Journée d’études Ed van der Elsken, le vendredi 30 janvier 2015.

À l’occasion de l’exposition Imprimés au Point du Jour à Cherbourg-Octeville jusqu’au 1er février 2015, le centre d’art organise une journée d’études consacrée aux publications du photographe hollandais.

Journée d'études Ed van der Elsken© Ed van der Elsken

Programme

– 13h : Visite de l’exposition
George Dupin et Kévin Donnot, enseignants à l’École européenne supérieure d’art de Bretagne (site de Rennes) et des étudiants de l’option design graphique.

– 14h : Introduction
George Dupin et Kévin Donnot.

– 14h30 : « Ed van der Elsken et le livre de photographie néerlandais » Frits Gierstberg
Historien et critique d’art, Frits Gierstberg est responsable des expositions au Nederlands Fotomuseum de Rotterdam. Il est notamment co-auteur de Dutch Eyes. A Critical History of Photography in the Netherlands (Hatje Cantz, 2007) et de Dutch photobook since 1945 (Aperture, 2012). Il a enfin dirigé une édition critique de Sweet Life de Ed van der Elsken, dans la série Books on Books (Errata, 2012).

– 15h30 : « Rééditer et exposer Love on the Left Bank » Markus Schaden
Markus Schaden a créé la librairie et les éditions Schaden (Cologne), spécialisées en photographie. Il a notamment publié la réédition de Love on the Left Bank, accompagné d’un volume de documents. Rédacteur pour le magazine de photographie néerlandais Foam et enseignant à la Kunsthochschule für Medien de Cologne, il développe actuellement le projet PhotoBook Museum.

– 16h30 : « Ed van der Elsken et Guy Debord : les usages de la photographie » Emmanuel Guy
Emmanuel Guy est l’auteur d’une thèse en Littérature comparée et en Histoire de l’art sur Guy Debord et la stratégie. Co-commissaire de l’exposition « Guy Debord. Un art de la guerre » à la Bibliothèque nationale de France, il y a présenté un diaporama de photographies d’Ed van der Elsken (cat. exp, BnF/Gallimard, 2013). Il a également publié deux ouvrages consacrés au cinéma de Guy Debord, La Fabrique du cinéma de Guy Debord (Actes Sud, 2013) et Guy Debord Undercover (Artvenir, 2013).
Emmanuel Guy est professeur d’Histoire de l’art, Théorie de l’art et du Design à Parsons Paris The New School.

– 17h30-17h45 : Pause

– 17h45 : Projections

Sur le passage de quelques personnes à travers une assez courte unité de temps de Guy Debord (1959, France, 18 min.)

Guy Debord évoque ici le milieu qu’il fréquenta à Saint-Germain-des-Prés dans les années 1950 et où s’inventa l’Internationale situationniste. On y retrouve l’atmosphère des rues et des cafés photographiés par Van der Elsken dans Love on the Left Bank (1956). Débutant comme un documentaire élégamment mélancolique, le film s’avère finalement une critique acerbe du cinéma et de la société dont il est l’image.

Bienvenue dans la vie, mon tout petit de Ed van der Elsken (1963, 36 min., vostf)

Dans l’esprit du cinéma direct du début des années 1960, Ed van der Elsken filme caméra à l’épaule sa vie et celle de sa famille, notamment dans le quartier populaire du Nieuwmarktbuurt à Amsterdam. Tourné en partie durant la grossesse de sa femme Gerda, Bienvenue dans la vie, mon tout petit s’achève sur les premières images de leur second fils, Daan.

– 18h45 : Débat et conclusion

Entrée libre

L’exposition vue par Patrice Guillerm :

Photographe et cinéaste, Ed van der Elsken (1925-1990) est l’auteur de nombreux livres dont l’exposition met en scène les plus remarquables. De Love on the Left Bank (1956), roman-photo noir et blanc dans le Paris d’après-guerre, à Hallo ! (1978), confrontation d’images couleur prises au fil du temps, chacun revêt une forme singulière. Ils manifestent une intensité qui fut celle de la vie de Van der Elsken, voyageur au long cours et inlassable arpenteur des rues d’Amsterdam.

Cette exposition est issue d’un travail mené avec George Dupin et Kévin Donnot, enseignants à l’École européenne supérieure d’art de Bretagne et des étudiants de l’option design graphique. Elle est réalisée avec le concours du Nederlands Fotomuseum (Rotterdam) et bénéficie du soutien de l’École européenne supérieure d’art de Bretagne et de l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas en France.

Lien : www.lepointdujour.eu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom