Le Japon en couleurs — Exposition de Photographies du XIXe siècle

Le Japon en couleurs — Exposition de Photographies du XIXe siècle

4 minute(s) de lecture
Photo Drazen_ de Getty Images Signature

Le musée des Arts décoratifs détient une collection d’environ 700 photographies rehaussées de couleurs, créées au Japon depuis le début des années 1860 jusqu’au début du XXe siècle.

Ces images stéréotypées du Japon en couleurs appartiennent à la vogue des « Yokohama Shashin ». Elles mettent en scène des paysages, monuments, scènes théâtralisées et portraits.

Chaque photographie est colorée à la main, permettant à une seule image de varier en termes de palette de couleurs et de motifs, offrant ainsi une diversité subtile.

Raimund von Stillfried — Portrait d’une jeune fille 1871-1881 Épreuve sur papier albuminé rehaussée de couleurs
© Les Arts Décoratifs / Christophe Dellière

Le Japon en couleurs : Yokohama Shashin

Le mot « Shashin » signifie photographie en japonais, et « Yokohama » est une ville du Japon qui était un important port commercial pendant cette période.

La photographie de Yokohama a été influencée par l’ouverture du Japon au commerce international après plus de deux siècles de politique isolationniste. Les photographes, tant japonais qu’étrangers, ont commencé à documenter la vie et les paysages de Yokohama et d’autres parties du Japon, créant des images vendues aussi bien sur le marché intérieur qu’à l’étranger.

Atelier de Kusakabe Kimbei — L’Avenue des cerisiers à Tokyo 1880-1903 Épreuve sur papier albuminé rehaussée de couleurs © Les Arts Décoratifs / Christophe Dellière

Ces photographies étaient souvent colorées à la main et représentaient des scènes de la vie quotidienne, des paysages et des portraits de personnes. Elles offrent une vision unique de la culture et de la société japonaise pendant une période de changement rapide et d’occidentalisation.

Parmi les maîtres du genre, Felice Beato et Raimund von Stillfried, qui forment Kusakabe Kimbei. Ce studio établi à Yokohama domine la production. Il propose tant des épreuves et des objets ornés de photographies que des albums de soie ou de laque, s’adaptant ainsi aux désirs et à la bourse d’une clientèle variée, mais plus souvent occidentale que japonaise.

Atelier de Kusakabe Kimbei — Le Château d’Osaka Vers 1880-1912 Épreuve sur papier albuminé rehaussée de couleurs © Les Arts Décoratifs / Christophe Dellière

Aujourd’hui, les photographies de Yokohama sont considérées comme un précieux document historique, offrant un aperçu de la vie au Japon durant la seconde moitié du XIXe siècle.

Elles continuent d’influencer les photographes contemporains et sont étudiées par les historiens de l’art et de la photographie.

Exposition au musée des Arts décoratifs : Le Japon en couleurs

À la fois objets de collection, d’inspiration et de connaissance, ces photographies, données par Raymond Koechlin en 1903, par Hugues Krafft en 1914 et par Gustave Schlumberger en 1929, sont présentées pour la première fois au musée des Arts décoratifs.

Trente-cinq photographies inédites rehaussées de couleurs issues du fonds de photographies japonaises composé de plus de 700 épreuves à découvrir du 8 novembre au 31 décembre 2023.

Atelier de Kusakabe Kimbei — Filage du coton 1880-1914 Épreuve sur papier albuminé rehaussée de couleurs © Les Arts Décoratifs / Christophe Dellière

Musée des Arts décoratifs
107, rue de Rivoli
75001 Paris

Métro : Palais-Royal, Pyramides ou Tuileries
Bus : 21, 27, 39, 68, 69, 72, 95

VOLONTÉ ART 1ʳᵉ édition (20 octobre 2023)
Français
Broché 56 pages
65 euros

Partager cet article
Note éditoriale : Nous percevons une commission sur les liens partenaires présents sur Pixfan. Les commissions n'affectent pas les opinions ou les évaluations de nos rédacteurs. Si vous souhaitez nous aider, pensez à utiliser nos liens partenaires. Code créateur : PIXFAN
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quitter la version mobile