La Galerie Les Filles du Calvaire (Paris 3e) présente jusqu’au 11 janvier 2014 la série «A walk on the wildside» du photographe Erwan Morère.

A rebours de la pratique enseignée aux jeunes photographes contemporains, Erwan Morère privilégie un rendu photographique noir et blanc très dense et favorise une opacité relative de la vision. Il n’hésite pas, même dans certains cas, à jouer du flou. Ces images sont à peine lisibles, le grain est intense, les contrastes poussés à leur maximum.

Pourtant, il ne semble pas qu’Erwan Morère retouche ses images, au-delà de certains choix de cadrage, d’une impression sur papier baryté au rendu contrasté ou sur papier mat allié à un encrage saturé dans les noirs. Le principal est réalisé à la prise de vue car c’est, en réalité, son contexte et les sujets même qui délivrent à l’œil ces impressions si particulières qu’elles parviennent à faire douter l’analyse perceptive.

Pour certaines images, on atteint dans le piqué un tel point de confusion que l’on ne sait plus se décider entre dessin ou parcelle de réalité. Les surfaces sont altérées comme si les climats extrêmes des pays qu’il traverse avaient endommagé la pellicule. A l’origine de son langage on peut ressentir l’influence originelle d’un Strömholm ou d’un Petersen tant par l’usage d’un noir et blanc contrasté et le goût du grain que par des cadrages à contrepied.

Erwan MorèreSaint-Efflam #03
© Erwan Morère

Erwan MorèreSeydisfjördur # 05
© Erwan Morère

Erwan Morère est né en 1985. Il vit et travaille à Marseille. IL obtient un diplôme de sociologie de l’art et anthropologie culturelle à Paris avant d’intégrer en 2008 l’École nationale supérieure de la photographie.

Pendant ses trois années d’étude à Arles, il développe son travail personnel en photographiant notamment ses pérégrinations aux États-Unis (série “On the line”), au Canada (série “Saskatoon”) et en Islande (série “Seydisfjördur”).

En 2010, il obtient le diplôme de l’École avec les félicitations du jury, et réalise une importante série d’expositions personnelles et collectives, avant de partir un an en prise de vue dans un grand voyage par voie terrestre de la Malaisie à l’Estonie. Ce travail donne lieu à la série “20 564 km” qui est alors exposée dans une exposition itinérante à travers l’Uruguay en avril 2012, où il obtient avec le photographe Pablo Guidali le premier prix du FondoConcursables du Ministère de la Culture Uruguayen (MEC).

Durant l’été 2012, Erwan Morère est ensuite invité aux Rencontres d’Arles de la Photographie lors d’une exposition intitulée «Très loin à l’Est, il y a l’Ouest ». Son travail est alors remarqué par la critique d’Art Natacha Wolinski qui le présente comme une des révélations du Festival. Fin 2012, il repart en Islande pour réaliser la série «A walk on the wildside» grâce au soutien d’Olympus France, partenaire officiel du photographe.

Informations pratiques

Exposition du 4 au 22 décembre 2013
et du 3 au 11 janvier 2014

Galerie Les Filles du Calvaire
7 rue des Filles-du-Calvaire
75003 Paris

Ouvert du mardi au samedi de 11h à 18h30

Lien : http://www.fillesducalvaire.com/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom