Sarah Ketelaars : guérir une histoire familiale marquée par la tragédie

Sarah Ketelaars : guérir une histoire familiale marquée par la tragédie

3 minute(s) de lecture
© Sarah Ketelaars/All About Photo

Son choix d’utiliser la technique du cyanotype, un procédé photographique historique, pour créer une image figurative unique pour chaque victime est une façon puissante et appropriée d’honorer leur mémoire.

Cette série est à l’honneur de l’exposition en ligne du magazine All About Photo de mai 2024.

© Sarah Ketelaars/All About Photo

Le fait d’ajouter à la main un ancien symbole folklorique païen letton à l’encre dorée sur chaque pièce ajoute une touche personnelle et culturelle qui ancre le projet dans l’histoire et l’héritage de la Lettonie. C’est un bel hommage qui rend à ces personnes un peu de leur individualité et de leur humanité qui leur ont été arrachées.

Sa volonté de représenter des moments plus joyeux et festifs de leurs vies, avant leur entrée à l’hôpital et leur mort tragique, est une approche sensible et empathique. Cela permet de se souvenir d’eux comme des êtres uniques et précieux, au-delà de simples victimes anonymes.

© Sarah Ketelaars/All About Photo

Le fait que ce projet fasse partie d’une trilogie plus vaste explorant l’histoire de sa famille, l’héritage culturel, l’identité et les traumatismes intergénérationnels lui confère une résonance et une profondeur supplémentaires. C’est un travail important et significatif qui comble une lacune dans la mémoire historique.

La grand-mère de Sarah ayant travaillé à l’hôpital où les patients ont été emmenés, ce projet revêt une dimension personnelle encore plus forte. Le manque de monument commémoratif et de trace des noms des victimes rend son mémorial d’autant plus nécessaire et précieux.

Ce projet puissant, réfléchi et émouvant rend hommage à ces 544 vies perdues de manière unique et poignante. C’est un travail important qui mérite d’être largement vu et reconnu.

Sarah Ketelaars

Pphotographe britannique originaire de Brighton, au Royaume-Uni, elle est titulaire d’une licence et d’une maîtrise en littérature anglaise du Jesus College de Cambridge, d’une maîtrise en sciences sociales de l’université Robert Gordon d’Aberdeen et d’un diplôme en photographie du City College de Brighton. Son travail a été exposé au niveau national et international et elle est représentée par Trevillion Images & Getty, ainsi que par 35 North Gallery à Brighton.

En 2021, elle a été sélectionnée comme l’une des gagnantes du Lensculture Critics’ Choice pour son projet « Windows » réalisé pendant le confinement à Houston, au Texas. En 2024, elle a été sélectionnée comme finaliste pour son projet « The 544 » dans le cadre des Lensculture Art Photography Awards.

Ce projet est ma manière de faire face à un héritage douloureux, en cherchant la lumière dans les ténèbres.

Sarah Ketelaars

La série complète sur : https://www.all-about-photo.com/online-gallery/solo-exhibition/89/the-
544-by-sarah-ketelaars

Partager cet article
Note éditoriale : Nous percevons une commission sur les liens partenaires présents sur Pixfan. Les commissions n'affectent pas les opinions ou les évaluations de nos rédacteurs. Si vous souhaitez nous aider, pensez à utiliser nos liens partenaires. Code créateur : PIXFAN
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quitter la version mobile