Anna Di Prospero revient à la Galerie Madé du 5 février au 12 mars 2016 avec une sélection de ses derniers travaux, intitulée Urban Self-Portrait.

Ce travail commencé en 2010 s’inscrit dans I am Here, le premier chapitre de son oeuvre basée sur l’autoportrait. La photographe italienne poursuit son exploration des rapports entre les corps : corps humain, corps architectural, corps intérieur et corps extérieur. Elle transcende son être propre pour le relier à ce qui l’entoure.

Animée de la volonté d’entrer en contact avec le présent, elle se met ici à l’écoute des édifices contemporains qui pour elle en sont les symboles, et interagit avec les matières, les angles, les courbes. Anna Di Prospero donne au paysage urbain une toute autre dimension, qui met au jour une inspiration mutuelle, une dépendance fertile, une harmonie enfouie.

Si Anna Di Prospero a construit l’ensemble de son travail sur l’autoportrait par besoin de maîtriser son processus créatif, elle se définit non pas comme la protagoniste de ses images mais comme le témoin de la scène qu’elle crée grâce à la photographie.

Urban Self-PortraitUntitled, 2010 @ Anna Di Prospero, Courtesy Galerie Madé

« La photographie grandit avec moi, et je grandis avec la photographie »
Anna Di Prospero

Urban Self-PortraitUntitled, 2010 @ Anna Di Prospero, Courtesy Galerie Madé

Urban Self-PortraitUntitled, 2010 @ Anna Di Prospero, Courtesy Galerie Madé

Urban Self-PortraitUntitled, 2015 @ Anna Di Prospero, Courtesy Galerie Madé

Anna Di Prospero est née à Rome en 1987. Elle a étudié la photographie à l’Institut Européen de Design à Rome et à l’école des arts visuels à New York. C’est en 2007 que la photographe débute sa première série d’autoportraits « self-portrait at home » au sein du projet « I am here ».
Elle connaît sa première consécration en 2008 lorsque ses photographies sont exposées à la Galleria Gallerati (Rome) à l’occasion du FotoGrafia-Rome’s International Festival of Photography.

Elle entame ensuite une nouvelle série, « Self-portrait in my hometown », et gagne le Prix Exchange lors de la dixième édition des Boutographies – Rencontres Photographiques de Montpellier après une apparition au FotoLeggendo Festival. Elle continue de se faire remarquer à l’occasion de nombreux événements artistiques tels que Reflexions-Masterclass ou les Lucie Awards, et ses travaux sont exposés à l’occasion d’expositions collectives et personnelles dans des lieux de choix de la Joy Wai Gallery de New York à la Galerie parisienne Madé, en passant par une
résidence dans Le Percolateur à Marseille en 2014.

Informations pratiques

Urban self portrait
Anna Di Prospero

Exposition du 5 février au 12 mars 2016
Vernissage jeudi 4 février 2016 à partir de 18h

Galerie Madé
30 rue Mazarine
75006 Paris

Lien : www.galeriemade.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom