AccueilMatériel PhotoComparatifs appareils photoSony A9 III vs Sony A9 II : Quelles sont les nouveautés...

Sony A9 III vs Sony A9 II : Quelles sont les nouveautés ?

En 2017, Sony avait surpris tout le monde avec le lancement de l’A9, un appareil photo offrant une vitesse inégalée pour un plein format, non seulement en raison de son autofocus impressionnant et de sa vitesse de prise de vue en continu, mais aussi grâce à son expérience de prise de vue sans voile noir, élevant ainsi les performances de l’obturateur électronique à un niveau inédit.

L’A9 II, sorti en 2019, constituait une mise à niveau avec des améliorations ergonomiques et quelques fonctionnalités supplémentaires spécialement conçues pour les photographes sportifs.

La troisième génération, l’Alpha 9 mark III, débarque en 2023 pour introduire un bond en avant dans la technologie des capteurs, tout comme le modèle original l’avait fait six ans plus tôt.

Sony A9 III vs Sony A9 II : les principales différences

Sony A9 III vs Sony A9 II

Les deux appareils sont équipés d’un capteur plein format de 24 mégapixels (24,2 MP pour le II, 24,6 MP pour le III).

Les deux capteurs présentent une conception empilée – qui était au cœur de la percée en termes de performance avec le modèle A9 original – pour améliorer la vitesse de lecture. De plus, l’A9 II est également doté de la technologie BSI (backside-illuminated ou rétroéclairée).

En outre, l’A9 III intègre le tout dernier processeur d’image Bionz XR, qui est huit fois plus rapide que celui qui équipe l’A9 II.

Mais la véritable innovation réside dans l’obturateur global qui équipe l’A9 III.

Rolling Shutter vs Global Shutter

Pour saisir l’importance de cette innovation, il est nécessaire de revenir un peu en arrière. Pendant des années, l’obturateur mécanique a été la norme, avec deux rideaux physiques qui s’ouvrent et se ferment pour débuter et terminer la phase d’exposition.

Étant donné qu’il s’agit d’éléments physiques en mouvement à l’intérieur de votre appareil photo, ils présentent des limites en termes de vitesse d’obturation maximale, de prise de vue en continu ou même de vitesse de synchronisation du flash.

A mesure que la technologie progressait, les fabricants ont trouvé le moyen d’améliorer les performances des appareils en intégrant l’obturateur électronique. Celui-ci existe depuis longtemps, principalement parce qu’il permettait aux appareils photo d’enregistrer des vidéos.

Par la suite, l’évolution de la technologie et la rapidité accrue des processeurs, l’obturateur électronique a repoussé les limites encore plus loin. C’est à ce moment que nous avons commencé à voir des vitesses en rafale dépassant 15 images par seconde, des vitesses d’obturation surpassant le cap de 1/8000s, l’apparition de nouvelles fonctions avancées telles que Pro Capture.

En 2017, l’arrivée de la première génération de l’A9 a marqué un tournant avec l’introduction de la visualisation en temps réel et la suppression du voile noir, améliorant ainsi l’expérience de prise de vue.

Néanmoins, l’utilisation de l’obturateur électronique a apporté son lot de contraintes. Il est possible que vous ayez été confronté aux problèmes liés à l’obturateur déroulant et à son effet, dont la manifestation la plus fréquente est une distorsion lors de mouvements panoramiques rapides.

Ce phénomène survient car le capteur n’est pas capable de traiter assez rapidement l’ensemble des lignes de pixels. L’effet de l’obturateur déroulant peut s’avérer plus gênant pour les vidéos que pour les photos.

D’autres restrictions bien connues incluent les problèmes de banding sous un éclairage artificiel et les options réduites de synchronisation du flash (par exemple, le flash est inopérant sur le A9 II lorsque l’obturateur électronique est activé).

Fort heureusement, la puissance des processeurs n’a cessé de croître, ce qui a permis d’améliorer la vitesse à laquelle les capteurs traitent les données. De nos jours, un grand nombre d’appareils photo ont acquis la capacité de capturer des images à des vitesses élevées tout en réduisant les problèmes inhérents à l’obturateur électronique.

Toutefois, quelle que soit la vitesse à laquelle l’appareil photo peut lire les données, le fait de traiter les pixels ligne par ligne peut encore causer certains soucis, bien que ceux-ci soient assez inhabituels et ne reflètent pas la plupart des situations de prise de vue courantes.

En 2023, l’obturateur global a fait son apparition et il semble être la solution ultime. Par conséquent, l’obturateur mécanique devient superflu, et l’A9 III n’en est plus équipé. À la place, il dispose d’un unique rideau dont le seul but est de protéger le capteur lors du changement d’objectif.

L’obturateur global n’est pas sans inconvénients en ce qui concerne la plage iso qui est restreinte sur l’A9 III à 250-25 600 ISO, comparé au 100-51 200 ISO de l’A9 II.

Par défautÉtendue
A9 II100 à 51 200 ISO50 à 204 800 ISO
A9 III250 à 25 600 ISO125 à 51 200 ISO

Vitesse de prise de vue en rafale

L’A9 II est capable d’atteindre des vitesses jusqu’à 20 images par seconde en format RAW avec un suivi AF/AE intégral. Cependant, pour profiter de cette vitesse maximale, il est nécessaire de choisir le format RAW Compressé, ce qui a pour effet de réduire la profondeur de couleurs à 12 bits.

L’A9 III est quant à lui capable de capturer jusqu’à 120 images par seconde en utilisant des fichiers RAW Compressés de 14 bits, tout en préservant le suivi complet de l’autofocus et de l’exposition.

Il est important de noter que tous les objectifs avec la monture E ne seront pas compatibles avec la cadence élevée de 120 images par seconde. Sony met à disposition une liste exhaustive et des informations détaillées sur les objectifs qui auront besoin d’une mise à jour logicielle.

Ensuite, nous avons une fonctionnalité très attendue, une première pour un appareil photo Sony : la fonction Pré-Capture, qui vous permet de précharger jusqu’à 1 seconde d’images (équivalent à 120 images à la vitesse la plus rapide) avant que le bouton de déclenchement ne soit complètement enfoncé. Cette fonction, très semblable au mode Pro Capture d’Olympus, est très utile pour immortaliser des moments difficiles à anticiper, comme un oiseau prenant son envol.

Enfin, une nouvelle fonction intéressante introduite avec l’A9 III s’appelle ‘Speed Boost’. Une fois assignée à un bouton de fonction, elle vous permet d’accélérer temporairement la cadence, passant par exemple de 20 à 120 im./s. Sony a pensé aux photographes de presse afin qu’ils puissent augmenter la cadence seulement quand c’est nécessaire, réduisant ainsi le nombre d’images capturées pendant une session.

Vitesse de l’obturateur et synchronisation flash

Les obturateurs électroniques ont ouvert de nouvelles possibilités pour les fabricants, en dépassant les capacités des mécanismes d’obturation traditionnels, tant en rapidité qu’en durée d’exposition.

Le modèle A9 III se distingue par sa capacité à atteindre une vitesse d’obturation extraordinaire de 1/80 000 s pour la photographie. Cet appareil est également capable de maintenir la synchronisation avec le flash à cette vitesse extrême. À noter, lorsque l’ouverture est réglée à f/1.8 ou plus ouverte, la vitesse d’obturation maximale se limite à 1/16 000 s.

Même si l’obturateur global de l’A9 III résout les problèmes de bandes lumineuses dues à l’éclairage artificiel, Sony a conservé le mode Anti-Scintillement présent sur l’A9 II, afin d’éviter les variations d’exposition pendant les prises de vue en mode rafale.

Sony A9 III vs Sony A9 II : autofocus

L’A9 II dispose d’un système d’autofocus très performant avec 693 points de détection de phase couvrant 93% de la surface du capteur, effectuant 60 calculs AF par seconde, avec suivi en temps réel et détection de yeux (Eye AF) pour les humains et les animaux.

L’A9 III se vante d’avoir plus de points (759 zones de détection de phase avec une couverture de 96%), une plus grande vitesse (120 calculs AF par seconde) et les dernières fonctionnalités avancées vues sur les récents appareils à monture E.

Équipé d’une unité de traitement IA dédiée (identique à celle de l’A7R V), le modèle Mark III peut reconnaître les corps des humains et des animaux, y compris les oiseaux, ainsi que suivre les insectes, voitures, trains et avions. Pour les voitures de type F1, il peut donner la priorité au casque du pilote.

Sony a également amélioré la détection des oiseaux par rapport aux autres modèles, permettant à l’A9 III de localiser plus précisément les yeux de différentes espèces et de détecter les corps plus efficacement.

De plus, l’A9 III offre un avantage dans des conditions de faible luminosité, avec une amélioration de plus de deux diaphragmes.

A9 II : -3EV (ISO 100, f/2)
A9 III : -5EV (ISO 100, f/2)

Enfin, Sony a ajouté deux nouvelles tailles pour la Zone de Mise au Point Spot sur l’A9 III : Très Petite et Très Grande.

Stabilisation d’image

Le modèle A9 II intègre un système de stabilisation d’image sur cinq axes capable de compenser jusqu’à cinq stops.

Quant à l’A9 III, il bénéficie de la dernière génération de mécanisme de stabilisation par déplacement de capteur de Sony, une innovation apparue avec l’A7R V, qui permet une compensation allant jusqu’à huit stops.

En outre, ce nouvel appareil photo inclut deux options de stabilisation électronique : le SteadyShot Actif et le SteadyShot Actif Dynamique. Ces modes exploitent les informations du capteur gyroscopique intégré pour renforcer la stabilité lors des prises de vidéos sans trépied. Il est important de noter que ces modes entraînent une réduction du champ de vision, le mode Dynamique réduisant plus significativement la surface du capteur que le mode Standard.

Vidéo

L’A9 II a la capacité d’effectuer des enregistrements 4K à 30 images par seconde en exploitant pleinement les pixels et en appliquant un suréchantillonnage (en utilisant une superficie de 6K du capteur), ce qui produit des vidéos d’une grande netteté.

Toutefois, depuis le lancement de la série A9, Sony a réduit les fonctionnalités vidéo en éliminant les Profils d’Image, qui comprennent des paramètres avancés essentiels pour maximiser la qualité des images captées par le capteur. Ces profils permettent d’enregistrer avec une meilleure qualité de gamma et des gammes de couleurs étendues, incluant les formats S-Log et HLG. L’A9 II se limite aux profils Style Créatif, plus adaptés aux photos JPG statiques et ayant tendance à surexposer ou sous-exposer les zones sombres et lumineuses en vidéo, réduisant ainsi la gamme dynamique.

Avec l’A9 III, Sony a rétabli les paramètres des Profils d’Image, incluant les dernières avancées telles que S-Log3 et S-Cinetone.

La prise de vue en 4K a été améliorée, permettant désormais une capture à 60 images par seconde avec suréchantillonnage et à 120 images par seconde avec sous-échantillonnage, sans aucun recadrage du capteur, indépendamment du taux d’images par seconde sélectionné.

L’A9 III est aussi capable d’enregistrer en interne en 10 bits 4:2:2 et de fournir une sortie RAW de 16 bits via le port HDMI. Il prend en charge l’enregistrement avec une compression All-Intra jusqu’à 600 Mbps, à l’exception de l’enregistrement en 4K à 120p.

En complément, l’A9 III intègre des fonctionnalités avancées telles que la compensation Focus Breathing et la possibilité d’utiliser des LUTs personnalisées.

Sony A9 III vs Sony A9 II : fonctionnalités et ergonomie

L’A9 III voir son boitier évolué pour une meilleure préhension. La poignée a été redessinée, offrant une forme plus ergonomique et une hauteur accrue, tandis que le bouton du déclencheur est désormais placé de manière à faciliter l’accès, réduisant la tension sur le doigt.

Dimensions et poids :

  • A9 III : 136,1 x 96,9 x 82,9 mm pour un poids de 702 g
  • A9 II : 128,9 x 96,4 x 77,5 mm pour un poids de 678 g
Sony A9 III vs Sony A9 II

La différence de taille entre le Sony A9 II et l’A9 III est visible. Un nouveau bouton personnalisable, le C5, fait son apparition sur la face avant de l’appareil. Les molettes de sélection du mode de prise de vue et du mode de mise au point sont désormais équipés d’un système de verrouillage, et il est possible de désactiver la molette du mode de prise de vue au profit d’un bouton personnalisé pour modifier les réglages de vitesse plus rapidement.

Sony A9 III vs Sony A9 II

En ce qui concerne les emplacements pour cartes mémoire, l’A9 II est compatible avec deux cartes SD UHS-II, alors que l’A9 III bénéficie de deux emplacements hybrides acceptant à la fois les cartes SD et les cartes CFexpress Type A.

Sony A9 III
Sony A9 III
Photo Sony

L’A9 III se distingue également par un port HDMI de plus grande taille. Les deux modèles sont pourvus d’un port USB C à 5 Gbps et d’un terminal LAN.

Sony A9 III vs Sony A9 II

Les deux appareils utilisent la batterie NP-FZ100, mais l’A9 II dispose d’une meilleure autonomie :

  • A9 III : environ 400 photos (viseur électronique) ou 530 photos (écran LCD)
  • A9 II : environ 500 photos (viseur électronique) ou 690 photos (écran LCD)

Sony propose en outre une nouvelle poignée verticale (VG-C5) conçue spécifiquement pour l’A9 III, en adéquation avec le nouveau design de l’appareil. Cette poignée améliore l’autonomie en gérant les deux batteries intégrées comme un seul bloc, au lieu de les utiliser successivement.

Viseur et écran

L’A9 II est équipé d’un bon viseur, mais l’A9 III hérite du meilleur viseur électronique de Sony à ce jour. Il se vante d’une résolution plus élevée, d’un grossissement supérieur, d’une fréquence d’images plus rapide et d’un point oculaire plus long.

ViseurA9 IIIA9 II
Viseur électronique1,6 cm (type 0,64) (OLED Quad-XGA)1,3 cm (type 0.5), OLED Quad-VGA
Résolution9 437 184 points3 686 400 points
Taux de rafraîchissement240Hz120Hz
Agrandissement0,90x0,78x
Point oculaire25 mm23 mm

L’écran LCD arrière est également différent. L’A9 III intègre le même moniteur de haute qualité que celui de l’A7R V, avec son mécanisme à 4 axes. C’est un excellent écran de 3,2 pouces avec 2,1 millions de points et une gamme de couleurs DCI-P3.

En comparaison, l’A9 II dispose d’un moniteur inclinable de 3,0 pouces seulement avec une résolution inférieure (1,44 million de points).

Les capacités tactiles sur les nouveaux appareils photo Sony sont plus élaborées, grâce au nouveau système de menu.

L’excellente réactivité du capteur permet aux deux appareils d’offrir une prise de vue en direct sans interruption.

Sony A9 III vs Sony A9 II

Tarif

L’A9 II est disponible au prix de 4 999,00 € (boîtier nu). Étant donné qu’il est sorti il y a quatre ans, il est possible de le trouver à un prix inférieur sur le marché de l’occasion.

Quant à l’A9 III, il représente une hausse de prix significative par rapport à son prédécesseur lors de sa sortie. Il sera mis en vente au printemps 2024 au prix de 6 999,00 €, ce qui le positionne dans la même fourchette de prix que le Sony A1.

Sony A9 III vs Sony A9 II : le bilan

L’A9 II est une version antérieure qui ne bénéficie pas des dernières avancées que Sony a mises en place ces quatre dernières années, que ce soit en termes d’améliorations esthétiques, de capacités de suivi propulsées par intelligence artificielle, ou d’autres caractéristiques additionnelles. Néanmoins, l’A9 Mark II demeure parmi les appareils photo les plus performants du marché concernant l’autofocus.

L’A9 Mark III se distingue nettement de la majorité des modèles proposés par Sony. Il confirme le statut de l’entreprise en tant que leader en innovation et préfigure une ère où les obturateurs globaux pourraient bien (et sans doute le seront) s’établir comme standard, du moins dans le segment du haut de gamme.

À l’instar de l’A9 original lancé en 2017, qui a révélé les capacités de l’obturateur électronique associées à un traitement d’image rapide sur un appareil photo plein format, l’A9 III illustre les possibilités futures avec l’introduction de l’obturateur global. Cela constitue une progression logique et une avancée majeure dans le domaine des technologies de capteurs, ayant un impact plus profond que le simple accroissement du nombre de mégapixels ou de la sensibilité du capteur.

Pour bon nombre d’entre nous, le coût élevé et la performance de l’A9 III sont au-delà de ce que nos usages quotidiens justifient. Sony ne cible pas le marché de masse avec cet appareil photo ; l’entreprise s’adresse plutôt aux photographes professionnels dans le domaine sportif et, plus spécifiquement, aux agences qui les recrutent.

Sony A9 III
Hybride plein format Sony

Rafale 120 i/s
Vitesse d’obturation 1/80 000s
Capteur Exmor RS
24.6 MP
4K 120 im./S
Autofocus basé sur l’IA
Viseur de 9.44 Mp
Écran multi angle 4 axes

Antony Barroux
Antony Barroux
Note éditoriale : Nous percevons une commission sur les liens partenaires présents sur Pixfan. Les commissions n'affectent pas les opinions ou les évaluations de nos rédacteurs. Si vous souhaitez nous aider, pensez à utiliser nos liens partenaires. Code créateur : PIXFAN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Best of