Un tableau ayant joué un rôle primordial dans l’avènement de la renommée internationale de Vincent van Gogh, et qui appartint ensuite au millionnaire Américain dont Ian Fleming se serait inspiré pour son célèbre personnage de Goldfinger, sera mis en vente à l’occasion de la TEFAF, la plus grande foire d’art au monde. Le Moulin de la Galette sera présenté par Dickinson, de Londres et New York. La TEFAF (The European Fine Art Fair) aura lieu cette année du 14 au 23 mars 2014 à Maastricht, dans le Sud des Pays-Bas.

« C’est un tableau qui représente beaucoup, » explique James Roundell, de Dickinson. « Il fut peint à Paris au cours d’une transition cruciale dans la vie de Van Gogh, lorsqu’il abandonna les scènes sombres de la vie des paysans hollandais pour se mettre à produire des paysages postimpressionnistes aux couleurs éclatantes. Il est rare de trouver une signature aussi proéminente dans une œuvre de cette époque et celle-ci est l’une des deux seules peintures de cette série représentant les moulins de Montmartre appartenant encore à un collectionneur privé. D’ailleurs, elle n’a pas été exposée en public depuis 1965. »

Le travail de Van Gogh subit une véritable métamorphose artistique lors des deux années qui suivirent son arrivée à Paris, où il était venu rejoindre son frère Théo, en 1886. Alors que Théo l’encourageait à s’inspirer des impressionnistes pour que ses œuvres soient plus vendables, il cessa de représenter des scènes rurales hollandaises et se mit à peindre des œuvres dont le travail des couleurs figure encore aujourd’hui parmi les plus audacieux et les plus expressifs de tous les temps. Le Moulin de la Galette fut peint en 1887, à l’apogée de cette transition et appartient à toute une série de peintures des moulins qui caractérisaient alors le quartier artistique et quelque peu badin de Montmartre. Cette peinture aux couleurs éclatantes est signée Van Gogh, détail également rare.

Théo van Gogh ne survécut pas longtemps à la mort de Vincent, en juillet 1890, et décéda peu de temps après, en janvier 1891. Son épouse, Johanna van Gogh-Bonger hérita alors du Moulin de la Galette et se retrouva en possession de l’appartement de Théo, qui était rempli de tableaux et de lettres de Vincent. Femme avisée, elle était fermement décidée à établir la renommée de Vincent à titre posthume et organisa alors dans les années qui suivirent plusieurs expositions de ses oeuvres, dont la plus déterminante fut une grande exposition au Stedelijk Museum d’Amsterdam en 1905. Celle-ci consolida la place de Van Gogh dans les forces vitales du mouvement postimpressionniste et une étiquette figurant au dos du Moulin de la Galette indique qu’il faisait partie de cette exposition majeure. Cette représentation du moulin parisien permit donc d’asseoir la célébrité de Van Gogh. En 1906, cependant, Johanna l’offrit au peintre Isaac Israëls, qui avait été son amant durant trois ans après la mort de Théo, en échange d’un portrait.

Van Gogh

La TEFAF Maastricht est renommée pour son engagement en termes d’excellence, d’expertise et d’élégance. Ceci se reflète non seulement dans la diversité et la qualité des oeuvres rares qui seront mises en vente lors de prochaine édition de la Foire, qui se tiendra au MECC (Centre des expositions et des congrès de Maastricht), mais aussi dans le nombre de collectionneurs aussi bien privés qu’institutionnels qui considèrent la TEFAF comme un rendez-vous incontournable du calendrier du marché de l’art.

TEFAF et son mécène principal, AXA ART, partagent une vision de l’art qui va au-delà des oeuvres. Leur partenariat permet aux collectionneurs d’art de bénéficier d’un ensemble unique de compétences comprenant la prévention des risques ainsi que la conservation, la récupération et la restauration des oeuvres, afin d’assurer dans les meilleures conditions possibles l’entretien de leurs collection.

Lien : http://www.axa-art.com/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom