L’Espace EDF Bazacle accueille du 1er juin au 28 août 2016 le travail du photographe Olivier Culmann.

Couverture : Série « Seoulfie » © Olivier Culmann

Photographe depuis 1992 et membre du collectif Tendance Floue depuis 1996, Olivier Culmann est né à Paris en 1970. Son oeuvre évalue les questions récurrentes de la liberté et du conditionnement.

À cheval entre l’absurde et le dérisoire, le photographe s’est fait une spécialité d’analyser avec une acuité millimétrée la question de nos vies quotidiennes et de nos rapports avec les images.

Son travail a été récompensé par différents prix et bourses, dont le Prix Scam Roger Pic en 2003 et un World Press Photo en 2008.
 
Articulée sous forme de parcours photographique et présentée dans le cadre du Festival de photo MAP Toulouse, l’exposition décline 5 séries réalisées par le photographe ces quinze dernières années.

Le Festival MAP fête sa 8ème année d’existence en mettant la France à l’honneur, à travers le thème 2016 « Une photographie française ». Au programme, 75 expositions, 21 talents récompensés et 3500 photographies exposées.

La première partie de l’exposition développe le principe du contrechamp à travers deux séries « Autour, New York 2001-2002 », consacrées aux spectateurs de l’après-événement venus scruter les ruines du World Trade Center, puis « Watching TV », réalisée entre 2004 et 2007, qui se concentre sur le regard et les attitudes de téléspectateurs à travers le monde.

La seconde partie, née d’un questionnement sur les modes de représentation de soi, propose trois séries ayant pour point commun l’utilisation du photographe lui-même comme matériau de ses images : « Faces » (réalisée en France en 2008), « The Others » (réalisée entre 2009 et 2012 lorsqu’il vivait en Inde), et « Seoulfie » (réalisée en Corée du Sud en 2014).
 
À travers ces différentes propositions et en se jouant sans cesse des pratiques photographiques, le photographe invite le visiteur à se questionner sur le statut des images.

Olivier Culmann« Autour, New York 2001-2002 »
© Olivier Culmann

« D’une façon générale, je m’intéresse davantage à provoquer un questionnement plutôt qu’à montrer ou pire démontrer quelque chose. »
Olivier Culmann

Olivier Culmann« Autour, New York 2001-2002 »
© Olivier Culmann

« Watching TV »

Cette série se concentre sur le regard et les attitudes de téléspectateurs à travers le monde. Dans plusieurs endroits de la planète où il séjourne, Olivier Culmann observe et capture les téléspectateurs. Ce constat de l’état des corps et des âmes face aux échos du monde, filtrés par les écrans constituera une étape dans son travail de mise en abyme du regard.

Olivier Culmann« Watching TV »
© Olivier Culmann

Olivier Culmann« Watching TV »
© Olivier Culmann

Olivier Culmann« Watching TV »
© Olivier Culmann

Olivier Culmann« Faces »
© Olivier Culmann

« The Others »

En 2009, le photographe s’installe à New Dehli avec pour objectif de travailler sur les studios photos de quartier, très répandus en Inde.

Il expérimentera lui-même ces studios, se travestissant en divers archétypes de la société indienne liés au métier, au statut social, à la religion, à la région d’origine.

En tenant compte des spécificités visuelles et vestimentaires définissant chaque typologie d’indiens, il incarnera trente-cinq personnages de l’Inde, avant d’inviter des retoucheurs locaux à décliner ces portraits selon leurs us & coutumes (photographies de studio de quartier, utilisation de Photoshop par des laboratoires numériques, peintures…).

Ce travail sur les codes de l’Inde et ses modes de représentations lui permet d’explorer les limites de la photographie et questionne sur l’élaboration du statut social à travers la construction de l’image de soi et les traces que l’on veut laisser à ses proches.

Olivier Culmann« The Others »
© Olivier Culmann

Olivier Culmann« The Others »
© Olivier Culmann

Olivier Culmann« The Others »
© Olivier Culmann

Olivier Culmann« The Others »
© Olivier Culmann

« Seoulfie »

Dans la continuité de son travail sur la représentation dans notre société, le photographe aborde la question du Selfie. Toujours sensible à l’approche d’une photographie populaire dite « vernaculaire », il se met dans la peau d’un photographe amateur avec comme appareil photo un simple smartphone et une perche à Selfie.

Olivier Culmann« Seoulfie »
© Olivier Culmann

Informations pratiques

Olivier Culmann
Exposition du 1er juin au 28 août 2016

Espace EDF Bazacle
11, quai Saint-Pierre
31000 Toulouse

Entrée libre du mardi au dimanche de 11h à 19h

bazacle.edf.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom