Le travelling compensé est un effet cinématographique consistant à contrarier les effets simultanés d’un zoom arrière et d’un travelling mécanique avant ou l’inverse, zoom avant et travelling mécanique arrière, de telle sorte que le sujet principal reste cadré de la même manière. Seul le décor change, il subit des déformations de perspective, allongement ou tassement.

Cet effet a été utilisé pour la première fois en 1958 par Alfred Hitchcock dans le film Sueurs froides (Vertigo en anglais), quand James Stewart, sujet au vertige, regarde la rue en contrebas puis quand il regarde le bas d’une cage d’escalier.

Voici 23 classiques où cet effet est utilisé :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom