Vous rêvez d’acheter un nouveau boitier ou nouvel objectif mais le budget vous manque ? Voici une méthode japonaise pour économiser et acheter le matériel de vos rêves.

Cette méthode japonaise pour économiser, c’est le kakeibo ou kakebo en français. Le kakebo quoi ? Ne partez pas, je vous explique tout dans la suite de cet article.

Historiquement, les japonais dominent la fabrication des appareils photo depuis une soixantaine d’années. En matière de gestion des finances personnelles, que peuvent-ils nous apprendre ? Vous allez voir, ça fait des miracles !

Mais attention, cette méthode demande de la volonté, du temps et de la minutie. Alors toujours partant ?

méthode japonaise pour économiser

Pour commencer, un peu d’histoire

Historiquement le kakebo était une affaire de femmes. Il était utilisé par les femmes pour gérer les dépenses du ménage et servait également de journal intime. En japonais, le terme « kakeibo » signifie « livre de comptes d’un ménage », il vient de « kakei » qui signifie « ressources, frais d’un ménage ».

Tradition ancestrale très répandue au Japon, le kakebo doit sa popularité à des facteurs économiques et culturels, et à la nature de la famille japonaise traditionnelle. Au Japon, la place de la femme était à la maison, autant pour s’occuper de l’éducation des enfants que de l’entretien du foyer, pendant que le mari travaillait.

Aujourd’hui encore, il est difficile pour une femme japonaise d’accéder à des postes à responsabilités dans les entreprises. Après leur accouchement, la plupart des japonaises deviennent femme au foyer. C’est donc à l’épouse que revient la charge du livre de comptes du ménage.

Le kakebo est tellement populaire au Japon que les magazines féminins en offrent un chaque année dans leur numéro de décembre. Certains éditeurs proposent des éditions en français.

Une méthode japonaise pour économiser en 6 phases :

Grâce à cette méthode, vous allez apprendre à maîtriser votre budget en vous fixant des objectifs d’épargne simples et raisonnables. Si l’on veut réussir, il faut y consacrer quelques minutes chaque jour !

Phase 1 : Achetez votre kakebo ou utilisez un cahier de brouillon

Cette méthode permet de revenir à l’essentiel et de noter toutes vos dépenses et recettes dans un cahier. En soustrayant vos dépenses fixes de vos recettes, vous serez alors en mesure d’évaluer combien d’argent il vous reste chaque mois.

Phase 2 : Evaluez les économies possibles

Chaque mois, évaluez les économies que vous souhaitez réaliser, puis bloquez cet argent. Vous devez faire tout votre possible pour ne pas y toucher.

Si vous n’y arrivez pas, notez les dépenses et repoussez les économies au mois prochain.

Phase 3 : Segmentez vos achats par catégories

Veuillez à bien conserver vos tickets de caisse et consignez toutes vos dépenses sur votre kakebo.

Les catégories de dépenses :

– Alimentation
– Habillement
– Animaux
– Cadeaux offerts
– Coiffeur, Estéthique…
– Internet / TV / Téléphone
– Tabac
– Sports / Loisirs / Culture
– Education / Formation
– Enfants
– Impôts
– Transports
– Restauration / Hôtel
– Santé
– Logement / immobilier
– Services (frais bancaire, poste…)
– Autres

Une fois par semaine, ventillez vos dépenses dans chaque catégorie. Vous pouvez attribuer une couleur à chaque catégorie de dépenses.

Ainsi, vous allez découvrir chaque semaine les dépenses qui affectent vos économies du mois. De plus, avec cette méthode vous pouvez supprimer vos dépenses superflues.

Phase 4 : Définissez vos objectifs du mois

En indiquant vos objectifs sur votre kakebo, vous renforcez votre volonté et vous êtes plus disposé à tenir vos engagements.

Phase 5 : Prenez de bonnes résolutions

Inscrivez vos bonnes résolutions du mois (par exemple arrêter de fumer, évitez les achats impulsifs et les dépenses inutiles…). Là aussi, le fait mettre noir sur blanc vos bonnes résolutions va vous forcer à davantage vous y tenir.

Phase 6 : Faites une rétrospective mensuelle et annuelle

A la fin du mois (et de l’année), l’analyse du budget initial et du total des dépenses vous permettra de mieux cerner les économies réalisées et d’identifier les axes d’améliorations.

En conclusion :


- Retirez une somme fixe pour les dépenses quotidiennes et à dates régulières,


- Fixer un seuil minimum pour les dépenses par carte bancaire, 


– Ne pas oublier de noter sur son kakebo la moindre de ses dépenses,


- Prévoir un budget mensuel et un budget annuel.

Avec les économies réalisées, vous pourrez acquérir le matériel tant convoité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom