La Fondation MAPFRE (Madrid, Espagne) annonce les expositions photo pour 2014. Les dates d’ouverture et de fin des expositions sont encore sujettes à changement.

Lynne CohenLynne Cohen, Untitled (Judd), 2008
©Lynne Cohen Courtesy : Olga Korper Gallery, Toronto.

Lynne Cohen / 11 mars – 11 mai 2014
Commissaire: Nuria Enguita
Nombre d’œuvres : 95
Salle AZCA C/. General Perón 40, 28020 Madrid

Lynne Cohen (Racine, Wisconsin, Etats-Unis, 1944) est une photographe de renommée internationale, qui a développé l’un des travaux les plus cohérents et radicaux de ces dernières années autour des notions d’espace intérieur et d’intimité.

Cette exposition se propose de montrer l’évolution subtile de ce travail, depuis son intérêt dans les années 1970 pour la culture populaire américaine – à travers des intérieurs domestiques ou publics – jusqu’aux terrains d’entraînement et laboratoires d’ingénierie que l’artiste photographie dans les années 1980 et 1990. Ces dernières années, cette exploration se perpétue en se focalisant sur une nouvelle typologie d’espace, les spas, où, de manière similaire aux laboratoires, les corps biologiques sont formatés et et transformés en « corps contrôlés ».

Henri Cartier-Bresson / 28 juin – 7 septembre 2014

Commissaire : Clément Chéroux
Nombre d’oeuvres : environ 300
Salle Recoletos, Paseo de Recoletos 23 – 28004 Madrid

Henri Cartier-Bresson est incontestablement l’un des grands maitres de la photographie. Bien que souvent réduite à sa capacité à capturer « l’instant décisif », une lecture attentive de son œuvre révèle quatre facettes bien distinctes. Le projet de cette grande rétrospective est de révéler les multiples personnalités créatives d’Henri Cartier-Bresson : le photographe lié au mouvement surréaliste, le correspondant de guerre, l’artiste expérimental, etc. Le parcours de l’exposition abordera en priorité deux aspects de sa trajectoire : l’évolution de sa quête personnelle en tant qu’artiste, et son rôle de grand témoin oculaire du XXème siècle.

Vanessa Winship© Vanessa Winship

Vanessa Winship / 28 mai – 31 août 2014
Commissaire: Carlos Martin
Nombre d’œuvres : environ 170
Salle Recoletos 27, Paseo de Recoletos 27 – 28004 Madrid

Cette exposition, la plus importante de la photographe à ce jour, offre un panorama complet des travaux de la photographe, à travers une sélection d’œuvres photographiques, des premières séries dédiées aux Balkans au plus récents travaux sur l’Amérique en 2013.

La photographe britannique (Scunthorpe, Royaume-Uni, 1960) s’est longtemps intéressée aux concepts de territoire, d’histoire et de mémoire exposant l’instabilité des sociétés contemporaines des Balkans, de la région de la Mer Noire et du Caucase. Son œuvre photographique expose les conflits politiques et sociaux notamment à travers la présence répétée d’un paysage humain illustrant un monde en perdition.

Ses photographies dressent un portrait humain de zones géographiques qui composent les marches de l’Europe et le point de contact avec l’Asie. Une ligne de travail qu’elle a approfondie à travers des séries dans lesquelles on note un passage de l’espace public au portrait intime.

Ce sera l’exposition inaugurale des nouvelles salles de photographie de la Fondation.

Stephen Shore / 17 septembre – 23 novembre 2014

Commissaire: Marta Dahó
Nombre d’œuvres : environ 250
Salle Recoletos 27, Paseo de Recoletos 27 – 28004 Madrid

Depuis ses premiers travaux, Stephen Shore (New York, 1947) considère l’appareil photo essentiellement comme un outil d’analyse. Son approche, plutôt que de privilégier le spectaculaire, le beau ou l’extraordinaire, correspond à un intérêt plus phénoménologique, et cherche à entrevoir avec la meilleure intensité les conditionnements de la vision produits par la prise de vue photographique, la transformation du monde en image, et ses effets sur notre perception et notre compréhension du monde.

Cette exposition se propose de souligner en quoi l’oeuvre du photographe incarne les rapports complexes, les échanges et interactions complexes qui se produisent à partir des années 1970 entre le monde de l’art et la photographie, dont les influences mutuelles ont profondément modifié la pratique photographique jusqu’à aujourd’hui.

Alvin Langdon CoburnAlvin Langdon Coburn. The Amphitheatre, Grand Canyon, 1912
©Alvin Langdon Coburn Courtesy : George Eastman House, Interna.onal Museum of Photography and Film.

Alvin Langdon Coburn / 12 décembre 2014 – 15 février 2015

Commissaire : Pamela Robert
Nombre d’œuvres : environ 150
Salle Recoletos 27, Paseo de Recoletos 27 – 28004 Madrid

Alvin Langon Coburn (Boston 1882 – Pays de Galles 1966), l’un des plus célèbres photographes du mouvement pictorialiste, fait partie depuis 1904 du célèbre groupe de photographes Photo-Secession. Il se distingue cependant des autres membres de ce mouvement, spécialistes des portraits, des nus et du paysage, en se consacrant à la photographie urbaine. Entre ponts et gratte-ciels, il illustre la vitalité de cette nouvelle réalité du début du XXème siècle par la photographie, meilleur moyen de capturer les changements continus de la ville moderne.

À partir de 1917, initié au Vorticisme par Ezra Pound, il commence dès lors à porter un intérêt particulièr à la photographie mystique et religieuse. Considérant atteint son objectif de faire de la photographie une discipline artistique autonome et reconnue parmi les autres, il tourne peu à peu le dos à la célébrité et à la reconnaissance, et se retire du monde pour pratiquer l’art, la musique, la religion et le mysticisme, et en faire son unique occupation.

Provenance des œuvres exposées : plusieurs musées internationaux, comme le Museum of Modern Art, la National Portrait Gallery de Washington ou encore le Musée Nelson Atkins de Kansas City, entre autres.

Fondation Mapfre

Informations pratiques

FUNDACION MAPFRE / Instituto de Cultura
Paseo de Recoletos, 23
28004 Madrid
Espagne

Lien : https://www.fundacionmapfre.org/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom