Dès son apparition dans les années 1850, la photographie est étroitement liée au théâtre qu’elle illustre abondamment, jusqu’à remplacer progressivement les formes artistiques traditionnelles comme la peinture, la gravure et le dessin.

Autour de quatre pièces majeures de Victor Hugo, l’exposition Regards Croisés à la Maison de Victor Hugo (Paris 4e) explore l’évolution du regard photographique sur le théâtre depuis le XIXe siècle. Des clichés de Nadar ou d’Étienne Carjat sont mis en correspondance avec différents regards modernes.

Une place centrale est accordée à ceux d’Agnès Varda qui a immortalisé les mises en scène de Jean Vilar pour Ruy Blas en 1954 et Marie Tudor en 1955, consacrant ainsi les grandes heures du renouveau théâtral dans la France d’après-guerre.

Les reportages plus contemporains, de Claude Bricage sur Les Burgraves, mis en scène par Antoine Vitez en 1977, ou de Christophe Raynaud de Lage sur Angelo, tyran de Padoue réinventé par le cinéaste Christophe Honoré, témoignent du lien étroit qu’entretiennent encore aujourd’hui théâtre et photographie.

Agnès VardaRuy Blas, 1954
Gérard Philipe (Ruy Blas) et Gaby Sylvia (la reine d’Espagne)
Théâtre national populaire à Paris,
Mise en scène de Jean Vilar © agnès varda

Musée CarnavaletRuy Blas, 1872
Etienne Carjat Portrait de l’actrice Sarah Bernhardt (la Reine), musée
Carnavalet© Musée Carnavalet / Roger-Viollet

Regards croisés

Informations pratiques

Regards croisés
Théâtre et photographie
Hugo, Nadar, Vilar, Varda, Vitez, Honoré…

Exposition du 6 novembre 2014 au 1er mars 2015

Maison de Victor Hugo
6, place des Vosges
75004 Paris

Métro : Saint-Paul (1), Bastille (1, 5, 8), Chemin-Vert (8)
Bus : 20, 29, 65, 69, 96
Vélib : 27, boulevard Beaumarchais, 26, rue Saint-Gilles, 36, rue de Sévigné
Tél. : 01 42 72 10 16

Ouvert de 10h à 18h tous les jours sauf lundis et jours fériés

Tarifs : 7 euros (réduit 5 euros)

Lien : http://www.maisonsvictorhugo.paris.fr/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom