Une odyssée sibérienne, l’histoire d’un retour. Claudine Doury est retournée sur les traces des personnes qu’elle avait rencontrées il y a plus de 20 ans.

Pour son projet Une odyssée sibérienne présenté au jury du Prix de photographie Marc Ladreit de Lacharrière, Claudine Doury avait soumis l’idée d’un retour le long du fleuve Amour. La photographe souhaitait ainsi témoigner de la marche du temps sur les familles photographiées à l’époque, mais aussi des changements plus globaux sur ces populations.

« En retrouvant des familles nanaï, outlouches et nivkhes le long du fleuve Amour, je voudrais pouvoir témoigner à la fois du passage du temps sur ces familles rencontrées alors, mais aussi des changements qui ont pu s’opérer à plus grande échelle sur ces peuples vulnérables. »
Claudine Doury

une odyssée sibérienne© Claudine Doury – Une odyssée sibérienne – Le fleuve Amour à Komsomolsk, Russie 1997

une odyssée sibérienne© Claudine Doury – Une odyssée sibérienne – Sur le fleuve Amour près de Blagovechtchensk, Russie 1991

Une odyssée sibérienne, 20 ans après.

Cette année une bourse en poche, Claudine Doury a effectué plusieurs voyages le long du fleuve Amour, de Khabarovsk à Bogorodskoye, 27 années s’étaient écoulées depuis son dernier passage. Autant dire une éternité dans ces régions où les populations doivent faire face à de rudes conditions climatiques.

Ce travail est un portrait actuel et intimiste de ces familles nanaï, oultches et nivkhes retrouvées par la photographe. Conçu comme une sorte de journal mental restituant plusieurs strates temporelles du passé de ces familles et de ces peuples, il constitue également un témoignage sur les changements qui s’opèrent sur ces terres à la frontière de la Chine, ce puissant voisin qui redessine à grands pas la géopolitique de toute la région.

L’exposition réunit également des photographies d’archives qui permettent de mettre en perspective l’histoire de ces peuples et de ces cultures vivantes mais vulnérables.

une odyssée sibérienne© Claudine Doury – Une odyssée sibérienne. Dasha, Nergen, Russie 2018

une odyssée sibérienne© Claudine Doury – Boulava, Russie

A voir du 27 octobre au 25 novembre 2018

« Une odyssée sibérienne »
Claudine Doury

Académie des beaux-arts, 27 quai de Conti, Paris VI

Exposition ouverte du mardi au dimanche de 11h à 18h – Entrée libre.
Ouverture le 1er et le 11 novembre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom