Louis Stettner photographe poète et engagé

0

Né à Brooklyn en 1922, Louis Stettner photographe poète et engagé.

Couverture : Brooklyn Promenade, New York, États-Unis, 1954 – Collection Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, Paris -Don de Hervé et Etty Jauffret en 2015 © Centre Pompidou/Dist. RMN-GP © Louis Stettner

Le 13 octobre 2016, le photographe américain, Louis Stettner disparaissait à l’âge de 93 ans. Grand témoin de l’histoire de la photographie, Louis Stettner vivait à Saint-Ouen depuis les années 1990.

Il faisait partie du courant de la photographie que l’on appelle humaniste. Apparu en 1930 dans les quartiers populaires de Paris et sa banlieue, ce courant a connu un fort développement entre 1945 et 1960.

louis stettnerManège, Paris, France 1949
Collection Jérôme Prochiantz. Promesse de don au Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, Paris
© Centre Pompidou/Dist. RMN-GP
© Louis Stettner

New York et Paris sont les deux pôles de son œuvre et chacune de ces villes semble correspondre à un aspect de sa personnalité artistique.

Photographe pour l’armée américaine dans le Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale, il arrive à Paris en 1946, pour quelques semaines. Il y restera une bonne partie de sa vie. Il a su immortaliser l’atmosphère de la capitale, un mélange de pittoresque et de désuet. De retour à New York en 1952, il capte avec brio les ambiances de la ville, sa dynamique, sa géométrie et ses jeux de lumière.

Au cours de sa carrière qui dura plus de 60 ans, il a su capter avec une incomparable acuité le monde qui l’entourait. Il laisse une œuvre singulière et attachante, marquée par l’engagement et un intérêt marqué pour les minorités, les plus humbles, les laissés pour compte.

Les travailleurs (série « Workers » en 1973), les femmes (série « Women » en 1975) et les déshérités (série « Bowery » en 1986) sont des motifs particulièrement présents tout au long de son parcours.

Son œuvre féconde a fait l’objet de publications dans de nombreuses parutions telles que Life, Time, Paris-Match ou Réalités.

“Je travaille intuitivement. L’essentiel est pour moi d’être ému, de ressentir quelque chose. Je n’ai jamais d’idée préconçue, la réalité me guide. Mon œil me gouverne. Je ne suis pas là à la recherche de certitudes. Un don anonyme. Voilà mon idée de la photographie. Découvrir ce qui est neuf et ce qui a du sens. Cela peut enrichir l’humanité, notre connaissance, notre interprétation du monde, nos sentiments à son égard.”
Louis Stettner

louis stettnerAubervilliers, France 1947
Collection Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, Paris. Achat en 2013.
© Centre Pompidou/Dist. RMN-GP
© Louis Stettner

http://www.loustettner.com/

Partager

A propos de l'auteur

Auteur : Antony Barroux. Depuis juillet 2006, Pixfan traite de l’actualité de la photographie : expositions, astuces et découvertes de photographes connus ou en devenir.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
MacOS High Sierra, une évolution en douceur

MacOS High Sierra sera disponible le 25 septembre 2017, évolution en douceur pour la dernière mouture de l'OS Apple. Qu'on...

Fermer