William Daniels lauréat du Tim Hetherington Grant 2014.

Timothy Alistair Telemachus « Tim » Hetherington, né le 5 décembre 1970 à Birkenhead et mort le 20 avril 2011 à Misrata, était un correspondant de guerre et photojournaliste britannico-américain. Il a été tué par des obus de mortier tirés par les forces libyennes lorsqu’il couvrait la guerre civile libyenne de 2011.

Le Tim Hetherington Grant est une initiative commune des organisations World Press Photo et Human Rights Watch en association avec les parents de Tim Hetherington, Alastair and Judith. Il a été créé pour rendre hommage au photojournaliste. Les précédents lauréats sont Stephen Ferry (2011), Fernando Moleres (2012) et Olivier Jobard (2013).

Doté d’une somme de 20000 euros, le prix récompense un projet sur le thème des droits de l’homme.

Williams Daniels a été sélectionné pour son travail sur la République centrafricaine, un projet intitulé « Roots of Africa’s Unholy War » (Les racines de la guerre impie de l’Afrique). Le jury, réuni à New York les 10 et 11décembre 2014, a sélectionné le projet de Daniels parmi 198 projets examinés.

La République centrafricaine (RCA) a été plongée dans les épisodes les plus sanglants de sa courte histoire. En 2013, les rebelles de la Séléka se sont emparés du pouvoir, déclenchant des mois d’anarchie, suivis par une réaction brutale de la part des milices anti-balaka, qui ne s’est calmée qu’en partie et tout récemment, avec l’arrivée des soldats de maintien de la paix étrangers.

William Daniels© William Daniels

William Daniels est un photojournaliste français âgé de 36 ans et originaire de Normandie. Il a commencé sa carrière aux Philippines avec un reportage sur les enfants, reportage qui lui a valu d’être récompensé en 2004 par le Social and Documentary Photography Prize.

Lauréat de la Fondation Lagardère, il a en 2009 les honneurs du festival Visa pour l’Image pour son travail sur le Kirghizstan intitulé les « Tulipes fanés », en référence à la chute du tyran kirghize lors de la révolution des Tulipes de 2005.

En 2012, il échappe de justesse à la mort avec sa consœur Edith Bouvier blessée lors d’un bombardement qui a coûté la vie à la journaliste du Sunday Times Marie Colvin et au photographe français Rémi Ochlik.

En 2014 William Daniels a été récompensé par le Comité International de la Croix-Rouge pour son reportage en République Centrafricaine.

Le travail de William Daniels est centré autour de questions sociales et de préoccupations humanitaires, principalement dans les collectivités isolées ou affaiblies. Ses projets antérieurs ont mis l’accent sur le paludisme, le sida et la tuberculose, ainsi que sur les séquelles du tsunami en Asie et du tremblement de terre en Haïti. Il a également couvert le conflit en Libye, au Kirghizistan et en République centrafricaine.

Ses photos paraissent régulièrement dans la presse française et internationale : National Geographic, Time, Newsweek, le New York Times, Le Monde et Polka, entre autres. Il détient deux prix World Press Photo et un Visa d’Or. Il est représenté par l’agence Panos Pictures basée à Londres.

Lien : http://www.worldpressphoto.org/tim-hetherington-grant

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom