L’éminent représentant de la photographie humaniste, Willy Ronis nous a quitté dans la nuit de vendredi à samedi à l’âge de 99 ans. Il avait fait don de toute son œuvre à l’Etat. Une grande rétrospective lui avait été consacré cette année au festival d’Arles.

Willy Ronis, avec Robert Doisneau et Édouard Boubat était «l’un des photographes majeurs de cette école française de l’après-guerre qui a su concilier avec talent les valeurs humanistes et les exigences esthétiques du réalisme poétique ».

Willy Ronis en 40 dates

1910

  • Naissance à Paris le 14 août dans une famille d’émigrés juifs d’Europe de l’Est.

1917

  • Willy Ronis, initié très jeune à la musique par sa mère, professeur de piano, commence à apprendre le violon ; il y jouera jusqu’à l’âge de 25 ans.

1926

  • Premier appareil. Photos de vacances et première série de Paris.

1932

  • Entre dans l’atelier photographique de son père pour l’aider, car il connaît de graves difficultés financières.

1935

  • Willy Ronis devient membre de l’association des Écrivains et Artistes révolutionnaires (AEAR), d’obédience communiste.

1936

  • Décès de son père.
  • Décide d’être photographe reporter indépendant et quitte l’atelier.
  • Premières parutions dans Regards ; reportage sur le Front populaire.

1937

  • Achète son premier Rolleiflex et devient reporter-illustrateur indépendant.
  • Premier reportage publié dans Plaisir de France.
  • Se lie d’amitié avec Capa et Chim.

1938

  • Reportages sur les conflits sociaux chez Citroën. Croisière en Adriatique et en Méditerranée avec escales en Albanie, Yougoslavie, Grèce et Tunisie.

1941-1944

  • Pour fuir les persécutions et ne pas porter l’étoile jaune, il quitte Paris pour la zone Sud en 1941.
  • Divers emplois : directeur d’une troupe de théâtre ambulant en zone libre, aide-décorateur pour les studios de cinéma de la Victorine à Nice, assistant dans un studio de portrait à Toulon ; peintre sur bijoux avec Marie-Anne Lansiaux, etc.
  • Retour à Paris en octobre 1944.

1945-1949

  • Au lendemain de la guerre il devient membre du parti communiste français (dont il fera partie jusqu’au milieu des années 1960 et auquel il restera toujours attaché).
  • Grands reportages pour Point de Vue, L’Écran français et Regards.
  • Mariage avec Marie-Anne Lansiaux (1946).
  • En 1946, il intègre l’agence Rapho (qu’il quittera en 1955 pour y revenir en 1972).
  • Plusieurs reportages pour Life (1947-1949).

1950

  • Travaille comme illustrateur pour Le Monde illustré.
  • Parallèlement, travaux pour l’industrie.
  • Membre du Groupe des XV.

1950-1960

  • Nombreux reportages pour Vogue.
  • Photo-Reportage et chasse aux images, Montel (1951) et Belleville-Ménilmontant, Arthaud (prologue et légendes de Pierre Mac Orlan, 1954 ; sera réédité en 1984, 1989, 1992 et 1999).
  • Participe au Congrès international de la Paix à Varsovie (1951).
  • Exposition au MoMA de New York avec Brassaï, Doisneau et Izis (1953).
  • Reportage à Londres (1955).
  • Médaille d’or à la nouvelle Mostra Biennale internazionale de Fotografia de Venise (1957).

1965

  • Participe à l’exposition « Six photographes et Paris » au musée des Arts décoratifs de Paris, avec Robert Doisneau, Daniel Frasnay, Jean Lattès, Janine Niépce et Roger Pic.

1967

  • Reportage en RDA.

1969

  • Reportage à Alger.

1972

  • Willy Ronis a toujours refusé toute collaboration qui ne respectait pas son droit de regard sur les cadrages de ses photographies et sur leurs légendes : cette manifestation d’indépendance lui vaut au fil des ans des difficultés professionnelles et financières qui l’amènent en 1972 à quitter Paris pour le Midi ; il s’installe d’abord à Gordes puis à L’Isle-sur-la-Sorgue (Vaucluse) et exerce une activité pédagogique, entre autres à l’École des beaux-arts d’Avignon.

1979

  • Participe à la Mission photographique pour la direction du Patrimoine, à la demande du ministère de la Culture et de la Communication.
  • Reçoit le Grand Prix national des Arts et des Lettres pour la photographie.

1980

  • Invité d’honneur aux XIe Rencontres internationales de la photographie d’Arles.

1981

  • Reçoit le Prix Nadar pour Sur le fil du hasard publié l’année précédente par Contrejour et édité en Italie sous le titre Uno Sguardo par Jaka Books.

1982

  • Long métrage intitulé Un voyage de Rose, avec Willy Ronis, Guy Le Querrec, sous la direction de Patrick Barbéris.

1983

  • Retour à Paris. Willy Ronis, « I Grandi Fotografi », Fabbri, Milan.
  • Publication de la biographie de Bertrand Eveno, Belfond, collection « Les Grands Photographes ».
  • Donation de ses archives à l’État à effet post-mortem.

1985

  • Mon Paris, Denoël.
  • Rétrospective au Palais de Tokyo et publication de Willy Ronis par Willy Ronis par l’Association française pour la diffusion du patrimoine photographique.
  • Nommé Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres.

1986

  • Expositions à New York, Moscou et Bologne.

1989

  • Nommé Chevalier de la Légion d’honneur.
  • Vidéo de 26 mn Willy Ronis ou les cadeaux du hasard, de Patrice Noia.
  • Donation complémentaire à l’État.

1991

  • Willy Ronis, « Photo Poche » n° 46, Centre National de la Photographie.

1992

  • Toutes Belles, avec un texte de Régine Desforges, Hoëbeke.

1993

  • Nommé membre de la Royal Photographic Society (Grande-Bretagne).
  • Quand je serai grand aux Presses de la Cité.

1994

  • La Chanson du chat, Fata Morgana.

1995

  • Plusieurs expositions à l’étranger dont une rétrospective à l’Oxford Museum of Modern Art avec la publication de Willy Ronis, Photographs 1926-1995, texte de Peter Hamilton.

1996

  • Grande rétrospective, avec plus de 240 photographies de Paris, au Pavillon des Arts.
  • Autoportrait, Fata Morgana et À nous la vie, avec un texte de Didier Daeninckx, Hoëbeke.

1998

  • La Provence, texte d’Edmonde Charles-Roux, Hoëbeke.

1999

  • Marie-Anne, Vincent et moi, texte de Bertrand Eveno, Filigranes.

2000

  • Exposition « Willy Ronis » au Musée d’Art contemporain de Kyoto.
  • Mémoire textile, avec un texte de Régis Debray, éditions de la Nuée Bleue.

2001

  • Édition spéciale de Reporters sans frontières, avec prologue de Bertrand Poirot-Delpech.
  • Derrière l’objectif, Photos et Propos, textes et photographies de Willy Ronis, Hoëbeke.

2004

  • Willy Ronis, le Val et les bords de Marne, texte de Christian Sorg, Terre Bleue.
  • Willy Ronis, la Vie en passant, textes de Silvia Boehmer, Matthias Harder, Nathalie Neumann, Prestel.

2005

  • « Willy Ronis à Paris », exposition à l’Hôtel de Ville de Paris en hommage au photographe à l’occasion de son 95e anniversaire.
  • Willy Ronis – Instants dérobés, texte de Jean-Claude Gautrand, Taschen.
  • Paris éternellement, préface de Daniel Karlin, Hoëbeke.

2006

  • Ce jour-là, textes et photos de Willy Ronis, Mercure de France.
  • La Montagne de Willy Ronis, Terre Bleue.
  • Paris couleurs, Le Temps qu’il fait.

2007

  • Publication par Michel Onfray de Fixer des vertiges, les photographies de Willy Ronis, Galilée.

2008

  • Nues, texte de Philippe Sollers, Terre Bleue.

2009

  • Présentation par le Jeu de Paume d’une rétrospective d’environ 80 photos à l’église Sainte-Anne, lors des Rencontres d’Arles.
  • Mort de Willy Ronis, le 11 septembre, à l’âge de 99 ans.

2010

  • Célébration du centenaire de la naissance de Ronis à Paris avec une importante exposition coproduite par le Jeu de Paume et la Monnaie de Paris, en collaboration avec la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : Willy Ronis, Une poétique de l’engagement

Sources : le Jeu de Paume et la Monnaie de Paris

Bibliographie

  • Photo-reportage et chasse aux images. Paris: Publications Photo-Cinéma Paul Montel, 1951.
  • Belleville-Ménilmontant. Grenoble: Arthaud, 1954. Paris: Arthaud, 1984. ISBN 2700304861. Paris: Arthaud, 1989. Paris: Hoëbeke, 1999. ISBN 2842300815.
  • Îles de Paris. [N.p.]: Arthaud, 1957.
  • Paris. [Paris]: Arthaud, 1962.
  • Paris in Colour. London: Allen & Unwin, 1964.
  • Paris in Color. Chicago: Rand McNally, 1964.
  • Sur le fil du hasard. Paris: Contrejour, 1980. ISBN 2859490337.
  • Willy Ronis. [N.p.]: Galerie municipale du Château d’eau, c.1981. ISBN 2903116199.
  • Willy Ronis. Paris: P. Belfond, 1983. ISBN 2714416047.
  • Willy Ronis par Willy Ronis. Paris: Association française pour la diffusion du patrimoine photographique, 1985.
  • Mon Paris. Paris: Denoël, 1985. ISBN 2207231666.
  • La Traversée de Belleville. Paris: Le Bar floréal, 1990.
  • Willy Ronis. Paris: Centre national de la photographie, 1991. ISBN 2867540666.
  • Willy Ronis, 1934-1987. Paris: Editions Treville, 1991. ISBN 4845706881.
  • Portrait de Saint-Benoît-du-Sault. Paris: Calmann-Lévy; Versailles: Editions P. Olivieri, 1992.
  • Toutes belles. Paris: Editions Hoëbeke, 1992. ISBN 2905292490.
  • Willy Ronis: Photographs, 1926-1995. Oxford: Museum of Modern Art, 1995.
  • Willy Ronis: 70 ans de déclics. Paris: Musées de la ville de Paris, 1996. ISBN 2879003180.
  • A nous la vie! 1936–1958. Paris: Hoëbeke, 1996. ISBN 2842300092.
  • Vivement Noël! Paris: Hoëbeke, 1996. ISBN 2842300203.
  • Autoportrait. Cognac: Fata Morgana, 1996. ISBN 2851944118.
  • Les Sorties du dimanche. Paris: Nathan, 1997. ISBN 2097542042.
  • Provence. Paris: Hoëbeke, 1998. ISBN 284230036X.
  • Sundays by the River. Washington, D.C.: Smithsonian Institution Press, 1999. ISBN 1560988878.
  • Willy Ronis: Marie-Anne, Vincent et moi. Trézélan: Filigranes éd., 1999. ISBN 2910682765.
  • Sur le fil du hasard, rétrospective: Willy Ronis photographies. Antony: Maison des Arts, 1999.
  • Belleville Ménilmontant. Paris: Hoëbeke, 1999. ISBN 2842300815.
  • Mémoire textile. Strasbourg: La Nuée bleue, 2000. ISBN 2716505381.
  • Willy Ronis for Press Freedom. London: Reporters without borders, 2001. ISBN 2908830612.
  • Derrière l’objectif de Willy Ronis: Photos et propos. Paris: Hoëbeke, 2001. ISBN 2842301234.
  • Willy Ronis 55. London: Phaidon, 2002. ISBN 0-7148-4167-6.
  • Willy Ronis: « La vie en passant ». Munich: Prestel, 2004. ISBN 3791329308.
  • Le Val et les bords de Marne. Paris: Terrebleue, 2004. ISBN 2913019307.
  • Willy Ronis: Stolen Moments / Gestohlene Augenblicke / Instants dérobés. Cologne: Taschen, 2005. ISBN 3-8228-3958-2.
  • Willy Ronis: Paris, éternellement. Paris: Hoëbeke, 2005. ISBN 2842302451.
  • Willy Ronis. Barcelona: Obra Social Fundacioń « La Caixa », 2006. ISBN 8476649010.
  • Ce jour-la. Paris: Mercure de France, 2006. ISBN 2715226616. Paris: Gallimard, 2008. ISBN 9782070358625.
  • Les Chats de Willy Ronis. Paris: Flammarion, 2007. ISBN 2081206870.
  • Nues. Paris: Terre bleue, 2008. ISBN 9782909953229.
  • Provence, Éditions Hoëbeke, Paris, 2008 (ISBN 978-2842303228)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom