Villes Mobiles, la street photographie mobile s’expose à Paris

0

Du 2 au 26 février 2017, la galerie 18 bis (Paris 11e) accueille Villes Mobiles, une exposition consacrée à la street photographie mobile.

Villes Mobiles est le nom de la collection éditée aux Éditions de juillet. Depuis 2012, 12 ouvrages ont été publiés, à raison de 2 ou 4 volumes par an. La collection met en avant la street photographie mobile. Elle propose un regard sur des métropoles ou des villes emblématiques et signe des rencontres entre des photographes et des auteurs.

Pour les auteurs, il s’agit de livrer une vision intimiste, subjective, à l’opposé d’un guide touristique. Seul impératif, les photographies doivent être prises avec un smartphone. Ainsi, chaque volume propose une narration et une esthétique originales, guidées par le vagabondage urbain des auteurs.

L’exposition regroupe un ensemble de photographies extraites des ouvrages parus, ou à paraître. On peut y découvrir le travail de Jean-Fabien Leclanche, Richard Volante, Denis Bourges ou Patrick Tourneboeuf.

Les photographes

Denis Bourge, cofondateur du collectif Tendance Floue, observe les sociétés.

Denis Bourge débute sa carrière en Inde où il réalise plusieurs séries. Il s’intéresse ensuite aux cloisonnements, réels ou symboliques, qui divisent la ville de Jérusalem. Par la suite, il se consacre à la dernière année d’activité professionnelle de son père, médecin de campagne en Bretagne.

En parallèle, il travaille sur un ensemble intitulé « Entre deux mondes », s’attachant à faire apparaitre des univers qui cohabitent sans se voir. En 2013, il part à Los Angeles pour le City Guide Louis Vuitton où il rencontre des héros ordinaires.

En 2015, il est invité en résidence en Corée dans le cadre des années croisés France/Corée orchestré par l’Institut Français et réalise le film « Trauma » pour Tendance Floue et l’opus Ville Mobile « Séoul is Watching me » pour les Editions de Juillet.

Une promenade instantanée dans les rues de Séoul, prises comme sous l’oeil d’une caméra vidéo. Au gré des rencontres fortuites et des explorations urbaines, on découvre une ville sous surveillance électronique, ultra connectée et riche de traditions séculaires. Inquiétant laboratoire des répartitions des sphères publiques et privées, Séoul projete ce à quoi pourrait ressembler les espaces publics de demain.

Denis Bourge achève actuellement sa série « Usual heroes » avec une publication prévue en 2017 aux Éditions de Juillet.

Patrick Tourneboeuf, cofondateur du collectif Tendance Floue, photographie les hommes à travers leurs espaces, investis ou abandonnés.

Depuis 2003, Patrick Tourneboeuf consacre une partie de son travail à la fixation des stigmates de l’Histoire. Trois séries photographiques s’attachent aux lieux de construction d’une mémoire : « Cicatrice », sur les traces du mur de Berlin, « La mémoire du jour J », sur les plages du débarquement en Normandie, et « Stèles », sur les monuments aux morts de la Grande Guerre.

Parallèlement à ce travail fondé sur la précision et le temps compté de la chambre photographique, il accumule une vaste série d’images aux antipodes de sa démarche habituelle. Ces images, prises au Holga ou avec un téléphone portable forment une histoire intime, une exploration de l’inconscient du photographe lui-même.

street photographie mobile© Patrick Tourneboeuf – Tendance Floue

Richard Volante multiplie les interrogations sur « la possibilité d’une ville ».

Depuis une quinzaine d’années, Richard Volante multiplie les interrogations sur « la possibilité d’une ville », avec « Utilitza la llengua » à Barcelone, puis « Roter Oktober » sur Berlin, « Évita for ever » sur Buenos Aires et « Beirut to Nowhere ».

Parallèlement à ce travail, Richard Volante cultive son champ en variant les semailles et les expérimentations. Après “Versus“ où il questionne sa pratique en mettant en regard images numériques et argentiques posant la question du temps dans l’acte photographique : de l’oubli à la révélation.
Il travaille pour la série « My Own Private Gound Zero » sur l’image dans l’image, ce qu’on y laisse et ce qu’on y soustrait; le vide, l’absence.

Il poursuit actuellement un travail sur les « Habitants » et leur rapport aux territoires, ce qui l’amène à créer des collectifs photographiques éphémères, avec lesquels il compose une carte en images de paysages habités.

Jean-Fabien Leclanche pose la question du pouvoir de l’image comme vocabulaire universel.

“J’ai commencé par photographier des murs, puis un jour j’ai mis des humains devant.”
Jean-Fabien Leclanche

Enseignant à La Sorbonne, spécialiste des nouveaux media et des nouvelles formes de narrations, Jean-Fabien Leclanche a débuté très tôt un travail au smartphone qui a finalement été publié sous forme de livre au Éditions de Juillet en 2015.
Good Morning Montreuil raconte sa ville avec tendresse et bienveillance par des portraits, des tranches de vies, des visages, des vieux murs, des parfums. Au fil des pages se déploie un travail riche et bienveillant mais sans concession, qui raconte autant qu’il ne montre la singularité et tous les paradoxes de Montreuil la ville monde ou 88 nationalités se côtoient.

Pendant 5 ans il a capté sa mémoire éphémère, les rides d’un bout de banlieue qui s’efface au fur et à mesure que la ville nouvelle transforme le territoire.

street photographie mobile© Jean-Fabien Leclanche

Les Éditions de Juillet

street photographie mobile

Maison d’édition spécialisée dans les beaux livres d’images, les Éditions de Juillet ont pour vocation la production de livres de qualité, en favorisant la rencontre des talents émergents et confirmés. Son catalogue aborde la pratique de la photographie et ses questionnements, ainsi que l’histoire contemporaine des hommes et des territoires.

street photographie mobile

street photographie mobile

www.editionsdejuillet.com

Informations pratiques

street photographie mobile

Villes mobiles
Exposition de street photographie mobile du 2 au 26 février 2017

Espace d’Art Contemporain, Le 18 Bis
18 bis boulevard Voltaire
75011 Paris

Métro Oberkampf et République

https://www.facebook.com/Le18bis/

Partager

A propos de l'auteur

Auteur : Antony Barroux. Depuis juillet 2006, Pixfan traite de l’actualité de la photographie : expositions, astuces et découvertes de photographes connus ou en devenir.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Tour Du Monde Des Plus Belles Bibliothèques Par Thibaud Poirier

Le photographe Thibaud Poirier signe une série sous forme de tour du monde des plus belles bibliothèques. Une belle mise...

Fermer