Richard Dumas, un photographe “Amateur”

0

La galerie Polka présente le travail du photographe “Amateur” Richard Dumas, Amateur au sens de celui qui aime.

Richard Dumas collabore depuis le début des années 90 avec les quotidiens Libération et Le Monde signant des portraits de personnalités du monde du spectacle et de la musique et du cinéma. Au gré des commandes de presse, des opportunités, des rencontres, il tisse une façon unique de faire travailler la lumière sur les visages.

L’artiste expose le temps d’un accrochage ses premiers travaux. Dumas avant Dumas se démarque déjà et s’affirme, avec ce sens si particulier des cadrages, des contrastes, des regards et de l’intemporel.

De la fin des années 70 au début des années 90, le photographe, nourri par la littérature, la musique, le cinéma, a forgé son style au fil des rencontres.

L’exposition est composée d’une sélection d’épreuves argentiques rares réalisées par son tireur attitré, Antoine Agoudjian.

richard dumasJoe Strummer eyes wide shut, 1991
© Richard Dumas, courtesy Polka Galerie

“Les gens que je photographie savent que je leur porte une attention particulière, j’écris avec la lumière.”
Richard Dumas

richard dumasAurélie
© Richard Dumas, courtesy Polka Galerie

“Comme disait Sam Butler, un art ne peut s’apprendre que dans l’atelier de ceux qui en tirent leur pain.”
Richard Dumas

richard dumasMiles Davis, 1989
© Richard Dumas, courtesy Polka Galerie

Christian Caujolle a été l’un des premiers à défendre son travail, auprès de Libération puis au sein de l’agence VU. Il
commente : “Richard Dumas n’est pas portraitiste, mais photographe. On a bien écrit qu’un autre Richard (Avedon pour ne pas le citer) était un mondain et une star parce qu’il a photographié des célébrités, ou qu’il était un « photographe de mode » parce qu’il a consacré un certain nombre d’années à ré-inventer la manière de mettre en images le chiffon ! Rassurez-vous, il est simplement un des artistes essentiels de l’histoire de la photographie au XXe siècle.

Il immédiatement reconnaissable à son élégance, légèrement dandy, à son sens des contrastes à la fois forts et retenus, à sa façon d’inventer des images indatables qui deviennent vite des icônes, au mystère qu’il laisse toujours planer dans des carrés et des rectangles qui retiennent d’étonnantes vibrations de lumière. Cette photographie raffinée est nourrie de littérature, de musique (du jazz au moindre groupe de rock) et, bien entendu, de cinéma, portugais de préférence.”

richard dumasAutoportrait avec Willy DeVille
© Richard Dumas, courtesy Polka Galerie

Richard Dumas est né à Paris en en 1961. Il suit des études de robotique à Rennes avant de s’orienter vers le monde de la photographie. Lui-même joueur de guitare dans des groupes de rock et passionné de cinéma, il photographie aussi bien les anonymes que les célébrités en privilégiant l’argentique et le noir et blanc. Il a notamment photographié Robert De Niro, Lou Reed, Kate Moss, Keith Richards, Patti Smith, Hulbert Selby Jr, Mile Davis, David Lynch, Claude Chabrol, Alain Bashung ou Miossec.

Dans son travail avec la lumière, il aime cultiver le hasard et le fortuit. Après un bref passage au numérique, il retourne à l’argentique préférant travailler avec la peur de ne peut-être pas parvenir à attraper les scènes. Il ne travaille jamais en studio, prend très peu de photos et n’a pas d’assistant. Il collabore régulièrement avec Le Monde, Libération, Les Inrockuptibles, Technikart et Télérama. En 1993, il est le lauréat du Prix de la Fondation John Kobal. Richard Dumas est représenté par l’Agence VU et la Galerie VU.

“En photographie, je cultive le hasard et le fortuit. C’est pour cela que je fuis les studios, alors qu’en extérieur, chaque situation me pose une nouvelle question, à laquelle il faut que j’apporte uneréponse nouvelle. Parce que je préfère l’inquiétude de l’inconnu à l’esprit de système et à la facilité. Au risque d’être déstabilisé.”
Richard Dumas

Informations pratiques

Amateur
Richard Dumas

Exposition du 9 septembre au 28 octobre 2017

Polka Galerie
Cour de Venise
12, rue Saint-Gilles
75003 Paris

Partager

A propos de l'auteur

Auteur : Antony Barroux. Depuis juillet 2006, Pixfan traite de l’actualité de la photographie : expositions, astuces et découvertes de photographes connus ou en devenir.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Yasumichi Morita, géométrie des plus belles courbes du monde

Pour la troisième année consécutive, le designer japonais Yasumichi Morita présente à Paris les nouvelles pièces de sa série éponyme...

Fermer