La Galerie de la Scam accueille les lauréats 2016 et 2017 du Prix Mentor, Sandra Mehl et Cyril Abad. Leurs sujets ont en commun d’être des travaux politiques autour de deux piliers de l’identité nationale des États‐Unis : le territoire et la foi.

Les États-Unis d’Amérique se classent au troisième rang mondial par leur superficie (9 526 468 km2). Le territoire étasunien dispose d’espace et de ressources en abondance qui constitue un fondement de son identité et un reflet de la puissance agricole, industrielle et commerciale du pays. Le thème de la religion est indispensable à la compréhension de la société américaine, où la foi tient une place particulièrement importante. Photographier l’impact du réchauffement climatique ou de la religion n’est donc pas un acte anodin.

Comment donner une image de la foi, intangible, invisible et pourtant omniprésente ? Comment affirmer les dégâts du réchauffement climatique tandis que le président lui-même est climato‐sceptique ? Dans un cas on croit sans voir, dans l’autre on voit mais on nie.

Le Territoire et La Foi, Sandra Mehl et Cyril Abad ont exploré chacun un fondement de l’identité nationale des États-Unis.

Sandra Mehl ‐ Fading into the blue

A 120 km au sud de la Nouvelle Orléans, l’Ile de Jean‐Charles sombre peu à peu sous l’effet combiné de la montée des eaux, l’érosion côtière, et l’exploitation pétrolière qui fait rage en Louisiane. Longue de 8 km l’étendue de terre est reliée au continent par une unique route, elle a perdu 98 % de sa surface depuis 1995.

Ses habitants, moins d’une centaine aujourd’hui, sont considérés comme les premiers réfugiés climatiques officiels du pays. La Louisiane est en train de couler. L’équivalent d’un terrain de foot se perd chaque heure, la disparition des terres est l’une des plus rapides au monde.

le territoire et la foi
Mark Naquin a toujours vécu à l’Isle de Jean-Charles. Surnommé Hank Williams, il avait pour habitude de jouer à la guitare les standards de country music et de swamp pop (pop des marais) sous le porche des maisons de l’île quand celle-ci comportait davantage d’habitants.
© Sandra Mehl
le territoire et la foi
Une pêcheuse de crevettes, au bord de l’Island Road, seule route reliant l’Isle de Jean-Charles au reste du continent américain.
© Sandra Mehl

Avant de se consacrer à la photographie documentaire, Sandra Mehl a travaillé dans l’humanitaire, puis dans le développement urbain. Elle consacre son travail aux relations entre les êtres humains et leur territoire, en France et à l’étranger (Proche Orient, États-Unis) en privilégiant l’immersion. Elle développé des projets documentaires au long cours.

Ses travaux ont été exposés notamment à la BNF et l’Institut Français de Milan, et primés en France et à l’étranger. Elle travaille également pour la presse française et internationale.

Cyril Abad ‐ In God We Trust

Dans un environnement social particulièrement morose couronné par l’élection de Donald Trump la religion est plus que jamais un marqueur pertinent pour mieux appréhender l’évolution de la société américaine. L’offre religieuse se réinvente en suivant les évolutions du libéralisme. Des groupes aux spécificités originales, parfois insolites et ciblés par les églises, sont de véritables indicateurs de l’évolution sociale. C’est à la marge qu’on trouve les ébauches des grandes évolutions.

le territoire et la foi
DRIVE-IN CHRISTIAN CHURCH.
Every Sunday, the Reverend Rob spoke on the balcony of the Christian Drive-In Church in front of a car park. The sermon is broadcast live on the bandwidth 88.5 FM.
© Cyril Abad

le territoire et la foi© Cyril Abad

Membre de l’agence Hans Lucas et GASP Collective, Cyril Abad est photographe indépendant depuis une dizaine d’années. Son travail documentaire, interrogeant la place de l’humain dans une société en perpétuel changement, est largement influencé par la photographie de rue. Son écriture photographique est volontairement décalée, intuitive et picturale.

Pour financer ses projets de reportages et documentaires au long cours, Cyril Abad réalise tout au long de l’année de nombreux travaux de commande pour des entreprises à l’international.

– Le Prix Mentor

Organisé par FreeLens, en partenariat avec la Scam et avec le soutien du CFPJ Médias, le Prix Mentor a pour vocation de fournir au lauréat les conditions les plus favorables à l’élaboration d’un projet qui utilise la photographie comme médium source (séries photographiques, diaporamas, vidéographies, œuvres interactives, petites œuvres multimédias…).

Tout d’abord, il apporte un soutien financier (avec une dotation de 5000 euros de la Scam) et un soutien personnalisé par un groupe d’experts (dont 2500 euros de formation au CFPJ).

Exposition du 22 novembre 2018 au 8 février 2019

Galerie de la Scam
5 avenue Vélasquez
75008 Paris
Métro Villiers / Monceau
Du lundi au vendredi, 9h30-17h30
Entrée libre sur présentation à l’accueil

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom