Luminar Neo
AccueilFocusUn photographe norvégien remporte le prix de Photographe de Nature 2021

Un photographe norvégien remporte le prix de Photographe de Nature 2021

Le photographe norvégien Terje Kolaas a été élu Photographe de Nature 2021 par le jury du prestigieux concours du Photographe de la Nature de l’année.

Sa photographie a immédiatement retenu l’attention du jury, en grande partie grâce à la perspective inédite qu’elle offre, une vue immersive de la migration des oies à bec court (Anser brachyrhynchus) en plein vol.

Ce cliché exceptionnel a été rendu possible grâce à l’utilisation d’un drone. Cette image unique est à la fois esthétique et bien composée. Force est de constater que les charmantes oies n’ont pas été perturbées par l’engin volant.

Photographe de Nature 2021 : Comment Terje Kolaas a réalisé cette prouesse ?

Le photographe Terje Kolaas a le privilège d’avoir des milliers d’oies à bec court dans son jardin plusieurs mois par an. En effet, plus de 80 000 d’entre elles font une halte dans le système de zones humides du fjord de Trondheim sur leur chemin entre les zones d’hivernage du Danemark, des Pays-Bas et les zones de reproduction du Spitzberg, chaque printemps et chaque automne. Cette migration est tout simplement spectaculaire.

Cela fait maintenant plus de 20 ans qu’il les photographie chaque hiver. Depuis un certain temps, Terje pensait avoir fait le tour du sujet. 

Et depuis, il lui est venu l’idée d’utiliser un drone. Grâce au drone, il est maintenant possible de photographier les oiseaux en plein vol. Des dizaines de tentatives ont échoué au cours des dernières années, mais lors d’événements particuliers comme les blizzards et les fortes chutes de neige de la fin avril 2020, Terje Kolaas a compris que les photos de ses rêves étaient à portée de son boîtier. 

Pour ce faire, il s’est donc placé près d’un champ où il savait que les oies se nourrissaient régulièrement et les a attendues là. Dès qu’il entendait des oies arriver, il décollait avec le drone et les attendait dans les airs. Comme toujours, la plupart des clichés présentent des imperfections, comme une distance trop importante, un déséquilibre, une aile ou une tête coupée, ou encore un chevauchement incorrect de certains oiseaux. Ce qui n’empêche pas le photographe d’être fier que son image a fait l’unanimité auprès du jury.

Photographe de Nature 2021
Lauréat du prix Photographe de Nature 2021 et de la catégorie Oiseaux © Terje Kolaas / NPOTY ’21

Catégorie Mammifères

Gorille par Josef Friedhuber
© Josef Friedhuber / NPOTY ’21

Catégorie Autres animaux

Ruben Perez Novo
© Ruben Perez Novo / NPOTY ’21

Catégorie Végétaux et champignons

Rupert Kogler
© Rupert Kogler / NPOTY ’21

Catégorie Paysages

Denis Budkov
© Denis Budkov / NPOTY ’21

Catégorie sous-marine

Georg Nies
© Georg Nies / NPOTY ’21

Catégorie Art nature

Gheorghe Popa
© Gheorghe Popa / NPOTY ’21

Catégorie L’homme et la nature

Francisco Javier Murcia Requena
© Francisco Javier Murcia Requena / NPOTY ’21

Catégorie Noir et blanc

Roie Galitz
© Roie Galitz / NPOTY ’21

Catégorie Portraits d’animaux

William Burrard-Lucas
© William Burrard-Lucas / NPOTY ’21

Catégorie Les animaux de “De Lage Landen”

Andius Teijgeler
© Andius Teijgeler / NPOTY ’21

Catégorie Junior

Levi Fitze
© Levi Fitze / NPOTY ’21

Organisé par l’association Nature Talks qui est également responsable du festival de photo Nature Talks qui a lieu chaque année aux Pays-Bas, le prix du Photographe de Nature 2021 a réuni plus de 20 061 images, provenant de plus de 97 pays différents. Un nouveau record pour ce concours !

Les photos pouvaient être présentées dans 12 catégories différentes, ainsi que pour le prix Fred Hazelhoff.

Lea Lee Inoue lauréate de la catégorie Portfolio et Prix Fred Hazelhoff

Lea Lee Inoue, une photographe des États-Unis a remporté le prix pour son projet photo très intéressant consacré à une charmante famille d’écureuil terrestre à queue ronde (Spermophilus tereticaudus).

Lea Lee Inoue
© Lea Lee Inoue / NPOTY ’21
Lea Lee Inoue
© Lea Lee Inoue / NPOTY ’21

Lea Lee Inoue a réalisé sa série avec la ferme intention de montrer que ces animaux pensent et ressentent aussi des émotions. On pense souvent que les chiens et les chats sont les seuls animaux à avoir des sentiments.

Se pourrait-il que l’on pense cela car il est plus facile de l’observer avec un animal de compagnie ?

Elle espère que, grâce à la photographie, elle pourra montrer que tous les animaux pensent et ressentent des émotions. Cette compréhension permet de développer l’amour et le respect du monde naturel. La préservation des espèces est la conséquence naturelle de cette affection.

“C’est un changement de paradigme dans la pensée. Avec cette prise de conscience, viennent le respect, la préservation et le bien-être des animaux”, explique Lea Lee Inoue.

C’est aussi la préoccupation du concours du Photographe de Nature 2021.

Lea Lee Inoue
© La Lee Inoue / NPOTY ’21
Lea Lee Inoue
© Lea Lee Inoue / NPOTY ’21
Lea Lee Inoue
© Lea Lee Inoue / NPOTY ’21
Lea Lee Inoue
© Lea Lee Inoue / NPOTY ’21
Lea Lee Inoue
© Lea Lee Inoue / NPOTY ’21
Lea Lee Inoue
© Lea Lee Inoue / NPOTY ’21
Lea Lee Inoue
© Lea Lee Inoue / NPOTY ’21
Lea Lee Inoue
© Lea Lee Inoue / NPOTY ’21
Lea Lee Inoue
© Lea Lee Inoue / NPOTY ’21
Lea Lee Inoue
© Lea Lee Inoue / NPOTY ’21
Antony Barroux
Antony Barroux
Depuis 2006, Pixfan.com traite de la photographie et de ses évolutions. Des grands maîtres aux photographes contemporains. Des procédés argentiques et alternatifs aux dernières évolutions en matière de matériel et de logiciels mais aussi en terme d'usages.La photographie est en perpétuel mouvement à l'image de ses pratiques qu'elles soient amateurs ou professionnelles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DxO
Luminar Neo

Best of