Le Musée du quai Branly met en lumière le travail du comte Masanao Abe (1891 – 1966) qui a consacré 40 ans de sa vie à l’étude, à la photographie et à la cinématographie des corrélations entre les nuages et les courants atmosphériques sur le mont Fuji.

Couverture : Masanao Abe, Le mont Fuji et un nuage en capuchon particulier de type lenticulaire, 1929 © Musée de l’université de Tokyo

Le musée de l’Université de Tokyo a récemment acquis une sélection d’oeuvres majeures composée de photographies et films mais aussi d’appareils photographiques ou de mesure issus de la collection du comte Masanao Abe. Cette acquisition a permis de réévaluer la contribution du comte à l’histoire de la photographie.

Masanao Abe est né à Tokyo en 1891. Il n’est encore qu’un enfant quand il assiste, en 1898, à la première projection à Tokyo du cinématographe, tout juste importé au Japon. Cette expérience le marquera à jamais et fera naitre en lui une véritable vocation. A l’adolescence, il s’essaie à la fabrication de son propre appareil et fait l’acquisition d’une kineocamera, un appareil à usage domestique, fabriqué au Japon.

Masanao AbeKôyô Okada (1895-1972), Mille métamorphoses des âmes, 1929 ©Musée de l’université de Tokyo

Après des études à la faculté des Sciences de l’Université impériale de Tokyo, Masanao Abe fonde en 1927, au pied du mont Fuji « l’Observatoire de recherche Abe sur les nuages et courants atmosphériques ». Il constitue au fil des ans un précieux patrimoine scientifique sur les corrélations qui existent entre les nuages et les courants atmosphériques.

Masanao innove à bien des égards dans le domaine en mettant en application des techniques filmiques comme la prise de vues en accéléré et la prise d’images stéréoscopiques animées. Il invente également divers instruments de mesure et d’enregistrement.

Ses innovations dans les techniques de l’image lui octroient une place de choix dans l’histoire de la photographie aux côtés du cinématographe des Frères Lumière ou de la chronophotographie de l’Américain Eadward Muybridge et du Français Étienne-Jules Marey.

Masanao AbeMasanao Abe, Nuage en capuchon sur le mont Fuji, 1928 © Musée de l’université de Tokyo

Au-delà du caractère scientifique, l’esthétique et la beauté des images du comte Abe sont aujourd’hui reconsidérées, à l’instar des photographies de nuages d’Alfred Stieglitz, comme une contribution à la photographie moderniste.

Masanao AbeAnonyme, Masanao Abe à l’Observatoire de la foudre, vers 1939
© Musée de l’université de Tokyo

Informations pratiques

Le Comte Des Nuages
Masanao Abe Face Au Mont Fuji

Exposition du 3 novembre au 17 janvier 2016
Atelier Martine Aublet

Musée du quai Branly
37, quai Branly
75007 Paris
tel. : 01 56 61 70 00

Mardi, mercredi et dimanche de 11h à 19h, jeudi, vendredi et samedi de 11h à 21h. Ouvert les lundis des petites vacances scolaires.

Lien : www.quaibranly.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom