Le premier ouvrage de Roberto Badin Inside Japan vient de sortir aux éditions Benjamin Blanck. Brisant les poncifs habituellement admis au sujet des villes japonaises, le photographe y livre une vision très sensorielle du pays du soleil levant.

Roberto Badin a toujours été fasciné par le Japon qu’il découvre à la télévision au milieu des années 70 avec les dessins animés. Ses premières références visuelles se forgent à cette époque.

Roberto Badin Inside Japan

Le Japon possède une identité culturelle très forte. Ce pays plein de contrastes entre traditions millénaires et modernité exacerbée possède une esthétique incomparable que le photographe a traqué dans les paysages urbains.

Ni trépied, ni lumière artificielle, Roberto Badin conçoit l’image comme un morceau de réalité. Chaque image est un chef-d’œuvre d’une précision horlogère helvétique.

La parfaite maîtrise des cadrages et de la lumière naturelle est le fruit d’une préparation minutieuse et d’un travail rigoureux. Roberto a la patience d’un ornithologue. En observateur attentif, il attend passivement que le cadre parfait se dessine.

Chaque image possède sa propre narration, invite au voyage et suscite une émotion. Malgré l’immense population des mégalopoles japonaises, le photographe a su capturer la banalité du quotidien pour mieux la magnifier. Un quotidien de solitude sous-jacente, intime et silencieux.

Roberto Badin© Roberto Badin

Roberto Badin© Roberto Badin

roberto badin inside japan

roberto badin inside japan

roberto badin inside japan

Roberto Badin est né à Rio de Janeiro (Brésil). Il découvre très jeune la photographie à l’occasion de ses entrainements d’aviron qui débute tous les jours à quatre ou cinq heures du matin. C’est en voulant capturer les magnifiques levers de soleil qu’il se passionne définitivement pour la photographie.

Après avoir beaucoup voyagé et refusé de reprendre l’entreprise familiale, il s’installe en 1989 à Paris pour y mener une carrière de photographe. Les débuts sont difficiles mais Roberto persévère et frappe aux portes des studios photos. « La photographie est un métier artistique qui demande beaucoup de détermination et d’obstination. » A force de persévérance, il acquiert un savoir-faire et développe son œil.

Après la photographie de mode, il se tourne rapidement vers une dimension qui l’inspire, la photographie de natures mortes où son œil affuté construit chaque étape d’une image en transmettant une émotion et une histoire.

Passé maître dans l’art de la composition et du cadrage, le photographe n’en oublie pas pour autant de conserver dans ses images une certaine spontanéité. Il confie « ce qui le passionne le plus dans l’art de la Nature Morte, c’est bel et bien la nature et la vie. »

Roberto Badin construit des images nettes, graphiques et sophistiquées qui recèlent un aspect cinématographique. Il a collaboré avec de nombreux magazines internationaux et a signé des campagnes marquantes dans l’univers du luxe et de la mode. Il a également œuvré pour de nombreuses agences de publicité telles que TBWA, DDB, Publicis, Ogilvy, Saatchi & Saatchi.

En 2017, il a participé au projet « Lady Dior As Seen By » qui parcouru les grandes capitales mondiales. La même année, son travail personnel a été exposé chez Selfridges à Londres.

Ses influences artistiques viennent plutôt de l’architecture. En photographie, Javier Vallhonrat, Harry Callahan, William Eggleston ou encore Irving Penn.

roberto badin

roberto badin

Roberto Badin Inside Japan, premier ouvrage de photographies

Roberto Badin

INSIDE JAPAN
  • Roberto Badin
  • Benjamin Blanck
  • Relié
  • Français, Anglais, Japonais

116 pages
Impression offset
Couverture cartonnée
Format : 287 x 265 mm
81 photographies (quadri)
Langues : Français / Anglais / Japonais

Sources : processus / www.robertobadin.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom