Le Domaine départemental de Chamarande (Essonne) propose du 6 décembre 2015 au 27 mars 2016 une réflexion sur le paysage urbain à travers le regard de 16 photographes.

L’exposition « PAYSAGES URBAINS » propose un panorama en images des aménagements urbains menés ces soixante-dix dernières années. Les photographies nous montrent comment l’empreinte de l’homme, et notamment celle de son habitat, transforme en profondeur l’environnement.

Le travail de George Dupin présente un projet d’urbanisme global avec la création d’une ville nouvelle comme Marne-la-Vallée. Les photographies de Jürgen Nefzger illustrent le rêve de propriété de l’homme occidental avec des résidences d’habitation à Sélestat et d’autres vues prises en France qui témoignent de la multiplication des zones pavillonnaires uniformes.

Une réflexion sur le paysage urbainJürgen Nefzger, Sans titre, série Sélestat, 2000, photographie couleur, 36 x 109 cm, courtesy FRAC Alsace
© Jürgen Nefzger

En allant en Orient, on découvre les images de Philippe Chancel et de Paola de Pietri qui mette en lumière les ensembles modernes, gigantesques et extravagants, autour d’Astana, la capitale du Kazakhstan, ou d’Istanbul, la grande métropole turque.

Une réflexion sur le paysage urbainPhilippe Chancel, Astana, 2013, photographie couleur, 160 cm x 120 cm, courtesy de l’artiste
© Philippe Chancel

Une réflexion sur le paysage urbainPaola de Pietri, Sans titre, série Istanbul New Stories, 2012-2013, photographie couleur, 129 x 156 cm, courtesy Galerie Les Filles du Calvaire
© Paola de Pietri

Si l’on confronte ces constructions urbaines aux projets fictifs d’Alain Bublex et de Léo Fabrizio, on peut constater que la réalité est parfois peu éloignée de l’utopie.

La question du territoire essonnien est ici abordée avec les photographies de Claire Chevrier. Au fil des mois, elle a arpenté le département pour saisir, avec une démarche d’observation distanciée, les paysages urbains et les aménagements paysagers reconnus comme les plus à l’avant-garde depuis les années 1960 : Athis-Mons, Évry, Grigny, Morangis, Paray, le Plateau de Saclay, Ris-Orangis et Vigneux.

Une réflexion sur le paysage urbainClaire Chevrier, Grigny, série Essonne, 2015, photographie couleur, 52 x 80 cm
© Claire Chevrier

Eric Baudelaire s’intéresse quant à lui au territoire en déplaçant notre regard, par effet miroir, des paysages de Clermont-Ferrand aux villes indiennes. Ce jeu de regards croisés se retrouve dans les vues d’André Mérian autour des principaux ports du bassin méditerranéen que sont Alexandrie, Gênes, Izmir, Marseille, Tanger, Thessalonique et Valence.

En d’un bout à l’autre du globe, les territoires urbains se suivent mais ne se ressemblent pas de Moscou avec Thibaut Cuisset à Toronto avec Robin Collyer.

Les photographes

Éric Baudelaire, Alain Bublex, Jean-Marc Bustamante, Philippe Chancel, Catherine Poncin, Claire Chevrier, Robin Collyer, Stéphane Couturier, Thibaut Cuisset, Marcel Dinahet, George Dupin, Léo Fabrizio, Gilbert Fastenaekens, André Mérian, Jürgen Nefzger et Paola de Pietri.

Informations pratiques

PAYSAGES URBAINS
rêve et réalité

Du 6 décembre 2015 au 27 mars 2016

Mercredi de 14h et 17h et samedi et dimanche de 13h à 17h
Entrée libre

Vernissage le dimanche 6 décembre, à 15h en présence des commissaires d’exposition et des artistes

Domaine départemental de Chamarande
38 rue du commandant Arnoux
91730 Chamarande

Lien : http://chamarande.essonne.fr/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom