AccueilActualité PhotoTransformation numérique et photoPhotographie computationnelle, Panasonic révèle ses doutes

Photographie computationnelle, Panasonic révèle ses doutes

La PC est devenue un élément clé des performances des appareils photo pour smartphones. Elle permet d’obtenir des résultats impressionnants malgré les petits capteurs et les optiques compactes grâce à des algorithmes logiciels avancés.

Depuis quelques années maintenant, les fabricants d’appareils photo commencent à intégrer certaines techniques de photographie computationnelle dans leurs boîtiers. On peut citer par exemple le mode de composition d’images en rafale pour améliorer la plage dynamique, le lissage du bruit numérique ou encore la mise au point par détection de phase sur le capteur.

Cependant, l’intégration complète du computationnel dans les appareils photo experts et professionnels reste un défi technique et conceptuel important. Les contraintes de performances, de rapidité et de workflow pour ces utilisateurs exigeants compliquent l’adoption massive de ces technologies pour l’instant.

Il est important de noter que les appareils photo traditionnels ont encore des avantages par rapport aux smartphones, notamment en termes de qualité optique, de contrôle manuel et de polyvalence. La PC vient compléter et améliorer ces aspects, mais ne remplace pas entièrement les fondamentaux de la photographie traditionnelle.

Face à l’essor de la photographie computationnelle, le point de vue de Panasonic

Lors d’une interview avec PetaPixel au salon CP+, le mois dernier, les porte-paroles de Panasonic ont exprimé que, malgré la reconnaissance des bénéfices de cette technologie, ils estiment que leur clientèle cible n’est pas intéressée par ces fonctionnalités.

Leurs arguments :

  • Les utilisateurs cibles de Panasonic sont des créateurs hybrides qui prennent à la fois des photos et des vidéos. Ils travaillent individuellement ou en petites équipes et apprécient le processus d’édition et de choix des photos et vidéos.
  • La photographie computationnelle efface une partie du travail d’édition, ce qui n’est pas souhaitable pour ces utilisateurs.
  • Panasonic ne pense pas que les utilisateurs soient prêts à payer pour des fonctionnalités de PC.

« En ce qui concerne cette technologie, nous pensons qu’elle s’adresse davantage aux utilisateurs d’entrée de gamme ou aux utilisateurs qui viennent d’un smartphone et qui souhaitent utiliser l’IA comme l’un des avantages d’un appareil photo autonome », a déclaré Tomoki Nakanishi de Panasonic.

« Chez Lumix, nous avons un utilisateur cible : les créateurs hybrides qui prennent à la fois des photos et des vidéos. Ces utilisateurs travaillent de manière indépendante ou en petites équipes. Nous ne savons pas si la PC sera bénéfique pour ces personnes, car nous pensons que l’IA et la photographie computationnelle effacent tout le travail d’édition que vous devez faire. »

« Lorsque nous pensons à nos clients et utilisateurs, nous pensons que ces processus d’édition et de choix de la meilleure photo ou vidéo sont les choses qui les définissent. »

photographie computationnelle
Photo Aayush Aggarwal/Pexels

Les autres fabricants d’appareils photo

Panasonic n’est pas le seul fabricant d’appareils photo à se montrer réticent à adopter la photographie computationnelle. À l’exception d’OM System, qui propose le plus grand nombre de fonctionnalités, la plupart des autres fabricants ont fait peu de choses dans ce domaine.

Les raisons possibles de cette réticence

  • Les brevets détenus par d’autres marques d’appareils photo pourraient empêcher Panasonic d’implémenter certaines fonctionnalités.
  • Le coût de développement et d’intégration de la PC pourrait être élevé.
  • Les fabricants d’appareils photo pourraient ne pas être convaincus que les utilisateurs sont prêts à payer pour ces fonctionnalités.

Conclusion

La position de Panasonic sur cette technologie est claire : l’entreprise ne pense pas que ses utilisateurs cibles soient intéressés par ces fonctionnalités. Cependant, la société est ouverte à l’idée d’ajouter certaines fonctionnalités à l’avenir, comme le focus stacking.

FAQ

1. Qu’est-ce que la photographie computationnelle ?

La PC est un ensemble de techniques qui utilisent l’intelligence artificielle et le traitement d’image pour améliorer la qualité des photos et des vidéos.

2. Quels sont les avantages ?

Elle peut offrir de nombreux avantages, tels que :

  • Une meilleure qualité d’image en basse lumière
  • Plus de détails dans les zones d’ombre et de lumière vive
  • Un meilleur zoom numérique
  • Des modes de prise de vue automatiques plus intelligents

3. Quels sont les inconvénients ?

Certains des inconvénients sont :

  • Le coût de développement et d’intégration
  • La possibilité de brevets
  • Le risque que les utilisateurs ne soient pas satisfaits des résultats

4. Quels sont les fabricants d’appareils photo qui proposent des fonctionnalités de ce type ?

Les principaux fabricants d’appareils photo qui proposent des fonctionnalités de PC sont :

  • OM System
  • Google
  • Huawei
  • Samsung

5. L’avenir

La photographie computationnelle est une technologie en plein essor qui a le potentiel de révolutionner la photographie. Il est probable que de plus en plus de fabricants d’appareils photo adopteront cette technologie dans les années à venir.

Antony Barroux
Antony Barroux
Note éditoriale : Nous percevons une commission sur les liens partenaires présents sur Pixfan. Les commissions n'affectent pas les opinions ou les évaluations de nos rédacteurs. Si vous souhaitez nous aider, pensez à utiliser nos liens partenaires. Code créateur : PIXFAN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Best of