Accueil Actualité Photo Klavdij Sluban lauréat du prix Marc Ladreit de Lacharrière 2015

Klavdij Sluban lauréat du prix Marc Ladreit de Lacharrière 2015

Marc Ladreit de Lacharrière a désigné ce jour le lauréat du Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière – Académie des beaux-arts 2015. Le prix est attribué à Klavdij Sluban pour son projet Divagation – sur les pas de Bashô, parcours inspiré par les voyages entrepris par le poète Bashô (1) au XVIIe siècle à travers le japon.

(1) Matsuo Bashô (1644-1694) est un poète japonais considéré comme l’un des maîtres du haïku. Son oeuvre majeure se présente sous la forme d’un carnet de voyage initiatique à travers le Japon.

Le prix doté d’un montant de 15 000 euros, a pour vocation d’aider des photographes confirmés à réaliser un projet significatif et à le faire connaître au public. Il récompense un photographe français ou étranger travaillant en France, sans limite d’âge, auteur d’un projet photographique réalisé et exposé à l’Institut de France dans l’année suivant son attribution.

Présentation du projet par Klavdij Sluban

« Dans la continuité de mes cycles précédents de projets au long cours, je propose une pérégrination inspirée par les voyages que fit Bashô au XVIIe siècle à travers le Japon féodal. Si Bashô est connu pour ses haïkus dont il est le maître incontesté, ses journaux de voyage n’en sont pas moins considérés comme un classique de la littérature. Mêlant prose et poésie (haibun), ces récits forment une sorte de cheminement hors du temps et de l’espace, une sorte d’intrusion dans l’utopie. En suivant les traces de Bashô, il s’agit de traduire photographiquement le temps et l’espace d’un voyage où le but n’est pas de transcrire ce qu’il aurait fallu voir mais ce que l’auteur a ressenti au plus près chemin faisant.

La réalité rencontrée sera prétexte à une forme poétique de l’écriture photographique. À cette pérégrination au libre cours sera associée une série de portraits de Japonaises et de Japonais, sur fond neutre, accompagnés d’un texte dans lequel ces personnes de milieux, d’âges, de pensées diverses, raconteront leur sentiment intime sur le Japon contemporain.

Ces textes serviront de légende aux portraits. De la même manière que Bashô trouva son inspiration tant dans le voyage que dans les oeuvres de ses contemporains (le poète Saigyo ou le peintre Sogi), cette série de portraits accompagnés de textes décalés compléteront les divagations sur la « sente étroite » du Japon d’aujourd’hui. »
Klavdij Sluban

Les projets de Klavdij Sluban et des finalistes du prix sont présentés à l’occasion de l’exposition In situ – États-Unis d’Éric Pillot, lauréat 2014 au Palais de l’Institut de France (27 quai de Conti 75006 Paris) du 22 octobre au 22 novembre 2015.

Klavdij SlubanTranssibérien, Mongolie, East to East
© Klavdij Sluban

Klavdij Sluban est né en 1963 à Paris. Il passe son enfance à Livold en Slovénie et étudie en France où il obtient une maîtrise de littérature anglo-américaine. Sa passion pour la photographie remonte à l’adolescence. A 23 ans, il effectue un stage de tirage noir et blanc dans l’atelier de Georges Fèvre. Il voyage ensuite et s’installe dans la
campagne slovène.
En 1992 il revient en France pour se consacrer à la photographie et débute en 1995 plusieures séries consacrées aux adolescents en prison en France, en ex-Yougoslavie, en ex-Union Soviétique, en Amérique latine. C’est l’occasion pour lui de partager sa passion avec les jeunes détenus en créant des ateliers photographiques.

Klavdij Sluban mène une oeuvre personnelle souvent empreinte de références littéraires, en marge de l’actualité immédiate. Ses travaux sont conservés et exposés dans de nombreuses institutions : Musée de la Photographie à Helsinki, Musée des Beaux-arts de Shanghai, Metropolitan Museum of Photography de Tokyo, Museum Texas Tech aux États-Unis, National Museum of Singapore, Rencontres d’Arles, Maison Européenne de la Photographie, Centre Georges Pompidou.

En 2013, le Musée Niépce lui a consacré une rétrospective. Il est lauréat de la Villa Médicis-Hors-les-Murs (1998), du prix Niépce (2000), du prix Leica (2004) et du Prix EPAP, European Publishers Award for Photography (2009).

Il a publié de nombreux ouvrages dont Entre Parenthèses, Photo Poche, (Actes Sud), Transverses (Maison Européenne de la Photographie), Balkans Transit (Seuil), East to East (prix EPAP 2009).

Site personnel : http://www.sluban.com/

Avatar
Antony Barroux
Depuis juillet 2006, Pixfan.com traite de l’actualité de la photographie : expositions, astuces et découvertes de photographes connus ou en devenir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom

Les plus lus

Dialogue photographique avec Alexandra David Néel

Alexandra David Néel (1868-1969) est considérée comme l'une des plus grandes exploratrices du XXe siècle. La 6ème édition des rencontres "Automne Photographique en Champsaur" se...

Comment partager vos 9 meilleures photos Instagram ?

Si vous ne l'avez pas encore fait, il est encore temps de partager vos 9 meilleures photos Instagram de 2018. Je vous explique comment...

Comment Connaître le Nombre de Déclenchements d’un Reflex Canon ?

Comment Connaître le Nombre de Déclenchements d'un Reflex Canon ? Contrairement aux reflex Nikon et Pentax, Canon ne fournit par d'information sur le nombre de...

LUT : Qu’est ce qu’une Table de Correspondance de Couleur ?

Qu'est ce qu'une table de correspondance de couleur ou Lookup Table (LUT) en anglais ? La dernière version de Luminar 2018 prend en charge les...