La photographe de mode, Sacha, présidente du jury des ZOOMS 2012 a annoncé les deux lauréats des ZOOMS 2012.

Le lauréat du Zoom de la presse photo est Sébastien Hameline présenté par Guy Boyer, directeur de la rédaction du magazine CONNAISSANCE DES ARTS.

Le lauréat du Zoom du public est Kyriakos Kaziras présenté par Denis Boyard, rédacteur en chef du magazine DECLIC PHOTO.

Ceux-ci bénéficient d’une exposition de vingt photographies chacun au prochain Salon de la Photo du 8 au 12 novembre 2012.

Sébastien Hameline© Sébastien Hameline

Zoom de la presse photo : Sébastien Hameline

Véritable enquête sur le terrain, cet ensemble d’images du jeune Sébastien Hameline mélange photo-journalisme humaniste et recherches esthétiques. Il s’agit d’une plongée faite en 2011 dans la communauté de Wulu, petit village Bunun de l’île de Taiwan. En suivant la vie des écoliers de cette tribu, Sébastien Hameline enregistre avec gravité et parfois une pointe d’humour la question de la transmission des traditions.

Kyriakos Kaziras© Kyriakos Kaziras

Zoom du public : Kyriakos Kaziras

« Être au plus près
Qu’il piste des gorilles au Rwanda ou des ours en Russie, Kyriakos Kaziras raconte. Une certitude : il aime profondément son métier. Et il n’y a qu’à observer ses images pour comprendre ce qui le pousse. Tel ce gorille qui vous jauge du coin de l’œil, pris de si près que l’on perçoit la rugosité des mains et le détail du moindre poil. Pour lui, la photo, c’est un regard, une émotion, que ce soit un animal, un paysage, une situation…

Son credo ? photographier au plus près du mouvement, du regard de l’animal. Car la photo animalière, c’est de la photo d’action, il faut être rapide, anticiper ce qui va se passer à l’instinct. Inconsciemment, la peinture l’inspire pour la lecture du monde qui l’entoure, dans ses images on retrouve les clairs-obscurs de
Rembrandt et Van Eyck, les lignes simples, les flous arrière, les dégradés de Piero della Francesca. Avant tout, il souhaite que celui qui regarde partage son étonnement : «J’aime qu’on sente les textures, les couleurs, qu’on imagine les odeurs. Et photographier, c’est avant tout rechercher LA lumière. Douce le matin, dorée le soir… c’est elle qui va décliner une palette de tonalités aui valorisera le sujet.»

Nous l’avons rencontré avant sa première exposition à l’automne dernier à Paris dans une petite galerie, et lui avons ouvert nos pages en décembre. Pour nous, c’était une évidence de lui proposer ce tremplin des Zooms, pour que son talent soit plus largement reconnu.
Denis Boyard »

Télécharger votre entrée gratuite pour le Salon de la Photo avec Pixfan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom