La 6ème édition du festival photographique de Deauville, Planche(s) Contact 2015 se déroule du 17 octobre au 29 novembre.

Le festival Planche(s) Contact interroge et révèle les multiples identités photographiques d’une ville. Depuis 2010, la ville de Deauville a invité sous forme de commandes photographiques des artistes à restituer la ville telle qu’ils la ressentent. 4 temps forts viennent rythmer le festival, l’exposition des commandes passées par la ville, le concours la 25e heure, le concours étudiants et le off.

Deauville a toujours suscité la curiosité des artistes qui y ont trouvés leur inspiration photographique ou picturale.

STAGE PHOTO « MAITRISER LE MODE MANUEL DE SON APPAREIL PHOTO »

Samedi 31 octobre & 7 novembre – 14h > 17h – Le point de Vue
Ce stage s’adresse aux personnes qui ont déjà une première expérience de la photographie et qui souhaitent utiliser toutes les fonctions de leur appareil pour plus de créativité.
Après une présentation théorique, vous parcourrez les rues de Deauville pour relever différents défis techniques.

Formateur : Basé à Honfleur, Nicolas Reitzaum est photographe portraitiste pour la presse. Il organise des stages photos toute l’année.

Tous ces rendez-vous sont gratuits sur inscription sur www.deauville.fr et à Deauville tourisme – 02 31 14 40 00, ou sur présentation 15 min avant le début de la visite. Pour les ateliers enfants : dans la limite des places disponibles.

Les expositions

BRIAN GRIFFIN – Le conseil des Sages

Au Point de vue, salle parquet

A Deauville, Brian Griffin, influencé par l’imagerie du cinéma expressionniste, est allé à la rencontre du Conseil des Sages, composé de vingt personnalités Deauvillaises qui se sont beaucoup investies dans la vie publique locale. Il a réalisé une série originale de 20 portraits, reconnaissables par la force de ses cadrages, son sens de la mise en situation et sa maitrise si singulière de la lumière artificielle.

Mondialement connu pour ses portraits en noir et blanc mis en scène dans des espaces clos ou des décors naturels, Brian Griffin a été découvert en France, à Arles, en 1987.

BRUNO BARBEY – Deauville 1966-2015, une allure folle

Au Point de Vue

En août 1966, Bruno Barbey est en reportage à Deauville pour Vogue. Quinze images de ce reportage, en grande partie oublié, sont le point de départ d’un retour sur Deauville, 50 ans après.
Un retour sur les lieux pour porter un nouveau regard en quinze nouvelles images, sur un Deauville qui n’est plus le même par un photographe qui reste lui-même.

Bruno BarbeyDeauville, 1966
© Bruno Barbey, Magnum Photos

Bruno Barbey est né au Maroc. Il a étudié la photographie à l’Ecole des Arts et Métiers de Vevey, en Suisse. Pendant 50 ans il a couvert de nombreux conflits dans le monde. Bien qu’il ne soit pas à proprement parler un « photographe de guerre », il a couvert la guerre au Nigéria, au Vietnam, au Moyen-Orient, au Bangladesh, au Cambodge, en Irlande du Nord, en Irak et au Koweït.

CORINNE MERCADIER – Le ciel commence ici

Au Point de Vue

Finaliste en 2013 du Prix de photographie de l’Académie des Beaux-Arts, Corinne Mercadier s’inscrit dans la tradition de la photographie plasticienne. Elle poursuit, à Deauville, sa série Le ciel commence ici, initiée en 2013. Des mises en scènes photographiées de jour puis retravaillées dans des ambiances nocturnes avec danseurs et objets, sur les toits-terrasses des grands établissements du front de mer.

MARION POUSSIER – Love

Les Franciscaines

Munie d’une chambre photographique grand format Marion Poussier est allée à la rencontre d’adolescents à Deauville afin de poursuivre son travail sur la jeunesse. Elle s’est intéressée à l’énigmatique question de l’amour à quinze ans.

Marion Poussier est née à Rennes en 1980. Après trois années à l’école Nationale Supérieure Louis Lumière (2000-2003), elle se consacre entièrement à la photographie. Elle a reçu en 2006 le prix Lucien et Rodolf Hervé pour sa série de photographies sur l’adolescence.

MEYER – Le polo, portraits et recompositions

Exposition de plein air, Square François André

Originaire de Nîmes, Meyer a longtemps exploré les coulisses des arènes et les rituels de la corrida écrasés par le soleil du sud. Après avoir photographié les hommes et les taureaux en gros plan, il les a saisis du haut des arènes puis les a démultipliés dans des photomontages étonnants et singuliers. C’est avec ce regard et cette nouvelle passion pour la réalité recomposée que Meyer va découvrir et recomposer les rituels de La Coupe d’Or de polo de Deauville, créée en 1950, dans une ville où le polo se pratique depuis 1865.

WANG LIN – Les tulipes égarées

Série d’autoportraits mis en scène sur l’aéroport de Deauville Normandie
Promenade Lucien Barrière

Ex hôtesse de l’air aujourd’hui centrée sur son travail photographique, Wang Lin poursuit à Deauville une quête identitaire commencée il y a plusieurs années. Entre panoramas frontaux, presque documentaires et mises en scènes conceptuelles et poétique, Wang Lin apporte un regard nouveau sur l’aéroport Deauville Normandie.

Wang LinDouble-entente – Aéroport Deauville Normandie
© Wang Lin

Née en 1973 à Tianjin, Wang Lin rejoint Hainan Airline comme hôtesse de l’air en 1992, à l’âge de 19 ans. Dix ans après, elle démissionne pour s’inscrire à l’Académie des Beaux-Arts de Pékin afin d’étudier la photographie. Diplômée en 2005, elle rejoint Okay Airline, qui lui a permis durant cinq ans de concilier ses deux passions, voler et photographier. Sa série documentaire de la vie des hôtesses de l’air commence à être exposée et suscite énormément d’attention sur les sites Internet. Cet enthousiaste conduit à son licenciement par son employeur et à un procès, qu’elle perdra.

Le « Off » Planche(s) Contact 2015

Le « Off » accueille une quinzaine d’expositions photographiques produites par des photographes vivant une partie de l’année à Deauville, ou par des collectifs et associations de passionnés de photographie.

Rencontres avec les photographes invités

Corinne Mercadier, les vendredi 6 et samedi 7 novembre. Marion Poussier,l es vendredi 13 et samedi 14 novembre. Visite commentée le samedi de 10h à 12h. Signature de 12h à 12h45, aux Franciscaines. Meyer, les vendredi 20 et samedi 21 novembre. Bruno Barbey les vendredi 27 et samedi 28 novembre.

Les temps forts Planche(s) Contact 2015

– Samedi 17 octobre : ouverture du festival et vernissage des expositions off
– Samedi 24 octobre : vernissage itinérant et remise des prix du concours étudiants
– Dimanche 25 octobre : à minuit : concours photo de la 25e heure ouvert au public et remise des prix le lendemain matin
– Samedi 21 novembre – Inauguration de la promenade de la Touques qui bénéficie d’un projet de recomposition urbaine, douze images vont ponctuer la promenade nouvellement ouverte. L’exposition permettra de revoir des photographies réalisées par Massimo Vitali, Srah Moon, Kishin Shinoyama, Charles Freger, Paolo Reversi, Harry Gruyaert, Philippe Ramette, ou encore Filip Dujardin invités des éditions précédentes.

Concours étudiants – Prix de la Fondation Louis Roederer

Le concours accueille chaque année en résidence, dix étudiants provenant de trois des meilleures écoles européennes de photographie. Le prix est doté de 5 000 euros et de deux invitations à résidence, l’une à Deauville à l’occasion de la prochaine édition, l’autre chez Louis Roederer à Reims. Un deuxième lauréat désigné par le public reçoit une dotation de 3 000 euros et est également invité à Reims.

Exposition aux Franciscaines de la lauréate 2014 du Prix de la Fondation Louis Roederer, Maïa Izzo-Foulquier.

Maïa Izzo-Foulquier© Maïa Izzo-Foulquier

Concours photo de la 25e heure à deauville

Tous les photographes amateurs ou professionnels sont invités à donner leur vision ou leur perception imaginaire de l’heure supplémentaire offerte lors du passage à l’heure d’hiver.

– 1er prix : deux billets d’avion aller-retour Paris-Shangaï ou Paris-Pekin offert par PATA d’une valeur approximative de 1500€ et un abonnement d’un an au magazine Réponses Photo d’une valeur de 43€
– 2e prix : un appareil photo Olympus e-m10 avec objectif 14-42 mm EZ, d’une valeur de 699€ et un abonnement d’un an au magazine Réponses Photo d’une valeur de 43€
– 3e prix : un abonnement d’un an au magazine réponses photo d’une valeur de 43€

Informations pratiques

Planche(s) Contact 2015

Planche(s) Contact 2015

Les expositions sont ouvertes tous les jours du 17 octobre au 1er novembre, puis les samedis et dimanches jusqu’au 29 novembre 2015. de 10h30 à 13h et de 14h30 à 19h.

Lien : http://www.deauville-photo.fr/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom