Rétrospective Harry Gruyaert à la Maison Européenne de la Photographie (MEP).

La Maison Européenne de la Photographie présente du 15 avril au 14 juin 2015 la première rétrospective Harry Gruyaert.

Le photographe belge, membre de l’agence Magnum Photos depuis 1981, photographie les couleurs, c’est sa façon de percevoir le monde.

A 20 ans, il quitte la Belgique et décide que la photographie sera son moyen d’expression. Avec elle il traduira et construira sa quête de connaissance et de sensualité.

Dans les années 1970-1980 avec les Américains Saul Leiter, Joel Meyerowitz, Stephen Shore ou William Eggleston, Harry Gruyaert est un des rares pionniers européens à donner à la couleur une dimension purement créative, une perception émotive, non narrative et radicalement graphique du monde. Plus influencé par la peinture et le cinéma que par la
photographie, Harry Gruyaert est un Grand admirateur du réalisateur et scénariste du cinéma italien, Michelangelo Antonioni.

Rétrospective Harry GruyaertFRANCE. Fort Mahon. 1991.
© Harry Gruyaert / Magnum Photos

Harry Gruyaert décrit la photographie comme une expérience physique, un état d’excitation, un plaisir sensuel et vital, une façon d’être plus présent au monde, moins vulnérable, voire une thérapie : « Il s’agit d’une vraie bagarre avec la réalité, une sorte de transe pour enregistrer une image ou peut-être tout manquer. C’est dans cette bagarre que je me situe le mieux. »
François Hébel Commissaire de l’exposition

Rétrospective Harry GruyaertBELGIQUE. Ostende. 1988.
© Harry Gruyaert / Magnum Photos

Rétrospective Harry GruyaertUSA. Aéroport de Salt Lake City.1996.
© Harry Gruyaert / Magnum Photos

Rétrospective Harry GruyaertBELGIQUE. Ostende. 1988.
© Harry Gruyaert / Magnum Photos

Harry Gruyaert est né en Belgique en 1941. Il est membre de l’agence Magnum Photos depuis 1981. A près des études à l’Ecole du Cinéma et de Photographie à Bruxelles de 1959 à 1962, il devient photographe à Paris, tout en travaillant en freelance comme directeur de la photographie pour la télévision flamande, entre 1963 et 1967.

En 1969, il effectue le premier d’une longue série de voyages au Maroc. De 1970 à 1972 il réside à Londres ou il effectue des expérimentations visuelles inédites. Il décide de « couvrir » les Jeux Olympiques de Munich de 1972, ainsi que les premiers vols Apollo, sur l’écran de télévision détraqué qu’il a sa disposition, en manipulant les couleurs. Ce sera le premier reportage « en chambre ». Entre 1973 et 1980, il entreprend un long essai sur la Belgique d’abord en noir et blanc puis en couleur. En 1976, il est le lauréat du Kodak Prize.

Dans les années 2000, Harry Gruyaert abandonne l’argentique pour le numérique. Très soucieux de la qualité des tirages réalisés jusqu’alors en Cibachrome et parfois en Dye-transfert, il expérimente très tôt le tirage jet d’encre qui lui permet de rendre compte, avec plus de précision, du rendu qu’il souhaite pour ses images.

Informations pratiques

Rétrospective Harry Gruyaert
Exposition du 15 avril au 14 juin 2015
NIVEAU +3

Partenaire de la MEP, la RATP accompagne la première rétrospective du photographe par l’exposition La RATP Invite Harry Gruyaert, du 14 avril au 15 juin 2015, dans 16 stations et gares de son réseau.

La Maison Européenne de la Photographie
5/7 Rue de Fourcy
75004 Paris

Ouvert du mercredi au dimanche de 11h à 20h

Plein tarif : 8 € / Tarif réduit : 4,5 €

Gratuit le mercredi de 17h à 20h

M° Saint-Paul (ligne 1) ou Pont-Marie (ligne 7)

Lien : www.mep-fr.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom