Le Prix Camera Clara remis à Cyrille Weiner

0

Le Prix Camera Clara est attribué cette année au photographe Cyrille Weiner pour sa série consacrée à l’univers éphémère des fêtes foraines.

Réservé aux artistes qui travaillent à la chambre photographique, le prix photo Camera Clara a été créé en 2012. Il récompense un travail d’auteur, inédit et présenté en série ou ensemble photographique afin qu’il puisse être jugé sur sa cohérence, tant sur la forme que sur son contenu.

Cyrille Weiner est le lauréat du Prix Camera Clara qui lui a été remis le mardi 29 novembre 2016 à la Bibliothèque nationale de France.

Cyrille Weiner

Cyrille Weiner est né en 1976. Il est diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure Louis Lumière. Son travail a été publié par des magazines internationaux (M Le Monde, Foam, British Journal of Photography, Artpress, l’Architecture d’Aujourd’hui, Domus..) et exposé au Musée d’Art Contemporain de Lyon, au Centre de photographie de Lectoure, aux Rencontres d’Arles, à la villa Noailles à Hyères, la galerie Laurent Mueller à Paris.

IL a reçu le Prix Rodolphe Hervé et Lucien Hervé en 2012. Ile st l’auteur de Presque île, éditions villa Noailles / archibooks (2009) et de twice, éditions 19/80 (2015).

Cyrille Weiner© Cyrille Weiner, courtesy de l’artiste

“En explorant l’envers du décor comme on visiterait les coulisses d’un théâtre ou d’un plateau de cinéma, je cherche à évoquer la mythologie contemporaine de la ville spectacle et la manière dont des environnements artificiels contaminent la nature…”

Cyrille Weiner© Cyrille Weiner, courtesy de l’artiste

Cyrille Weiner© Cyrille Weiner, courtesy de l’artiste

Cyrille Weiner est récompensé aux côtés de deux finalistes, Laurent Millet et le duo d’artiste, Tito Gonzalez Garcia et Florencia Grisanti.

Photographe et plasticien, Laurent Millet est le lauréat en 2015 du prestigieux Prix Niépce pour l’ensemble de son travail. En 2014, le Prix Nadar lui avait été attribué pour son catalogue “Les enfantillages pittoresques” aux éditions
Filigrane.

Laurent Millet

Laurent Millet compose les chapitres d’une encyclopédie imaginaire, peuplée d’objets qu’il construit puis photographie dans des décors naturels ou dans son atelier. Chacune de ces constructions est l’occasion de questionner le statut de l’image : son histoire, sa place, les phénomènes physiques qui s’y rattachent et ses modes d’apparition.

Laurent Millet«reliquaires du diaphane», ambrotype
© Laurent Millet, courtesy La Galerie Particulière, Paris-Bruxelles

“Issues du travail éditorial sur les polyèdres de Wenzel Jamnitzer, célèbre orfèvre de Nuremberg au 16e siècle, ces formes érudites et complexes sont des socles que l’auteur illustre ici afin de présenter les formes mathématiques comme des sculptures.”

Tito Gonzalez Garcia et Florencia Grisanti

Les deux artistes chiliens, Tito Gonzalez Garcia et Florencia Grisanti signent une étude photographique sur les acteurs des principaux rituels du peuple Mapuche au collodion humide sur plaque de verre.

Mapuche© Mapuche, courtesy de l’artiste

“Mapuche veut dire l’Homme (Che) de la Terre (Mapu).”

http://www.prixcameraclara.com/

Partager

A propos de l'auteur

Auteur : Antony Barroux. Depuis juillet 2006, Pixfan traite de l’actualité de la photographie : expositions, astuces et découvertes de photographes connus ou en devenir.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Reflex : l’appareil photo argentique réinventé

Lancement aujourd'hui de la campagne de financement participatif de Reflex, le premier appareil reflex argentique 35mm depuis 25 ans. Reflex...

Fermer