Patrimoine photographique européen, le projet Europeana Photography permet de découvrir en ligne 100 ans d’images provenant d’archives photographiques, d’agences et de collections de différents musées en Europe.

Ce patrimoine photographique européen mis à disposition du public représente quelques 2,3 millions de photographies et de documents provenant de plus de 50 institutions européennes de 34 pays différents. La collection qui est destinée à s’enrichir régulièrement inclut notamment le travail de pionniers de la photographie tels que Julia Margaret Cameron, Eadweard Muybridge, Eugène Atget ou Louis Daguerre.

Europeana Photography propose également des contenus éditoriaux, des articles, des galeries structurés et des expositions en ligne. Le projet est dirigé par le Consortium international pour le patrimoine photographique (Photoconsortium). Cette association à but non lucratif s’est fixée pour mission de promouvoir et d’améliorer la culture de la photographie et du patrimoine photographique.

L’héritage culturel photographique européen accessible à tous

Le site web accessible en 23 langues permet d’accéder facilement à l’héritage culturel photographique européen. Les images sont classées par techniques et auteurs. Il est possible de rechercher par mots clés, mais aussi par couleurs, par sujets, par périodes, sources, galeries…

patrimoine photographique européen

Patrimoine photographique européen : 100 ans d’évolution de la photographie

Depuis ses débuts, la photographie a repoussé les frontières. Les frontières techniques et technologiques. Les progrès continus de la chimie, de la physique et de la mécanique ont permis aux appareils photo de capturer le monde avec une qualité et des détails grandissants. Jamais auparavant la réalité n’a pu être documentée avec un tel sens de l’authenticité et de la proximité.

Sur le plan artistique et esthétique également, les photographies ont ouvert de nouvelles possibilités et de nouvelles directions. Dans un dialogue ininterrompu avec les arts visuels, la photographie a d’abord auguré devenir l’outil le plus efficace des artistes à la recherche du réalisme, mais a rapidement révélé son pouvoir créatif et imaginatif : en adaptant l’éclairage ou l’exposition, en ajoutant de la couleur ou en utilisant des objectifs spécifiques, les photographes ont su transformer une représentation apparemment ordinaire de la vie quotidienne en une œuvre d’art ingénieuse – à son tour inspirante et vivifiante pour les peintres et les sculpteurs.

(nl) Hotel d’Ambrun aan de Quai de Béthune in Parijs; Hotel d’ambrun – quai de Bethune 24 – Eugène Atget – http://europeana.eu/portal/record/90402/RP_F_1995_67.html. Rijksmuseum – http://hdl.handle.net/10934/RM0001.COLLECT.324460. Public Domain – http://creativecommons.org/publicdomain/mark/1.0/

La photographie a fait disparaître les frontières géographiques : les images de destinations exotiques ont rapproché concrètement des lieux lointains, tandis que les photos et les portraits d’êtres chers sont devenus de puissants antidotes à la mélancolie et à la nostalgie.

Danseurs japonais, photographe inconnu (1880-1890).
F56. Dancing – http://europeana.eu/portal/record/2048429/item_IJDV4TQWPYF4RLNFAFVDBWWDRWSJN7US.html. Unbekannt. Museum für Kunst und Gewerbe Hamburg – http://sammlungonline.mkg-hamburg.de/de/object/F56.+Dancing/P1984.412/dc00039978. Public Domain – http://creativecommons.org/publicdomain/zero/1.0/

La photographie a aussi permis une vision plus large et une connaissance plus profonde de la réalité physique : dès le milieu du XIXe siècle, la photomicrographie exposait des éléments invisibles à l’œil nu.

A partir de la seconde moitié du 19ème siècle, des images prises à partir de montgolfières ont stimulé une vision panoramique du monde, tandis que – à partir des années 1920 – des photos sous-marines colorées ont permis de découvrir la nature des fonds marins.

Les photographies ont non seulement effacé les frontières de l’espace, mais aussi celles du temps : les images peuvent effacer des ruptures dans l’histoire d’une famille, réparer des souvenirs endommagés ou perdus, ramener le passé dans le présent ou nous ramener dans le passé.

Dans toutes ses capacités et tout au long de son histoire, la photographie a construit des ponts entre les nations et les individus : en montrant la vie telle qu’elle est ou était, en mettant en valeur les caractéristiques et les idiosyncrasies des individus, les images mettent en évidence les différences apparentes, mais aussi les fondements communs. Lorsqu’il s’agit des joies et des peines de la vie, tous les hommes se ressemblent beaucoup.

Julia Margaret Cameron

Julia Margaret Cameron (11 juin 1815 – 26 janvier 1879) était une photographe amatrice britannique, surtout connue pour ses portraits de célébrités de son temps.

Photographe amatrice devenue portraitiste renommée, Julia Margaret Cameron eut une véritable démarche artistique. Animée par une recherche de la beauté et de l’esthétique, elle cherchait à capter la personnalité des sujets qui posaient pour elle. Cette démarche était novatrice, à une époque où la photographie, technique encore récente, était surtout estimée pour sa précision documentaire.

La carrière photographique de Cameron fut courte (environ 12 ans) de 1863 à 1874 et commença tardivement dans sa vie. Mais son travail a eu un impact notable sur la photographie moderne, en particulier ses portraits, au cadrage serré et au flou artistique.
Source Wikipédia

patrimoine photographique européen‘Charles Robert Darwin. Photograph by Julia Margaret Cameron.’ by
Julia Margaret Cameron. Credit: Wellcome Collection. CC BY

Eadweard Muybridge

Eadweard Muybridge (9 avril 1830 – 8 mai 1904) est un photographe britannique, renommé pour ses décompositions photographiques du mouvement ((zoopraxographie).
Source Wikipédia

(nl) Rennende hond (Dread); Animal Locomotion …, Philadelphia 1887 (pl 707) – http://europeana.eu/portal/record/90402/RP_F_F00635.html. Rijksmuseum – http://hdl.handle.net/10934/RM0001.COLLECT.250778. Public Domain – http://creativecommons.org/publicdomain/mark/1.0/

(swe) Frösöjägare, 6 bröder. – http://europeana.eu/portal/record/2048211/NMA_0029889.html. Okänd (Photographer). Stiftelsen Nordiska museet – http://digitaltmuseum.se/things/thing/S-NM/NMA.0029889?size=800. Public Domain – http://creativecommons.org/publicdomain/mark/1.0/

(swe) London. En livgardist med dragen värja på sin vaktpost – http://europeana.eu/portal/record/2048211/NMA_0051552.html. Landberg, Per Magnus (Photographer). Stiftelsen Nordiska museet – http://digitaltmuseum.se/things/thing/S-NM/NMA.0051552?size=800. Public Domain – http://creativecommons.org/publicdomain/mark/1.0/

Patrimoine photographique européen : visitez la collection Europeana Photography

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom