Luminar AI
Accueil Actualité Photo L'épave du Titanic vouée à disparaître, cette bactérie qui le ronge

L’épave du Titanic vouée à disparaître, cette bactérie qui le ronge

Le Jeudi 17 décembre 2020 à 20.50, France 5 diffuse “Titanic, au cœur de l’épave”, le récit incroyable de ceux qui ont découvert l’épave du Titanic.

Plus gros paquebot au monde, le Titanic avait quitté Southampton (Angleterre) le 10 avril 1912 pour son voyage inaugural qui devait le conduire à New York. Dans la nuit du 14 au 15 avril 1912, le Titanic sombre dans les profondeurs de l’Atlantique. Depuis cette date fatidique, les débris reposent à 3821 mètres de profondeur dans des eaux internationales de l’Atlantique Nord.

Dès son naufrage l’épave du Titanic devient la quête ultime de tous les explorateurs. La carcasse du célèbre paquebot continue d’alimenter les fantasmes des scientifiques et des aventuriers de tous bords.

Récit d’un naufrage

À 23 h 39, alors que le navire avance à bonne vitesse (22,5 nœuds), le veilleur Frederick Fleet aperçoit un iceberg droit devant à moins de cinq cents mètres. Il se précipite sur le téléphone pour alerter la passerelle. Le 6e officier James Paul Moody reçoit l’appel et transmet immédiatement le message au 1er officier William Murdoch, alors de quart. Celui-ci essaie de faire virer le navire vers bâbord, et donne donc l’ordre de mettre la barre à droite. 

37 secondes plus tard, le navire parvient à tourner mais heurte l’iceberg par tribord. Le choc fait alors sauter les rivets et ouvre ainsi une voie d’eau dans la coque sous la ligne de flottaison.

Le commandant fait appel à Thomas Andrews, l’architecte du paquebot. Ils découvrent que la salle de tri du courrier est inondée. Andrews comprend alors que cinq compartiments sont déjà envahis, ce qui condamne le navire. Son pronostic : le navire coulera dans une heure ou deux tout au plus.

À 0 h 5, le court de squash, dix mètres au-dessus de la quille, est sous l’eau. À 0 h 20, l’eau envahit déjà les quartiers de l’équipage à l’avant du pont E. 

À partir de 1 h 15, l’eau commence à envahir la proue du navire et les passagers, qui étaient alors incrédules, commencent à se résoudre à la réalité du naufrage; l’évacuation s’accélère donc à partir de ce moment. 

À 2 h 18, les lumières du navire clignotent une dernière fois puis s’éteignent. Un instant plus tard, le paquebot se brise en deux. Alors que la partie avant coule, la partie arrière flotte pendant quelques instants et se remplit d’eau lentement jusqu’à ce qu’elle sombre à son tour vers 2 h 20, soit 2 h 40 min après la collision. 

Plongée dans les abysses à la recherche de l’épave du Titanic

Le 1er septembre 1985, les Français (IFREMER, l’Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer ) et les Américains (Woods Hole Oceanographic Institution) découvrent les débris du Titanic. Pour la première fois, James Cameron – dans un entretien exceptionnel – et les explorateurs racontent leur incroyable odyssée, jusqu’à la toute dernière expédition en 2019.

Grâce à des prises de vue sous-marines exceptionnelles et en partie inédites des expéditions de RMST Titanic, Inc., et des images de la dernière mission en août 2019, le reportage vous fait vivre l’expérience inouïe de ces plongées extrêmes.

Les données collectées permettent de révéler – pour la première fois – une animation 3D de l’évolution de l’épave de 1912 à aujourd’hui, et d’établir une projection des restes dans plusieurs centaines d’années de l’épave du Titanic.

Le film dévoile les secrets et les exploits de leurs plongées : de l’enquête pour localiser le paquebot, aux expéditions de James Cameron qui ont permis d’éclairer l’épave comme un plateau de cinéma et de pénétrer à l’intérieur au moyen de robots, jusqu’à la chasse aux trésors pour remonter les précieuses reliques.

L'épave du Titanic
Epave, proue – expédition RMS Titanic, Inc.
© RMS Titanic Inc.

Comment ces pionniers, complices et parfois rivaux, sont-ils parvenus à leurs fins ? Comment dans leur quête miraculeuse ont-ils révolutionné les techniques d’exploration sous-marine ?

Au cœur de la plus célèbre des épaves, celle du plus légendaire des paquebots

Dans une obscurité totale, à plus de 3800 mètres de fond, le paquebot est rongé par une implacable bactérie qui chaque jour dévore des centaines de kilos de fer.

Aujourd’hui la plus célèbre épave du monde est en danger. Le Titanic risque de disparaître à jamais. Certains annoncent sa désintégration d’ici 10, 20 ou 100 ans. Mais qu’en est-il vraiment ?

A travers le monde des scientifiques cherchent à comprendre et à sauvegarder les dernières traces de ce vestige mythique.

L'épave du Titanic
Epave, proue – expédition RMS Titanic, Inc.
© RMS Titanic Inc.

Six grands explorateurs de l’épave, font parler les ruines du Titanic : Paul-Henry Nargeolet (chef d’expéditions, 30 plongées à son actif), Jean-Louis Michel (co-découvreur de l’épave), James Cameron (12 plongées), Anatoly Sagalevich (concepteur des sous-marins MIR, 57 plongées), Lori Johnston (microbiologiste, 6 plongées), Patrick Lahey (le dernier homme à avoir vu le Titanic, 3 plongées).

titanic
Participant, Paul-Henry NARGEOLET, Océanographe – RMS Titanic, Inc.
© Bleu Kobalt
titanic
Titanic, exposition “The Artifact Exhibition” avec le Grand Escalier du Titanic, Las Vegas, US
© Bleu Kobalt

France 5 diffuse : Jeudi 17 décembre à 20.50
Science Grand Format : Titanic au cœur de l’épave

Documentaire – Format 90′ – Un film de Thomas Risch – Auteurs Thomas Risch / Nicolas Glimois / Laurent Portes – Conseillers scientifiques : Paul-Henry Nargeolet / Bill Lange – Production Bleu Kobalt – Avec la participation de France Télévisions, ZDF, Mediawan Thematics pour Science & Vie TV, RTS – Année 2020.

Antony Barroux
Depuis juillet 2006, Pixfan.com traite de l’actualité de la photographie : expositions, astuces et découvertes de photographes connus ou en devenir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DxO

A lire

Luminar AI