Considéré comme l’un des plus grands photojournalistes français, Yan Morvan revient sur trente ans de carrière, menés au pas de charge.

Correspondant permanent de l’hebdomadaire américain Newsweek, puis de l’agence SIPA, il couvre les principaux conflits contemporains : Iran-Irak, Liban, Irlande du Nord, Philippines, chute du mur de Berlin, Rwanda, Kosovo… Et même le mariage de Lady Di dont sa photo fera le tour du monde.

Yan Morvan1981, Irlande
© Yan Morvan

Ses nombreux scoops lui vaudront une reconnaissance internationale, mais également beaucoup d’ennuis : au Liban, il sera condamné à mort à deux reprises, en réchappant toujours de façon miraculeuse. En France, pour Libération ou Paris-Match, il travaillera également sur les gangs, ce qui lui vaudra d’être pris en otage et torturé pendant trois semaines par le serial-killer Guy Georges.

Depuis 2004, il enchaîne les reportages sur des sujets de fond : les banlieues et les victimes de guerre ou de la route.

Photographe indépendant depuis 1988, reconnu comme l’un des spécialistes de la photo de guerre, Yan Morvan collabore régulièrement avec la plupart des grandes publications internationales. Ses reportages lui vaudront une nomination pour le prix, Robert-Capa, pour son travail au Liban en 1983, deux prix du World Press Photo et de nombreuses récompenses décernées par les écoles de journalisme américaines.

Aurélie Taupin est diplômée de sciences politiques. Elle a été journaliste, avant de rejoindre en 2009 le cabinet ministériel de Frédéric Mitterrand où elle a travaillé notamment sur le dossier du photojournalisme. Elle est aujourd’hui écrivain.

Yan Morvan

Informations pratiques
Reporter de guerres, Yan Morvan
Récit d’Aurélie Taupin
230 pages
Éditions de la Martinière
ISBN-10: 2732451754
ISBN-13: 978-2732451756
18 euros

Disponible sur Amazon : Reporter de guerres

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom