Rétrospective Prix Carmignac du photojournalisme à la Saatchi Gallery de Londres du 18 novembre au 13 décembre 2015.

L’exposition réunit une sélection de 40 œuvres issues des reportages réalisés par les six lauréats du prix depuis sa création en 2009. Doté d’une bourse de 50 000 euros, le Prix Carmignac du photojournalisme a pour objectif de soutenir un photographe dans la réalisation d’un reportage rendant compte de la réalité dans sa complexité.

La première salle de l’exposition est entièrement dédiée à la photographe iranienne Newsha Tavakolian, cinquième lauréate du Prix Carmignac du photojournalisme. Son projet explore la vie de la classe moyenne iranienne en proie aux contradictions d’une société de plus en plus moderne et d’une idéologie islamique révolutionnaire.

Rétrospective Prix Carmignac : Newsha TavakolianNewsha Tavakolian, Portrait de Somayeh, 2015
© Newsha Tavakolian pour la Fondation Carmignac

La deuxième salle réunit les travaux de Davide Monteleone, Robin Hammond, Massimo Berruti Kai Wiedenhöfer et Christophe Gin.

La Tchétchénie est le sujet des quatre œuvres du photojournaliste italien Davide Monteleone, tirées de son reportage réalisé entre décembre 2012 et avril 2013 dans le cadre de la quatrième édition du Prix Carmignac
 du photojournalisme. Le titre de ce projet, Spasibo (« Merci » en russe), peut être ironiquement interprété comme une marque de gratitude envers les oppresseurs.

Rétrospective Prix Carmignac : Davide MonteleoneLes forces de sécurité présentes lors de la célébration du 10e anniversaire du Jour de la Constitution, 2013.
© Davide Monteleone pour la Fondation Carmignac

Quatre œuvres de Robin Hammond, le troisième lauréat sur le thème du Zimbabwe, sont exposées. Son travail retrace le violent déclin
 du pays, à la merci du régime de Mugabe. Le photojournaliste a fait l’objet d’une arrestation à deux reprises par les autorités locales durant son reportage et a été emprisonné 26 jours, pour être finalement interdit de territoire et déclarée persona non grata au Zimbabwe.

Rétrospective Prix Carmignac : Robin HammondRobin Hammond, Rosepina, 2012.
© Robin Hammond pour la Fondation Carmignac

Le reportage de Massimo Berruti, second lauréat du Prix Carmignac
 du photojournalisme, témoigne des conflits entre milices civiles pachtounes et talibans dans la Vallée de Swat au Pakistan. Il montre la situation mise en place par les talibans, mais également la résistance des populations locales menée avec de modestes moyens.

Rétrospective Prix Carmignac : Massimo BerrutiMassimo Berruti, Mahnbanr, 2011.
© Massimo Berruti pour la Fondation Carmignac

La programmation de l’exposition est complétée par le premier lauréat du Prix Carmignac du photojournalisme, Kai Wiedenhöfer. Les photographies extraites de sa série sur le thème de Gaza cherchent à dresser un portrait dénué de sentimentalisme de l’attaque israélienne de janvier 2009 et de son impact sur les habitants et les bâtiments.

Rétrospective Prix Carmignac : Kai WiedenhöferKai Wiedenhöfer, Mona Al Ashqar, 2010.
© Kai Wiedenhöfer pour la Fondation Carmignac

L’exposition se cloture avec les imlages du sixième lauréat, Christophe Gin. Sur le thème des zones de non-droit en France, ses photographies en noir et blanc explorent les sociétés guyanaises enclavées.

Rétrospective Prix Carmignac : Christophe GinChristophe Gin, Camopi, février 2015.
© Christophe Gin pour la Fondation Carmignac

Informations pratiques

Rétrospective Prix Carmignac du photojournalisme
Exposition du 18 novembre au 13 décembre 2015

Saatchi Gallery
King’s Road
London, SW3 4RY

Ouvert tous les jours de 10 h à 18 h – Dernière entrée à 17h30
Entrée libre

Lien : http://www.saatchigallery.com/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom