Sculpteur avant tout, Philippe Ramette crée des objets dont le propos n’est pas tant leur utilisation quotidienne que le processus de réflexion qu’ils engagent. Il produit des œuvres où il s’agit d’« imaginer ce qu’on pourrait voir ». Puis il décide de mettre en scène ses sculptures dans des photographies. Il crée des objets ou des situations improbables, pourtant il n’est en aucun cas question d’illustrer l’absurde, mais plutôt de construire de manière rationnelle une image irrationnelle.

Philippe Ramette se met lui-même en scène dans son costume noir, il compose l’image d’un paysage dont il fera partie de façon extravagante, et visuellement étonnante ou renversante (au sens littéral). Il en produit les prises de vue en collaboration avec le photographe Marc Domage. Ces photographies ne subissent aucune retouche ou montage, car l’artiste cherche avant tout à garder le contact avec son travail de sculpteur. Source Wikipédia

Ma démarche est une attitude contemplative. L’idée forte consiste à représenter un personnage qui porte un regard décalé sur le monde, sur la vie quotidienne. Dans mes photos je ne vois pas d’attirance pour le vide, mais la possibilité d’acquérir un nouveau point de vue.
Philippe Ramette

Les installations de Philippe Ramette :
Prothèse (inversion 1), 2003 et Prothèse (ascension), 2003

Les coulisses d’une prise de vue :

https://www.dailymotion.com/video/xli4gv_philippe-ramette_creation

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom