Luminar AI
Accueil Focus Les Photographies de Nature les plus inspirantes de l'année 2020

Les Photographies de Nature les plus inspirantes de l’année 2020

Pour la cinquième année consécutive, le concours de photographies de nature “Nature Photographer of the Year” réunit les plus belles images de la faune et de la flore. Organisé dans le cadre du festival de photographies “Nature Talks” aux Pays-Bas, le concours est ouvert aux photographes professionnels et amateurs, de tous âges et de toutes nationalités.

Si le concours montre la beauté et la diversité de la nature, il participe aussi à sa protection à travers la fondation “Nature Talks” qui soutient les organisations de protection de la nature.

1
Le photographe italien Roberto Marchegiani a été élu “Photographe de nature de l’année 2020”

Photographies de Nature
Jurassic Park © Roberto Marchegiani / NPOTY 2020

Pour la présidente du jury, Magdalena Herrera “Cette image a une dimension de conte de fées qui va bien au-delà d’un simple témoignage sur la vie sauvage. Le contraste de la forêt sombre avec les branches comme des éclairs et la petite girafe, qui semble si innocente, est étonnant. Tout aussi frappante est la différence d’échelle et la relation entre une nature menaçante et la vie sauvage. Le résultat, paradoxalement, produit un sentiment d’harmonie et de paix. Nous saluons ici l’approche poétique de ce moment, rendue possible par la patience et le respect du photographe pour son sujet.”

La photographie de Roberto Marchegiani a été prise dans le parc national de Nakuru, au Kenya. Pour avoir plus de chances de trouver une bonne lumière, il a organisé un safari pendant la saison des pluies. Juste avant le coucher du soleil, Roberto et ses amis ont remarqué un groupe de girafes passant devant la forêt. Avec un téléobjectif (600 mm), il a trouvé un magnifique aperçu de la forêt qui l’a beaucoup touché. Au lieu de prendre des photos des girafes qui passaient, il a gardé le cadrage sur un point précis de la forêt et espérait que les girafes passeraient à cet endroit. L’angle était étroit, il y avait beaucoup de végétation au premier plan qui pouvait nuire à l’image. Il a donc utilisé l’ouverture maximale pour brouiller la végétation autant que possible.

Roberto Marchegiani commente “A la fin, j’ai été récompensé par mon entêtement : les girafes sont passées exactement au bon endroit. La scène m’a rappelé un paysage du Jurassique, avec un dinosaure herbivore dans la même position que la girafe”.

Arrière
Antony Barroux
Depuis juillet 2006, Pixfan.com traite de l’actualité de la photographie : expositions, astuces et découvertes de photographes connus ou en devenir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DxO
Luminar AI