Reza au Petit Palais, à l’occasion de la publication de deux ouvrages de Reza (Azerbaïdjan, l’Elégance du Feu et Azerbaïdjan, le massacre des Innocents), le péristyle du Petit Palais Musée des beaux-arts de la Ville de Paris accueille du 25 novembre au 7 décembre 2014 une exposition consacrée à l’Azerbaïdjan.

Des scènes de vie, des portraits, des regards, des paysages, des panoramas urbains inédits révèlent la part moins connue de ce pays situé dans le Caucase, entre l’Europe et l’Asie. Ces photographies exposées pour la première fois sont extraites d’un travail au long cours mené par REZA depuis 1987, date de son premier reportage en Azerbaïdjan.

« Le monde est mon champ de vision. De la guerre à la paix, de l’ineffable aux instants de poésie, mes images se veulent des témoignages de notre humanité sur les routes du monde. »
Reza

RezaAzerbaïdjan, Bakou, péninsule d’Abcheron, village de Nardaran, 1997. Un habitant du village Nardaran.
© Reza

L’Azerbaidjan est souvent appelé Terre de feu en référence selon certains aux feux naturels qui s’échappent du sol comme dans de nombreux endroits du Caucase du Sud, pour d’autres cette expression remonte à l’époque ancienne où le mot « aturpatakan » signifiait « lieu où un feu sacré est conservé ». Sa capitale est Bakou, la ville du vent, dont l’architecture est marquée par les influences de l’Orient et européennes.

RezaAzerbaïdjan, Gouba, village de Khinalig, 7 mai 2012
Vue de la rivière de Khinalig, d’une fenêtre d’une maison familiale au sommet des montagnes du Caucase. Ce village nordique est désigné comme « une île dans la montagne » car il est le plus élevé et le plus reculé du pays. Vieux de plus de 5 000 ans, il n’a pratiquement pas changé et sa population, d’environ 1 200 personnes, appartient à la minorité Kettidt. Ses habitants ont préservé leur langue unique (Kettish), leur mode de vie.
© Reza

Philanthrope, idéaliste, humaniste, architecte de formation et célèbre photojournaliste, Reza parcourt le monde depuis 30 ans, témoin des guerres et des instants de paix. Plus qu’un photographe, Reza est un homme engagé qui met la formation visuelle informelle des jeunes et des femmes au service d’un monde meilleur. A ce titre, il fonde en 2001 l’ONG Aina en Afghanistan et mène des actions de formation dans le monde, tout en poursuivant ses reportages pour les médias internationaux.

Fellow de la National Geographic Society, primé de nombreuses fois, Reza reçoit le World Press Photo Award et l’Infinity Award, ainsi que diverses distinctions d’Universités Américaines. La France lui remet la Médaille de Chevalier de l’Ordre National du Mérite. Reza vit à Paris. Il est auteur de 25 ouvrages et ses photographies sont publiées et exposées dans le monde entier.

Informations pratiques

Petit Palais
Musée des beaux-arts de la Ville de Paris

Azerbaïdjan, l’élégance du Feu
Exposition du 25 novembre au 7 décembre 2014

Avenue Winston Churchill
75 008 Paris

Métro : lignes 1 et 13 station Champs-Elysées Clemenceau
RER : ligne C station Invalides
Bus : 28, 42, 72, 73, 80, 83, 93
Vélib – avenue Dutuit

Du mardi au dimanche de 10h à 18h, nocturne le jeudi jusqu’à 20h, fermeture le lundi

Entrée libre

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour, je ne comprends pas pourquoi vous parlez sur votre site de cette exposition qui ressemble aux photos d’office du tourisme, illustrative et académique, montrant un Azerbaidjan idyllique alors que ce pays est un des régimes les plus oppressifs de la planète : http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/09/02/il-faut-en-finir-avec-le-regime-d-ilham-aliev-en-azerbaidjan_4480278_3232.html
    Cette exposition est financé par la fondation dirigée par la fille du président de la république azéri !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom