Pierre Abensur expose sa série Trophées subjectifs au Musée de la Chasse et de la Nature du 24 février au 15 juin 2015.

Revendiquée aujourd’hui comme un héritage patrimonial, la chasse s’est affranchie des besoins primitifs auxquels se substituent des vocations plus créatives. Pour cette série, le photographe et reporter Pierre Pierre Abensur a parcouru le monde (Suisse, Mongolie, Argentine ou Finlande) à la rencontre de chasseurs qu’il photographie selon le même procédé de composition : le modèle est figuré en pleine nature avec l’un de ses trophées de chasse. Pour chaque modèle, la pose soigneusement composée donne à l’image une dimensions fictionnelle.

Par cette mise en scène, Pierre Abensur explore la nature ambigüe de la relation entre le chasseur et son trophée et pose la question « L’homme tuerait-il pour s’assurer la possession d’un être que seule la mort peut transformer en avoir ? ».

Pierre AbensurTrophées subjectifs
© Musée de la Chasse et de la Nature – Pierre Abensur

Pierre AbensurTrophées subjectifs
© Musée de la Chasse et de la Nature – Pierre Abensur

Pierre Abensur est un photographe et reporter français né en 1962. Membre du collectif DisVoir, il travaille en Suisse et collabore à La Tribune de Genève, 24 heures et Le Matin.

Ces photographies font l’objet de publications dans divers journaux et magazines européens et américains (New York Times, 8 Magazin, Newsweek online, Das Magazin, Le Point, Gazeta Magazyn, L’Hebdo, Le Temps…).

En 2001, Pierre Abensur est le 1er prix du Swisspress dans la catégorie Étranger pour son reportage sur l’Intifada à Gaza.

Informations pratiques

Pierre Abensur
Trophées subjectifs

Exposition du 24 février au 15 juin 2015

Musée de la Chasse et de la Nature
62, rue des Archives
75003 Paris

Ouvert tous les jours sauf le lundi et les jours fériés, de 11h à 18h, de 11h à 21h30 le mercredi.
Tarifs : 8 euros (réduit 6 euros)

Lien : http://www.chassenature.org/

1 COMMENTAIRE

  1. Exposer des animaux mort et se prétendre photographe animalier … beau foutage de gueule et une honte totale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom