A l’instar des grands peintres du XIXe siècle, Josef Koudelka a choisi comme sujet les carrières. Invité par le premier groupe minier mondial, il a arpenté les carrières dans le monde entier, régulièrement, pendant quatre ans. Il en a rapporté des photographies, en noir et blanc, qui évoquent un paysage de fin du monde. Sur ces images la main de l’homme est partout mais aucune présence humaine ne vient donner l’échelle des choses. Partout la nature est transformée, chamboulée par lui.

Josef Koudelka© Josef Koudelka

Avec ce livre, Josef Koudelka touche à quelque chose d’universel, à ce propos très contemporain sur le travail humain qui influence le paysage. Quand on regarde ces paysages, car il s’agit avant tout d’un livre sur le paysage, le prisme du Land art s’impose au spectateur.

Josef Koudelka est né en Moravie en 1938. D’abord ingénieur dans l’aéronautique, il s’est tourné entièrement vers la photographie vers la fin des années 1960. Ses photographies de l’intervention soviétique à Prague en 1968, publiées sous les initiales P. P. (pour « Photographe Praguois »), lui ont valu à titre anonyme la médaille d’or Robert Capa de l’Overseas Press Club. En 1970, il fuit la Tchécoslovaquie comme réfugié politique et entre peu après à Magnum Photos. En 1975 est publiée la première version de Gitans, la fin du voyage, suivie de plus d’une douzaine d’autres livres, notamment Exils (1988), Chaos (1999) et Invasion Prague 68 (2008).

Josef Koudelka

Informations pratiques

Lime de Josef Koudelka
Éditions Xavier Barral
248 pages
171 photos noir et blanc

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom