Le Musée Populaire de la Photographie de Drummondville (Québec) présente jusqu’au 16 décembre 2012 « Le Jardin d’Éden » d’Andrzej Maciejewski.

Maciejewski a photographié à la manière de certains peintres des XVIIe et XVIIIe siècles une série de natures mortes dont le résultat nous renvoie effectivement, par la manière, à une époque en quelque sorte révolue. Ce qui frappe, c’est la présence affirmée des étiquettes sur chacun des fruits et légumes, signalant ainsi une importante modification de notre rapport à la nature depuis l’avènement de l’ère industrielle, notamment dans le domaine de l’alimentation.

Andrzej Maciejewski© Andrzej Maciejewski

Achetés dans les supermarchés, ces végétaux portent tous la marque de leur standardisation, de leur traitement mécanisé, de leur certification, de leur caractère artificiel, loin de l’idée de nature par ailleurs abondamment véhiculée par le « discours vert » ambiant. C’est de ce contraste entre la surface manifeste des choses et leur réalité latente que naît assez rapidement un intérêt pour ces photographies.

Andrzej Maciejewski© Andrzej Maciejewski

Andrzej Maciejewski est né à Varsovie, en Pologne, en 1959. Il a notamment étudié la photographie au Collège de photographie de Varsovie ainsi qu’au Collège des Arts Photographiques de Ostrava, en Tchécoslovaquie.
Il émigre au Canada en 1985 où il entame une carrière commerciale, se spécialisant en photographie d’architecture. Il en arrivera à diriger sa propre entreprise sous l’appellation de Studio Klotzek. À la fin des années 1990, il choisit de se consacrer exclusivement à ses recherches personnelles et s’installe dans une petite communauté rurale de l’Ontario où il vit depuis.
Il travaille habituellement en utilisant des procédés argentiques et privilégie souvent le format 4 X 5 pouces, sans pour autant dédaigner le numérique tout comme l’expérimentation de dispositifs dits anciens, comme le sténopé.
Il a exposé en Allemagne, au Canada, aux États-Unis, en Ouganda, au Royaume-Uni et en Pologne. Ses œuvres font partie de plusieurs grandes collections muséales à travers le monde.

Informations pratiques

Musée Populaire de la Photographie
217, rue Brock
Drummondville (Québec) J2C 1M2

Du mercredi au dimanche de 11 h à 17 h (horaire d’été)

Tarif : 5 dollars canadiens

Lien : www.museedelaphoto.ca

2 Commentaires

  1. […] Pixfan) Le Musée Populaire de la Photographie de Drummondville (Québec) présente jusqu’au 16 […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom