 14e, 1963.
© Bernard Plossu

Bernard Plossu et Paris

« Ces quelques lignes, je me suis mise à les écrire après avoir regardé des photos de Bernard Plossu. Il partage avec nous son Paris. Il a la chance de pouvoir fixer ses « visions » grâce à l’objectif, heureusement peu objectif, de son appareil photo.
C’est « Son » Paris, visitons-le. »
– Isabelle Huppert

Fidèle du procédé Fresson depuis 1967, pour la conception de cet ouvrage Bernard Plossu a confié au fameux laboratoire éponyme le tirage de photographies en couleur inédites. La plupart des tirages argentiques retenus pour « PLOSSU PARIS » sont également des inédits.

Bernard Plossu et Paris

Format : 18 x 21 cm
448 pages
Impression des 94 tirages Fresson couleur en quadrichromie Impression des 360 tirages argentiques noir/blanc en bichromie Papier : couché satin 150 g
Reliure souple / pelliculage mat / dos carré cousu
Textes de Bernard Plossu, Isabelle Huppert et Brigitte Ollier

Plossu Paris
  • Éditeur: Marval
  • Broché: 443 pages

Sources :
Bernard Plossu expose ses photos retraçant 50 ans de carrière
Plossu cinéma
Maison d’Edition MarVal – Rue Visconti

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom