Accueil Actualité Photo Expositions Photo Studio Harcourt met en lumière l'étendue de son savoir-faire

Studio Harcourt met en lumière l’étendue de son savoir-faire

Studio Harcourt met à l’honneur une soixantaine de photographies singulières issues de ses collections. Des images entre studio, lieux insolites et collaborations inattendues qui manifestent le style unique du célèbre studio parisien entre tradition et modernité.

En effet, depuis 85 ans la séance photo est cadencée par un même rite : Silence sur le plateau, et c’est la voix du photographe qui entre en scène pour guider son modèle. Le portrait signé « Harcourt Paris » est étroitement lié au studio, un univers feutré où le photographe se joue de la lumière.

L’exposition s’articule autour de trois thèmes : Au théâtre, In Situ et Un art de rue ? Une belle manière de découvrir une autre facette du savoir-faire du studio.

Au-delà des portes du studio

Même si la photographie en lumière continue se fait principalement en studio, cela ne l’empêche pas de sortir. À partir de 1930, Harcourt se rend dans les théâtres et les salles de concert pour photographier les artistes sur scène, une expérience renouvelée en 2018 au Théâtre des Champs Élysées.

En dehors du studio, la photographie trouve un autre moyen de s’exprimer sans rien enlever à sa technique héritée du cinéma noir et blanc. Si en studio il est souvent impossible de dater ou même d’identifier la fonction du modèle, l’isolement du sujet de son contexte ne s’applique pas à l’ensemble des portraits réalisés par la maison.

Studio Harcourt
Gérard Philipe dans Sodome et Gomorrhe de Jean Giraudoux
Théâtre Hébertot, 1943
© RMN
Studio Harcourt
La Seconde Surprise de l’amour au théâtre Comédie Française, 1944
© RMN
Sema Lao
Sema Lao, 2018
© Studio Harcourt Paris
Studio Harcourt
Le Dialogue des Carmélites, Théatre des Champs Elysées, 2018
© Studio Harcourt Paris
Marion Cotillard
Marion Cotillard, 1999
© Studio Harcourt Paris

HARCOURT IN SITU

Qualifiée d’intemporelle, la photographie Studio Harcourt est, le plus souvent, dépourvue d’éléments permettant de dater ou de deviner le métier ou la fonction des personnes photographiées sans les connaître.

Cependant, cette logique d’isoler le sujet de son contexte pour faire ressortir ce qu’il y a de plus profond en lui ne s’applique pas à tous les portraits. Assistez à la série de portraits présentée dans cette section. Ces portraits révèlent un autre aspect de la personnalité du sujet photographié.

Eve Ruggieri
Eve Ruggieri, animatrice et productrice d’émissions de radio et de télévision, 2001
© Harcourt Paris

Cependant cette logique d’isolation du sujet de son contexte pour en faire ressortir ce qu’il y a de plus profond en lui, ne s’applique pas à l’intégralité des portraits. La série de portraits présentés dans cette section en est le parfait exemple. Ces portraits révèlent un autre aspect de la personnalité du sujet photographié.

Studio Harcourt
Medhi Benatia, footballeur professionnel marocain, 2018
© Harcourt Paris

Il y a tout d’abord sa lumière, empruntée au cinéma. Clins d’œil à la peinture, à la sculpture ou encore aux débuts de la photographie.

César
César, sculpteur, 2005
© Harcourt Paris

HARCOURT, UN ART DE LA RUE ?

Au-delà des salles de spectacle la photographie se réinvente au travers d’autres formes artistiques comme le (P)Harcourt artistique proposé en 2018, un dialogue entre les arts où le caractère éphémère d’œuvres street-art rencontre l’éternité du portrait photographique.
11 street artistes français et internationaux ont réinterprétés les célèbres portraits, une belle manière pour le studio de se réinventer.

Studio Harcourt
César par Joachim Romain,
(P)Harcourt artistique du Canal de l’Ourcq, 2018
© Harcourt Paris

L’œuvre éphémère, soumise aux aléas de son exposition extérieure, s’oppose à l’éternité à laquelle le portrait photographique est appelé.
Le studio a aussi magnifié la façade et les intérieurs de deux hôtels parisiens, le Baltimore et le Lancaster.

Exposition In/Out au STUDIO HARCOURT
6 rue de Lota
75116 PARIS
Métro Porte Dauphine ou Rue de la Pompe

Les mercredis, vendredis et samedis de 10h à 18h
Entrée 7 euros (tarif unique)

Avatar
Antony Barroux
Depuis juillet 2006, Pixfan.com traite de l’actualité de la photographie : expositions, astuces et découvertes de photographes connus ou en devenir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom

Les plus lus

Dialogue photographique avec Alexandra David Néel

Alexandra David Néel (1868-1969) est considérée comme l'une des plus grandes exploratrices du XXe siècle. La 6ème édition des rencontres "Automne Photographique en Champsaur" se...

Comment partager vos 9 meilleures photos Instagram ?

Si vous ne l'avez pas encore fait, il est encore temps de partager vos 9 meilleures photos Instagram de 2018. Je vous explique comment...

Comment Connaître le Nombre de Déclenchements d’un Reflex Canon ?

Comment Connaître le Nombre de Déclenchements d'un Reflex Canon ? Contrairement aux reflex Nikon et Pentax, Canon ne fournit par d'information sur le nombre de...

LUT : Qu’est ce qu’une Table de Correspondance de Couleur ?

Qu'est ce qu'une table de correspondance de couleur ou Lookup Table (LUT) en anglais ? La dernière version de Luminar 2018 prend en charge les...