Un concept fort né d’une rencontre entre le photographe Philippe Echaroux et Guillaume, un de ses amis qui, après deux cancers et la fin de ses espoirs de réussite dans le cyclisme, voulait témoigner.

Une photo choc de Guillaume posant en béquilles et en masquant ses jambes devant une immense citerne taguée du message « Life is Wonderful ».

Philippe EcharouxLife is wonderful
© Philippe Echaroux

Quelques images des coulisses de la prise de vue et du témoignage de Guillaume postées sur YouTube font le reste, et les contacts affluent.

Philippe rencontre alors d’autres témoins, d’autres accidentés de la vie qui ont, eux aussi, envie d’affirmer que la vie est merveilleuse : Florence, une danseuse foudroyée dans un camping et qui continue à enseigner son art, même privée de l’usage de ses jambes ou encore Eric qui continue de surfer, avec une jambe après avoir été attaqué par un requin.

Episode 1 :

Episode 2 :

Episode 3 :

Episode 4 :

Magnifiques illustrations de la résilience chère à Boris Cyrulnik, ces portraits accompagnés d’un témoignage vidéo, commencent à former une véritable chaîne humaine via les réseaux sociaux. Parmi les prochains portraits : celui de Philippe Croizon le mois prochain.

Philippe Echaroux
Jeune photographe et artiste de street art marseillais, autodidacte, engagé, Philippe Echaroux met son art du portrait au service de célébrités et de marques prestigieuses sans jamais négliger ses projets personnels et citoyens. Son crédo ? « Faire de la photo tout en faisant du bien » en reversant une partie de ses revenus à des associations engagées dans des actions humanitaires ou environnementales. Vous pouvez suivre son travail sur son site : www.pays-imaginaire.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom