Quels secrets de l'univers cette caméra géante nous dévoilera ?

Quels secrets de l’univers cette caméra géante nous dévoilera ?

4 minute(s) de lecture

Un véritable monstre de 3,2 gigapixels, soit 3200 mégapixels, qui va permettre de percer les secrets de l’univers comme jamais auparavant.

Imaginez un peu la scène : un capteur géant de 1,65 mètre de diamètre pour un poids d’une tonne ! L’équivalent de 800 appareils photo plein format de 50MP assemblés en un seul instrument. Avec un niveau de détail pareil, les astronomes pourront distinguer une balle de golf sur la Lune !

Photo Jacqueline Ramseyer Orrell/SLAC National Accelerator Laboratory

Mais ce n’est pas tout. Cette caméra dernier cri sera installée au Chili, sur le tout nouveau télescope Vera C. Rubin, pour scruter les confins de l’univers.

Son objectif ? Capturer des images d’une précision inégalée de galaxies lointaines, de trous noirs, voire de phénomènes cosmiques encore inconnus à ce jour. En bref, tous les secrets de l’univers.

Grâce à sa résolution de dingue, elle devrait permettre des avancées majeures dans notre compréhension de l’univers. De quoi peut-être résoudre certains des grands mystères qui restent à percer, comme la nature de la matière noire ou l’origine des galaxies.

Après 7 années de travaux acharnés, l’équipe peut être fière d’avoir donné naissance à ce bijou technologique à la pointe de l’innovation. Une prouesse d’ingénierie qui repousse les limites de l’observation astronomique.

Photo Jacqueline Ramseyer Orrell/SLAC National Accelerator Laboratory

Les secrets de l’univers bientôt révélés

La caméra LSST présente plusieurs innovations techniques par rapport aux caméras astronomiques précédentes :

  • Taille et résolution : c’est la plus grande caméra astronomique jamais construite, avec des dimensions d’environ 1,65 m sur 3 m. Sa résolution élevée permet de capturer des images très détaillées du ciel.
  • Capacité d’observation : elle est conçue pour observer 20 millions de galaxies et 17 milliards d’étoiles au cours des 10 prochaines années, offrant ainsi une vue plus complète de l’univers.
  • Technologie CCD : la caméra utilise des détecteurs CCD (dispositifs à couplage de charge) de pointe qui permettent une sensibilité et une précision accrues dans la capture d’images astronomiques.
  • Cadence d’observation : elle sera capable de réaliser des relevés du ciel à un rythme sans précédent, ce qui permettra de suivre les variations du ciel nocturne avec une grande rapidité.
  • Traitement des données : elle est équipée d’un système sophistiqué de traitement des données qui permettra de gérer et d’analyser le volume massif de données collectées de manière efficace.

Ces innovations font de la caméra LSST un outil puissant pour l’étude de l’univers et pour la réalisation de relevés astronomiques à grande échelle.

Alors même si on ne pourra pas se procurer cette caméra, les découvertes qu’elle permettra profiteront à toute l’humanité.

Une nouvelle ère passionnante s’ouvre pour l’exploration de l’espace ! Les premières images des secrets de l’univers sont attendues au printemps 2025.

Sources : SLAC / CNRS / PetaPixel

Partager cet article
Note éditoriale : Nous percevons une commission sur les liens partenaires présents sur Pixfan. Les commissions n'affectent pas les opinions ou les évaluations de nos rédacteurs. Si vous souhaitez nous aider, pensez à utiliser nos liens partenaires. Code créateur : PIXFAN
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quitter la version mobile