Raymond Depardon photographe militaire, entre juillet 1962 et août 1963, Raymond Depardon effectue son service national comme photographe à la rédaction du magazine des armées Terre Air Mer (TAM), le « Paris-Match militaire ». Il y réalise plus de 2 000 photographies, conservées et intégralement numérisées à l’agence d’images de la Défense.

Pour la première fois, le musée national de la Marine, le musée du Service de santé des armées, l’Établissement de communication et de production audiovisuelle de la défense (ECPAD) et la Direction des patrimoines, de la mémoire et des archives (DPMA) , présentent, en étroite collaboration avec l’artiste, une sélection de 100 photographies prises pendant cette période.

Raymond Depardon photographe militaire pendant son service national, 1962-1963

Cet ensemble inédit, met en lumière une autre facette de la carrière du célèbre photographe et cinéaste Français et illustre la genèse d’un regard dont la richesse du parcours est aujourd’hui mondialement saluée.

Entre grandes manœuvres militaires et sujets sociétaux, le photographe en service commandé s’exprime déjà avec une grande liberté et dresse le portrait d’un pays en mutation. Au diapason d’une génération en uniforme, Raymond Depardon délivre un inventaire de la France des années 1960, déjà empreint d’une douce distance et d’une conscience du territoire qui constitueront, des années plus tard, la signature d’un grand regard.

Raymond Depardon photographe militaireArrivée des soldats en formation à l’école du Roc, Chamonix-Mont-Blanc, juillet 1962.
© Raymond Depardon/TAM/ECPAD/Défense
réf. PAR 67-19

Raymond Depardon photographe militaireUne journée au SHAPE (Supreme Headquarters Allied Powers for Europe), Rocquencourt, 1962.
© Raymond Depardon/TAM/ECPAD/Défense
réf. PAR 76-3

Raymond Depardon photographe militaireRaymond Depardon et un pilote à l’école de l’armée de l’air d’Avord, 1962.
© Raymond Depardon/TAM/ECPAD/Défense
réf. PAR 77-32

Raymond Depardon photographe militaireAide interarmées (lieu inconnu), 1962-1963.
© Raymond Depardon/TAM/ECPAD/Défense
réf. PAR 80-6

Raymond Depardon photographe militaireEntraînement du 1er CHOC à Calvi, 1962-1963.
© Raymond Depardon/TAM/ECPAD/Défense
réf. PAR 87-4

Raymond Depardon photographe militaireAscension estivale du mont Blanc par les troupes de montagne, Chamonix-Mont-Blanc, 13 septembre 1963.
© Raymond Depardon/TAM/ECPAD/Défense
réf. PAR 100-54

Raymond Depardon photographe militaireÀ l’école des enfants de troupes d’Aix-en-Provence, 1962.
© Raymond Depardon/TAM/ECPAD/Défense
réf. PAR 154-25

Raymond Depardon photographe militairePortrait à l’école des enfants de troupe d’Aix-en-Provence, 1962-1963.
© Raymond Depardon/TAM/ECPAD/Défense
réf. PAR 154-36

Raymond DepardonBase aérienne de Cognac, Charente, 1963.
© Raymond Depardon/TAM/ECPAD/Défense
réf. PAR 244-11

Raymond Depardon photographe militaire
Journée des grandes écoles militaires à Brest, Finistère 1963.
© Raymond Depardon/TAM/ECPAD/Défense
réf. PAR 265-38

« Apprenez à diriger infailliblement votre œil vers la photo à faire, comme un chasseur à la recherche de sa proie ; apprenez à faire de l’objectif de votre appareil le prolongement instantané de votre œil exercé, en un mot, apprenez à photographier comme vous respirez. »
R. Depardon, « L’œil photographique », dans TAM n°21, 1-15 juin 1963, p.57-59.

Raymond Depardon photographe militairePassant devant une boucherie « Centre Leclerc », Paris, 1963.
© Raymond Depardon/TAM/ECPAD/Défense
réf. PAR 268-4

Raymond Depardon photographe militaire
Instruction au 404e RAMA à Valence, 1962-1963.
© Raymond Depardon/TAM/ECPAD/Défense
réf. PAR 273-11

Raymond Depardon photographe militaire
Marin sur l’escorteur Dupetit-Thouars, France, 1963.
© Raymond Depardon/TAM/ECPAD/Défense
réf. PAR 496-3

Raymond Depardon photographe militaireOuvrier à la poudrerie de Saint-Médard-en-Jalles, Gironde, juillet 1962.
© Raymond Depardon/TAM/ECPAD/Défense

Raymond Depardon photographe militaireParachutiste pendant l’entraînement du 1er CHOC à Calvi (1962-1963).
© Raymond Depardon/TAM/ECPAD/PAR 87-49

TAMCouverture de TAM no 15, mars 1963.

TAMEncart publicitaire, dans TAM no 80, septembre. 1965, p. 13

TAMPlanche contacts du reportage consacré au 1er CHOC à Calvi, Corse, 1962.

Célèbre pour son œuvre photographique et ses réalisations cinématographiques, Raymond Depardon est un témoin sensible et engagé des époques qu’il traverse, des territoires qu’il arpente et des habitants qu’il rencontre.

IL naît le 6 juillet 1942 à Villefranche-sur-Saône (Rhône) dans une famille de cultivateurs. Enfant solitaire, il se découvre une passion pour la photographie et prend ses premiers clichés dans la ferme familiale.

En 1958, à l’âge de 16 ans, il s’installe à Paris où il devient l’assistant du photographe Louis Foucherand. Deux ans plus tard, en 1960, il est engagé par l’agence Dalmas en tant que photographe pigiste. Il est envoyé en Algérie pour couvrir l’opération SOS Sahara et décroche sa première grande publication dans Paris-Match.

Il devient, en cinq ans, le reporter principal de l’agence. En mars 1962, il est incorporé pour ses classes pendant quatre mois au 37e régiment d’infanterie à Sarrebourg (Moselle), puis il est expédié à Paris pour travailler comme photographe des armées à la rédaction du journal Bled 5/5 (qui deviendra TAM). En août 1963, libéré de ses obligations militaires, il retourne à l’agence Dalmas où il devient photographe salarié.

Double exposition Raymond Depardon photographe militaire :

TOULON, Musée national de la Marine – du 17 mai au 30 décembre 2019
Place Monsenergue, Quai de Norfolk, 83000 Toulon

PARIS, Musée du Service de santé des armées (École du Val-de-Grâce) – du 1e octobre 2019 au 30 janvier 2020
1 Place Alphonse Laveran, 75005 Paris

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom