Paris est une fête est le récit autobiographique d’Ernest Hemingway publié en 1964. Ce livre déborde d’amour pour la ville lumière vers laquelle l’écrivain revint à de nombreuses reprises. Cette même passion pour la ville anima le photographe Willy Rizzo toute sa vie.

« Si vous avez eu la chance d’avoir vécu à Paris lorsque vous étiez un jeune homme, alors, où que vous alliez pour le reste de votre vie, elle reste avec vous, Paris est une fête. »
– Ernest Hemmingway

Paris est une fête, Paris restera toujours Paris !

L’œil et le talent de Willy Rizzo offrent sous le regard des monuments, des rues, des cafés parisiens, des clichés
d’artistes venus poser leur talent dans la ville lumière : Fred Astaire et son élégance de danseur à la terrasse du Fouquet’s, Mademoiselle Chanel dans les Jardins des Tuileries près de son atelier de travail, Michel Polnareff encore inconnu en « troubadour » dans les rues, Jack Nicholson éclatant de joie sur les toits de la Place Vendôme…

Paris est une fêteMichel Polnareff et Elsa Martinelli à Montmartre – 1966
© Willy Rizzo

C’est un Paris intemporel que nous propose la galerie Willy Rizzo à travers l’exposition de 30 photographies originales de collection en noir et blanc ou couleur qui seront présentées à la vente à cette occasion, en édition signée et numérotée, limitée à 8 exemplaires.

Keanu ReevesKeanu Reeves sur le balcon de l’hôtel Plaza
© Willy Rizzo

Paris est une fêteJane Fonda chez Lipp – 1963
© Willy Rizzo

Jack NicholsonJack Nicholson sur les toits de la Place Vendôme – 1992
© Willy Rizzo

Paris est une fêteAudrey Hepburn dans les Jardins des Tuileries 1956
© Willy Rizzo

Durant toute sa carrière, Willy Rizzo a entretenu une passion dévorante avec cette ville si chère à son cœur. Dès qu’il s’en éloignait un peu trop longtemps, la nostalgie de son parfum et de sa musique le rappelait dans ses rues. Né à Naples et ayant partagé son travail entre Paris, Rome pour la création Design, et les États-Unis, il revenait toujours à Paris.

Lorsque Jean Prouvost lui propose de revenir en France pour participer à l’aventure Paris-Match parce que « C’est à Paris que ca se passe », il ne peut résister à la tentation. Son amour de Paris le conduit dans ses moindres recoins. Lors de son installation définitive dans sa ville de cœur, Willi Rizzo aimait à dire « J’admire la Tour Eiffel, j’entends la rumeur si particulière de Paris ».

Willy Rizzo raconte l’histoire de la capitale à coups de lumières, de couleurs ou de noir et blanc qui font traverser les années de l’après-guerre aux années 2000… Il immortalise ainsi Paris. De purs instants de poésie où le temps s’arrête pour laisser place à l’image et à la fête.

Le Paris d’Ernest Hemingway

Au cours de l’été 1957, Ernest Hemingway commença à travailler sur les «Vignettes parisiennes», comme il appelait alors Paris est une fête.

Le prix Nobel de littérature (1954) prend la plume pour raconter sa jeunesse insouciante et bohème à Paris. Il s’y installe en 1921 à l’âge de 22 ans en compagnie de sa première épouse Hadley.

L’apprenti écrivain y savoure la vie parisienne qui connait alors un mouvement de libération, de plaisir et d’effervescence culturelle que l’Histoire nommera plus tard les “Années Folles”. Hemingway y côtoie d’autres expatriés comme lui : Francis Scott Fitzgerald, Gertrude Stein, Ezra Pound ou encore l’Irlandais James Joyce.

Paris est une fête est un condensé de tranches de vie qu’Ernest Hemingway a idéalisé au fil du temps. Le lecteur d’aujourd’hui soupire de nostalgie avec lui devant ce Paris bon marché, bruissant de fêtes, plein de cafés chaleureux, où les inconnus pouvaient côtoyer les grands écrivains de l’époque dans les cafés littéraires. Ces années parisiennes ont été fondatrices pour l’auteur du Vieil homme et la mer.

Dans son film Minuit à paris (Midnight in Paris), le réalisateur new-yorkais Woody Allen réalise une libre adaptation cinématographique de « Paris est une fête » d’Ernest Hemingway. Ce film est son plus grand succès au box-office.

Exposition du 17 mai au 27 juillet 2019

Studio Willy Rizzo
12 rue de Verneuil
75007 Paris

Ouvert tous les jours sauf le dimanche de 10h30 à 18h30

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom