Prix HSBC 2015 : Maia FLORE et Guillaume MARTIAL sont les lauréats du Prix HSBC pour la Photographie.

Créé en avril 1995, sous l’égide de la Fondation de France, le Prix HSBC pour la Photographie a pour mission d’aider et de promouvoir de façon durable la génération émergente de la photographie.

Depuis 20 ans, le Prix HSBC pour la Photographie accompagne tous les ans 2 photographes professionnels de talent encore peu connus, en les aidant à promouvoir et à valoriser leurs œuvres.

François Cheval, conseiller
 artistique de cette édition a proposé 12 photographes aux membres du Comité exécutif, « un choix résolu de rechercher un ton nouveau (…) des chroniques alertes et réjouies sur le monde, où l’observation alterne avec la narration ».

Prix HSBC 2015 Maia Flore© Maia Flore

Maia FLORE est née en 1988. Sa première série « Sleep Elevations » est sélectionnée pour le festival « Circulations » en 2011. Elle entre dans la collection de l’Artothèque de Rome en 2013.

Ses images ont été publiées en France (Libération, Figaro, Photos Nouvelles,..) et à l’étranger (The New Yorker, La Repubblica, Kinfolk, ..)

Elle est en résidence en Finlande pendant l’été 2012 où elle commence à explorer d’autres formes de représentations à travers l’installation. Travail qu’elle poursuivra à la Kala Art Institute de Berkeley en Californie en 2013 et 2014.

« Le travail est fortement imprégné des caractéristiques de son anatomie, ces longs cheveux roux, cette peau si blanche, tout en retenue et rejetant l’exhibition. »
François CHEVAL

Prix HSBC 2015 Guillaume Martial© Guillaume Martial

Guillaume MARTIAL est né en 1988. Après 10 ans de patinage artistique à haut niveau, il suit des études supérieures de cinéma. Ses films courts sont primés dans plusieurs festivals en France et à l’étranger. En 2009 il passe un séjour de plusieurs mois sur le lieu de tournage du film Jour De Fête de Jacques TATI.

En 2012, il est Lauréat du prix SFR Jeunes Talents et est expose? à l »Hôtel de ville de Paris. En 2013, son travail est remarqué dans M le magazine du Monde et reçoit le prix du jury au festival MyProvence. Il intègre la mission photographique France(s) Territoire Liquide et reçoit le soutien de l’architecte Francis Soler (Grand prix national de l’architecture 1990). En 2014 Il est finaliste pour le prix PHPA et le prix international Emergentes DST au festival Encuentros de la Imagen au Portugal.

Il poursuit ses recherches personnelles dans le cadre de résidences d’artistes et répond à des commandes privées et institutionnelles.

« Ce Tati photographe se plaît à inscrire son corps/signe dans le cadre d’une géométrie obligatoirement contraignante. »
François CHEVAL

Lien : http://www.hsbc.fr/1/2/fondation-photographie

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom