Luminar Neo
AccueilFocusPortraits photographiques, que racontent-ils de nous ?

Portraits photographiques, que racontent-ils de nous ?

Copyright: © Joe Buergi/Winner AAP Magazine #17 Portrait

Les portraits photographiques n’ont jamais cessé d’inspirer les photographes depuis l’invention de la photographie il y a plus de 180 ans. S’il ne s’agissait au départ que d’une simple réplique de l’esthétique des tableaux pour le seul privilège de la bourgeoisie, le portrait est devenu au fil des ans une pratique largement diffusée.

Enfin, il est également devenu un genre photographique de premier plan à la croisée de la sensibilité de l’artiste et de son approche technique. La photographie de portrait est à la fois une mise en valeur du sujet et un art en soi.

Un portrait est bien plus qu’une simple représentation physique d’une personne ou de son visage. Un bon portrait doit capturer un moment privilégié, où une certaine alchimie se produit, permettant au photographe de saisir la personnalité du sujet et les émotions qui l’animent.

Henri Cartier-Bresson disait à propos du portrait “Je cherche surtout un silence intérieur. Je cherche à traduire la personnalité et non une expression.”

Les 25 photographies sélectionnées du concours “AAP Magazine #17: Portrait” présentent des approches très différentes du portrait, des plus légères aux plus dramatiques.

Portraits photographiques : Joseph-Philippe Bevillard lauréat de la 1ère place

“Comme beaucoup de garçons et de filles des communautés itinérantes, la boxe est l’un de leurs sports favoris. Ses trois frères aînés sont également boxeurs. Les pères enseignent la boxe à leurs enfants dès leur plus jeune âge et je rencontre souvent de jeunes hommes des gens du voyage qui s’entraînent pour améliorer leurs compétences.”
– Joseph-Philippe Bevillard

Portraits photographiques : Joseph-Philippe Bevillard
Copyright: © Joseph-Philippe Bevillard/Winner AAP Magazine #17 Portrait

Erberto Zani, lauréat de la 2ème place

“Neetu, 31 ans (Agra, Inde). Elle n’avait que 3 ans lorsque son père l’a attaqué à l’acide, ainsi que sa mère et sa plus jeune sœur de 18 mois. Neetu a perdu la vue et en a gardé de profondes cicatrices sur le visage. Deux mois après l’agression, la sœur de Neetu est morte à l’hôpital. Actuellement Neetu travaille au Sheroes Hangout Cafè d’Agra. Son agresseur vit toujours avec la famille.”

Portraits photographiques : Erberto Zani
Copyright: © Erberto Zani/Winner AAP Magazine #17 Portrait

“Survivors est le titre de mon projet documentaire au long terme sur les survivants d’attaques à l’acide dans le monde. L’objectif est de mettre en lumière ces terribles attaques criminelles. Défigurées à l’acide industriel par des voisins, des parents ou des petits amis pour des raisons économiques ou des jalousies, ces personnes sont obligées de survivre pendant des années aux frontières de la société. Elles sont souvent considérées comme coupables de leur apparence, des créatures impures à laisser dans l’ombre. Détruisant le visage d’une personne, les agresseurs ne veulent pas tuer, ils préfèrent effacer l’identité des victimes avec une marque indélébile : ce n’est pas une coïncidence si de nombreux survivants, en particulier les femmes, préfèrent se suicider.

Le sujet de ma série est “un portrait, une histoire”. J’essaie non seulement d’être un témoin , mais aussi une “voix” pour les victimes. Chaque portrait décrit une douleur profonde. Chaque histoire raconte une violence infâme, des années de tourments physiques et mentaux, mais aussi une nouvelle attitude face à la vie, un message d’espoir, un cri pour arrêter toute forme de violence et d’utilisation de l’acide.”
– Erberto Zani

Nadide Goksun lauréate de la 3ème place

“Nedret est un ami très proche. Quand j’ai pris sa photo sous l’eau, le reflet de la lumière du soleil m’a aidé à créer un portrait abstrait.”
– Nadide Goksun

Portraits photographiques : Nadide Goksun
Copyright: © Nadide Goksun/Winner AAP Magazine #17 Portrait

Les portraits photographiques salués par le jury

Istvan Kerekes
Copyright: © Istvan Kerekes/Winner AAP Magazine #17 Portrait

“La Transylvanie est une région historique située dans le centre de la Roumanie. La région est connue pour ses paysages des Carpates. L’occident associe généralement la Transylvanie aux vampires en raison de l’influence du roman “Dracula” de Bram Stoker et des nombreux films que ce récit a inspiré. Ma photo présente des bergers. En se promenant dans certaines parties de la Transylvanie, on a souvent l’impression que les temps anciens revivent. Il n’y a pratiquement aucun signe de technologie moderne ici, c’est comme si le temps s’était arrêté. L’élevage de moutons est une tradition dans cette région depuis des siècles.”
– Istvan Kerekes

Susanne Middelberg
Copyright: © Susanne Middelberg/Winner AAP Magazine #17 Portrait

“Moritz-Jorre, mon fils.
Dans mes portraits, je recherche l’honnêteté et la vulnérabilité. Je crois que la vulnérabilité fait de nous des êtres humains plus amicaux et que cela rend le monde un peu plus chaleureux. Les personnes qui se montrent vulnérables donnent à l’autre l’assurance qu’il peut lui-même être ce qu’il est. Ce qui me fascine le plus, c’est de voir les qualités opposées d’une personne au même moment. Je trouve cela passionnant car les gens sont complexes. J’espère que le portrait touche quelque chose du spectateur lui-même.”
– Susanne Middelberg

Frank Lynch
Copyright: © Frank Lynch/Winner AAP Magazine #17 Portrait

“Les banlieusards de Dublin sont des gens courageux. La ville n’a pas de métro et les usagers doivent dépendre d’un système de bus qui n’est pas fiable, peu fréquent et beaucoup trop cher. Cela peut parfois détruire le moral, surtout lorsqu’il pleut et que le vent froid essaie de vous couper en deux. Pour ajouter au malheur, les affichages à chaque arrêt de bus mentent toujours, ils vous promettent qu’un bus arrive dans 5 minutes alors qu’en fait il a disparu de la surface de la terre.”
-Frank Lynch

Emil Lombardo
Copyright: © Emil Lombardo/Winner AAP Magazine #17 Portrait

“De janvier à avril 2021, j’ai parcouru 600 km à vélo dans différents quartiers de Londres pendant le confinement pour photographier des personnes devant leur domicile. Cette série documente nos expériences de confinement et nos sentiments d’être séparés de nos familles. Bien que ce travail porte sur le covid, j’avais l’intention de jouer avec des émotions atemporelles, auxquelles nous pourrions également nous référer en dehors de la pandémie. C’est pourquoi ces photographies noir et blanc grand format suggèrent une réalité parallèle où ces portraits pourraient ou non avoir été pris un dimanche matin calme et silencieux.”
– Emil Lombardo

Madison Casagranda
Copyright: © Madison Casagranda/Winner AAP Magazine #17 Portrait

“Les ferrotypes du Black Stories Project incarnent l’histoire de la photographie et l’histoire de l’inégalité raciale, en particulier dans l’État de l’Utah. Nous ne pouvons aborder les questions actuelles d’inégalité systémique que si nous reconnaissons l’histoire qui les sous-tend. Ce projet est une étude sur comment le poids de l’histoire et le prisme à travers lequel elle est racontée, affecte la façon dont les individus noirs font l’expérience de la vie de nos jours.”
– Madison Casagranda

Antoine Janot
Copyright: © Antoine Janot/Winner AAP Magazine #17 Portrait

“Cette photo a été prise lors de l’édition 2019 de la Journée mondiale de l’albinisme au centre d’information des Nations unies de Dakar.
Au Sénégal, 95 % des albinos meurent avant l’âge de 30 ans à cause d’un cancer de la peau. Une grande majorité de ces personnes sont analphabètes et contraintes à la mendicité en raison de la discrimination et des persécutions dont elles sont victimes. En Afrique de l’Ouest, la croyance traditionnelle veut que les rapports sexuels avec un albinos guérissent le sida. De nombreuses personnes atteintes d’albinisme sont même mutilées et tuées, car on pense que le fait d’avoir une de leurs mains porte bonheur.”
– Antoine Janot

Gail Just
Copyright: © Gail Just/Winner AAP Magazine #17 Portrait

“La communauté du Downtown Los Angeles Arts District se mobilise pour célébrer le Bloomfest, en l’honneur de feu Joel Bloom, considéré comme le maire officieux du quartier.”
– Gail Just

Jeffrey Kellner
Copyright: © Jeffrey Kellner/Winner AAP Magazine #17 Portrait

“La plupart de mes images sont créées sur le vif. J’établis une relation de trois minutes, je prends une pellicule moyen format, je fais deux ou trois expositions et je m’en vais. Je ne leur dis pas de sourire.”
– Jeffrey Kellner

Jacopa Maria Della Valle
Copyright: © Jacopa Maria Della Valle/Winner AAP Magazine #17 Portrait

“À la fin de mon dernier voyage en Éthiopie, je suis arrivé dans la ville de Jinka, où j’ai rencontré Abushe, le garçon célèbre pour ses yeux bleus. J’ai fait le tour du village en sa compagnie, jusqu’à atteindre les lointaines périphéries. Là, dans une petite agglomération de maisons éparses, se trouvait sa maison : une petite pièce de quelques mètres carrés où Abushe vit avec sa mère, 4 frères et 3 sœurs. En déplaçant le rideau de l’entrée, voici la scène qui se présente : une femme qui s’applique à allaiter sa plus jeune fille dans une pose plastique, presque comme une madone caravagesque. Peu de lumière dans la pièce, seul un faisceau lumineux éclaire la scène. C’est une image forte, mais qui raconte pleinement les conditions défavorisées de la majorité de la population éthiopienne.”
– Jacopa Maria Della Valle

William Ropp
Copyright: © William Ropp/Winner AAP Magazine #17 Portrait

“De nobles hommes. De nobles femmes. De nobles enfants… En utilisant une métaphore visuelle, William Ropp présente une noblesse qui est avant tout de caractère. Il nous montre des humains dont la noblesse réside au cœur de l’être. En digne héritier des maîtres de la peinture classique, Ropp confère à ses modèles une magnificence conforme à leur attitude humble mais noble.”
– A. Kahn

Diane Fenster
Copyright: © Diane Fenster/Winner AAP Magazine #17 Portrait

“Cette série est née de la nécessité de s’isoler pendant le COVID-19. J’ai revisité mes archives de portraits et retrouvé de nombreux vieux amis. Certaines des images n’avaient pas été montrées auparavant, d’autres ont été retravaillées.”
– Diane Fenster

Chiara Felmini
Copyright: © Chiara Felmini/Winner AAP Magazine #17 Portrait

“Dans la région de Guizhou, il existe encore plusieurs villages avec des maisons en bois. Faire le tour des ruelles et être invité à entrer est pratiquement la norme. Avec cette dame, le feeling était immédiat et son rire était contagieux ; je crois qu’elle m’a raconté presque tout de sa vie, évidemment en chinois. Je n’ai évidemment rien compris et cela n’avait pas d’importance. Le rire est un antidote aux pleurs, célébré dans la mythologie par Démétra, comme un don des dieux à l’espèce humaine. Pour moi, cette femme était Démétra.”
– Chiara Felmini

Joe Buergi
Copyright: © Joe Buergi/Winner AAP Magazine #17 Portrait

“Ces gens sont des ouvriers qui travaillent soit dans le port, soit dans les chantiers navals de Dhaka. Le travail est dur et exigeant. Les conditions sont difficiles et souvent dangereuses. Les visages des gens le sont aussi; tous racontent une histoire différente. Tous les âges travaillent ensemble. Néanmoins, les gens étaient amicaux et prêts à être photographiés.”
– Joe Buergi

Wednesday Aja
Copyright: © Wednesday Aja/Winner AAP Magazine #17 Portrait

“Que faut-il faire pour être une drag queen ? Du drag bingo du mercredi soir au cabaret improvisé du vendredi, la série “Endora’s Dress Rehearsal” jette un coup d’œil à la vie quotidienne d’Endora, chanteuse, diva et drag queen.”
– Wednesday Aja

Gabriella Aragon
Copyright: © Gabriella Aragon/Winner AAP Magazine #17 Portrait

“Je suis un artiste avec une spécialisation en photographie et j’expérimente la post-production, la couleur et la lumière. J’aime travailler avec de nombreux supports et j’ai créé des accessoires et des décors que j’intègre à mon travail. J’aime apprendre et explorer, ce qui m’a amené à créer de nombreux personnages dans des autoportraits et des portraits d’autres personnes. Traditionnellement formée à la publicité, je continue également à photographier des natures mortes qui explorent la lumière naturelle. Lorsque je ne photographie pas, vous pouvez me trouver en train de tisser, peindre, dessiner, coudre ou jardiner.”
– Gabriella Aragon

Michael Joseph
Copyright: © Michael Joseph/Winner AAP Magazine #17 Portrait

“Il s’agit d’un polaroid Big Shot réalisé dans la rue à Provincetown, MA, de la série “Wild West of the East”. D’un espace vide où les pèlerins ont débarqué pour la première fois, à un village de pêcheurs portugais, à une colonie d’artistes et maintenant à une communauté LGBTQ+, Provincetown a toujours été un espace de transformation. Cette tradition d’acceptation est profonde. Pour beaucoup, c’est un pays imaginaire où le concept de “jeu” est encouragé et où les limites de la société sont supprimées.”
– Michael Joseph

Vincent Karcher
Copyright: © Vincent Karcher/Winner AAP Magazine #17 Portrait

“J’ai rencontré ce nomade et son chameau, alors que je roulais vers l’est de la Mauritanie. En route vers l’Afrique de l’Ouest, j’essayais de ne pas suivre la route principale et de m’aventurer dans le Sahara profond en passant par l’est, pour finalement aller vers le sud à partir de là. Cet homme traversait le désert à dos de chameau.”
– Vincent Karcher

Arne Wesenberg
Copyright: © Arne Wesenberg/Winner AAP Magazine #17 Portrait

Il faut être reconnaissant dans la vie”, explique le maître boulanger centenaire Walter Gräper. Il est l’un des 200 “UnRuheständler” (personnes non retraitées), qu’Arne Wesenberg a photographié avec sa caméra analogique grand format pendant plus de sept ans. Leur point commun est que, malgré leur âge avancé, ils restent au cœur de la communauté et de leur vie professionnelle : artisans, artistes et acteurs ayant largement dépassé l’âge de la retraite. Arne Wesenberg a photographié ces non-retraités à travers l’Allemagne et s’est posé des questions : Comment se développe une société dans laquelle les gens deviennent de plus en plus âgés ? Que se passe-t-il après une longue vie professionnelle ? Les réponses fournies par ces personnes sont extrêmement variées – tout comme leurs portraits. La raison pour laquelle il travaille toujours est différente pour chacun d’entre eux. Certains ont besoin d’argent, d’autres recherchent un épanouissement personnel ou ressentent simplement le besoin de servir la communauté.

Peter Caton
Copyright: © Peter Caton/Winner AAP Magazine #17 Portrait

“Les inondations au Sud-Soudan ont déclenché une alerte à l’insécurité alimentaire aiguë dans tout le pays, selon le rapport international de l’IPC. Environ 1,3 million d’enfants souffrent de malnutrition aiguë, la forme la plus mortelle de la faim, exacerbée par la propagation du paludisme et l’eau potable insalubre liée aux inondations. Un million de personnes ont été touchées depuis le début des inondations en juillet ; l’État de Jonglei est au cœur de la dévastation. Les zones isolées du comté de Fangak sont en situation d’urgence (phase 4 du CIP) – insécurité alimentaire aiguë.”
– Peter Caton

Laurent de Gebhardt
Copyright: © Laurent de Gebhardt/Winner AAP Magazine #17 Portrait

“Pour cette photo, je me suis inspiré d’un tableau du Musée d’Orsay : Louis Pasteur par Albert Gustav Edelfelt (1885). Je voulais une atmosphère claire/obscure et une certaine gravité dans le personnage. Fakroudine Adamdjy, agent de médiation au Muséum d’Histoire Naturelle de St Denis, m’a étonné en s’intégrant parfaitement au personnage.”
– Laurent de Gebhardt

Jolana Havelková
Copyright: © Jolana Havelková/Winner AAP Magazine #17 Portrait

“Depuis 1996, je photographie mes connaissances, mes amis et mes proches. Je leur demande de s’asseoir, de se déshabiller et de regarder l’appareil photo. Je ne corrige pas trop leurs gestes ou leurs poses. Lorsque j’appuie sur l’obturateur, je ne les regarde même pas, je les abandonne à ce moment décisif. J’essaie de capturer les sujets dans leur vulnérabilité, dans ce moment initial qui contient encore une certaine inexpérience, une certaine appréhension, peut-être de la gêne, de la honte… Ce qui est important pour moi, c’est de capturer les moments fragiles et imprévus qui n’ont pas pu être planifiés. Les personnes sont entourées d’un minimum de choses qui pourraient les caractériser ou les identifier. En plus de l’endroit où ils sont photographiés, les sujets peuvent choisir sur quoi s’asseoir.”
– Jolana Havelková

Randy Bacon
Copyright: © Randy Bacon/Winner AAP Magazine #17 Portrait

Randy Bacon est un photographe américain. Sa capacité à présenter des histoires visuelles authentiques des personnes qu’il photographie est au cœur de son travail. The Road I Call Home présente des portraits simples, directs de sans-abri. Ces portraits photographiques mettent en valeur leur beauté, leur identité et leur 
intégrité afin de transmettre un message.
“Nous sommes tous des miracles uniques. Nous devons prendre conscience de l’importance de chacun dans ce monde qui compte plus de 7 milliards d’individus.”
– Randy Bacon

Antony Barroux
Depuis 2006, Pixfan.com traite de la photographie et de ses évolutions. Des grands maîtres aux photographes contemporains. Des procédés argentiques et alternatifs aux dernières évolutions en matière de matériel et de logiciels mais aussi en terme d'usages.La photographie est en perpétuel mouvement à l'image de ses pratiques qu'elles soient amateurs ou professionnelles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici