Kodak ouvre un laboratoire argentique à New York

0

Kodak revient sur le devant de la scène et ouvre un laboratoire argentique à New York.

En janvier 2007, Kodak fermait son dernier laboratoire en France. Une fermeture à l’image des difficultés que traversait l’entreprise américaine depuis 2004. En effet, Kodak qui tirait sa renommée de l’argentique, a eu beaucoup de mal à s’adapter au raz-de-marée provoqué par l’arrivée du numérique.

En janvier 2012, Kodak déposait le bilan et l’entreprise demandait à bénéficier de la protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites, afin de pouvoir se restructurer. Pour sortir de l’ornière et renflouer ses caisses, le groupe se sépara d’une partie de son impressionnante collection de brevets. Ils furent notamment rachetés par Apple et Google. Depuis, Kodak revit en profondeur l’organisation de ses divisions et licencia massivement.

Cette restructuration a été salutaire puisque Kodak sortit de la protection du chapitre 11 en septembre 2013.

Résistance du film argentique

Si le numérique a pris le pas dans le domaine, l’argentique a toujours la faveur des passionnés et des professionnels. Comme en témoigne le grand retour en 2017 de la célèbre pellicule Ektachrome qui a notamment servi aux photographes du National Geographic pendant plusieurs décennies. Le film avait été retiré en 2012 face à la chute des ventes.

kodak

Cette réintroduction est portée par le succès croissant de la photographie analogique et un renouveau dans le domaine du cinéma argentique. Les ventes de films photographiques professionnels n’ont cessé d’augmenter au cours de ces dernières années. Les professionnels souhaitent redécouvrir le support physique et les possibilités artistiques offertes par les processus manuels.

Le renouveau de la pellicule argentique

Lorsque Kodak a ouvert les portes de son nouveau laboratoire de développement de films à Long Island City (New York) en mai 2017, son premier client a été Steven Spielberg. Le célèbre réalisateur a confié au labo sa dernière création, The Papers qui met en scène Meryl Streep et Tom Hanks. Depuis lors, l’activité a connu une croissante constante et a nécessité l’embauche de nouveaux salariés et l’acquisition de nouvelles machines.

kodak© Jared Harrell

Avec le renouveau de l’intérêt des professionnels du cinéma et de la télévision, l’ouverture d’un nouveau laboratoire à New York ne pouvait pas mieux tomber. Les derniers projets du laboratoire comprennent le long métrage indépendant Mapplethorpe, un biopic sur le photographe américain Robert Mapplethorpe et la saison 2 de la série HBO “Crashing”, produite par Judd Apatow.
é
Les projets ne manquent pas, le laboratoire prépare actuellement le dernier film de Martin Scorsese, “The Irishma”, qui s’intéresse au meurtre du leader syndical Jimmy Hoffa. Le film réunit un casting exceptionnel qui comprend notamment Robert De Niro, Al Pacino, Bobby Cannavale et Ray Romano.

kodak

Il est également question du thriller écrit, réalisé et produit par John Krasinski, A Quiet Place ainsi qu’une nouvelle série HBO, Succession.

Un carnet de commande bien rempli pour le laboratoire qui se concentre actuellement sur le développement des films négatifs couleur 16 mm et 35 mm. Dans l’avenir, l’entreprise envisage de proposer de nouveaux services et pourquoi pas un jour, le développement de pellicules argentiques.

Via The New York State Governor’s Office for Motion Picture and Television Development

Partager

A propos de l'auteur

Auteur : Antony Barroux. Depuis juillet 2006, Pixfan traite de l’actualité de la photographie : expositions, astuces et découvertes de photographes connus ou en devenir.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
20 Faits Étonnants Sur La Photographie à Découvrir

Voici 20 faits étonnants sur la Photographie que vous ne connaissez sûrement pas. Depuis son invention, qui date officiellement de...

Fermer