Les meilleurs films de montagne sont en compétition à l’occasion de la 32ème édition du Festival du Film de Montagne d’Autrans.

Le festival qui a lieu du 2 au 6 décembre 2015 est placée sous le thème « Cimes Sonores », cris de la roche, échos des épopées des hommes, bruissements des arbres, silence absolu, pollution sonore…

Les organisateurs proposent une sélection de 38 films en compétition ainsi que de nombreuses rencontres avec des professionnels du cinéma et de la montagne, des animations sportives et festives, le Festitrail, les Rencontres d’écrivains, des expositions, des conférences-débats, des projections hors les murs des avant-premières.

Les incontournables du FIFMA 2015

On ne marche qu’une fois sur la lune

Ce film de Bertrand Delapierre et Christophe Raylat, avec Ueli Steck, Stéphane Benoist et Yannick Graziani raconte comment à l’automne 2013, la voie unique Beghin-Lafaille en face sud de l’Annapurna a été gravie successivement par Ueli Steck seul, puis par la cordée Yannick Graziani – Stéphane Benoist. Une voie hors-norme qui a bouleversé la vie de ceux qui l’ont abordée et leur a fait se poser de vraies questions sur l’alpinisme : Une ascension peut-elle remplir une vie ? Comment savoir si l’on n’est pas allé trop loin ?

En présence d’Ueli Steck, samedi 5 décembre.

Les meilleurs films de montagne

Orbayu avec et en présence de Nina Caprez, grimpeuse suisse bien connue pour ses exploits en bloc. Ce film d’escalade de Nina Caprez et Cédric Lachat a été réalisé dans la grande voie extrême « Orbayu » dans les picos d’Europa (Espagne) et tente de transmettre leur passion pour les parois d’exception.

Sam Bié© Sam Bié

Chamousset, le chant des pierres, un bijou réalisé par Olivier Alexandre où la science, l’intuition et la poésie se mêlent pour décrypter les murmures de la montagne.

Belle et Sébastien, l’aventure continue, de Christian Duguay, en avant-première. Au cinéma le 9 décembre 2015.

La glace et le ciel de Luc Jacquet met en scène l’aventure de Claude Lorius, parti en 1957 étudier les glaces de l’Antarctique.

Tout en haut du monde, en avant-première, une magnifique animation de Rémy Chayé qui se déroule en 1892 à Saint-Pétersbourg. Sacha, une jeune fille de l’aristocratie russe, a toujours été fascinée par la vie d’aventure de son grand-père, Oloukine. Explorateur renommé, concepteur du Davaï, son magnifique navire de l’Arctique, il n’est jamais revenu de sa dernière expédition à la conquête du Pôle Nord.
Au cinéma le 27 janvier 2016.

Tout en Haut du Monde

Les Séances spéciales

Soirée spéciale Climat, mercredi 2 décécembre à 21h

En lien avec la COP21, le Festival d’Autrans se penche sur les questions qui lui sont chères: Glace, Faune et Flore de montagne, quelle évolution des paysages du fait des modifications climatiques ? Constats, évolutions, réponses locales, individuelles et collectives ?

Projection du film Planète Glace – Alpes, des glaciers sous haute surveillance, de Thierry Berrod.

Soirée spéciale « Rancho Webshow» / Adrenaline Addicts, jeudi 3 décembre à 21h

En présence du Rancho Team, une soirée spéciale dédiée à l’univers décalé et déjanté, mais sacrément cinéma, de l’équipe du Rancho Webshow ! Le monde du ski abordé avec humour et folie dans cette websérie à découvrir absolument.

Soirée des Premières réalisations, jeudi 3 décembre à 20h30

Une soirée consacrée aux réalisateurs de demain, dont les films ont attiré le regard du comité de sélection du Festival d’Autrans. Première partie dédiée aux lauréats des Bourses EXPE Edition 2015.

Soirée perchée Flying Frenchies, vendredi 4 décembre à 21h

Ces humains volants bien identifiés repoussent chaque jour leurs limites dans la pratique de la highline, du base-jump, de l’alpinisme et même de la musique ! Une soirée aux ambiances sonores décapantes pour une rencontre unique avec ces amateurs de grandes, très grandes sensations. Diffusion du film Metronomik de Vladimir Cellier et du film Flying Frenchies, Back to the fjords de Seb Montaz.

Mémoire et oralité, jeudi 3 décembre à 17h

Projection du film photographique et sonore « Il est resté jusqu’à minuit jusqu’à ce que le jour arrive… » de Natacha Boutkevitch & Noëllie Ortega

Ce film plonge dans les méandres de la mémoire de la Seconde Guerre mondiale, dans un territoire du sud du Dauphiné : le Trièves. On explore ainsi minutieusement une autre topographie résistante, entre lieux symboliques consacrés et lieux de l’oubli.

Informations pratiques

Les meilleurs films de montagne

Les six lieux du festival

– Grande Salle du Festival (Escandille)
– Salle Molière (Escandille)
– Salle Choranche (Escandille)
– Grand Salon du Festival (Escandille)
– Cinéma Le Clos (Centre village Autrans)
– Salle des Fêtes (Centre village Autrans)

Tarifs

– Ticket 1 séance : 7,50 euros
– Pass Festival (du mercredi matin au dimanche fin de journée) : 45 euros
– Pass Festival tarif internet (jusqu’au mardi 1er décembre minuit) : 40 euros

Programme complet sur http://www.festival-autrans.com/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom